Stratégie au poker : les mathématiques peuvent vous aider à lire les mains de vos adversaires

Essayer de comprendre la rationalité des coups de votre adversaire est une chose qui se travaille sur le long terme. Alors pour vous aider à aller un peu plus vite dans la lecture du jeu des personnes assises à votre table, les mathématiques sont un atout utile. Il en est de même pour les jeux de poker sur internet.

Une relance pré-flop ne veut pas forcément dire que votre adversaire a du jeu. Si vous avez déjà joué avec ce joueur, vous vous dites peut être que c’est encore un coup de bluff et qu’il se lance dans un « continuation bet ». Par contre, s’il est plutôt du genre à jouer serré, vous allez essayer de prime abord, de le placer dans un certain rang de mains. Certainement une grosse paire du genre une paire d’As, de Rois ou un As-Roi.

Maintenant, il existe des données mathématiques de probabilités sur lesquelles vous appuyer pour vous faire une idée précise.

Une paire d’As : probabilité de 0,45%
Une paire de Rois : probabilité de 0,45%
Une main As-Roi : probabilité de 1,2%

Si on garde en tête que ce joueur joue serré et qu’il ne s’aventurera pas à relancer à moins d’avoir une main qui le lui permet, on peut en conclure qu’il y a 60% de chances pour qu’il ait une main As-Roi et 40% pour que ce soit une paire de Rois ou une paire d’As.

Après ça, la mécanique des probabilités se met en route et c’est à vous de calculer dans votre tête quelles sont les chances pour que votre main prenne le dessus.
Déjà, si vous êtes en possession d’une paire de Dames, les statistiques vous donnent raison face à une main As-Roi, à un ratio de 60%.
Maintenant, tentez votre chance dans des tournois poker en argent réel ou commencez par des tournois de poker gratuit chez PokerStars.fr.

Les jeux d’argent sur internet

Vous aurez plus de chances d’obtenir un très grand savoir l’arithmétique derrière le jeu. Vous pouvez penser que le jeu est sur la fortune, mais sur le principe de probabilité, de chaque sport dépend en vérité. Donc, quelle est la probabilité?

Quelque chose ne se produit pas en mode hors connexion plus rapide que quelque chose en ligne; si vous ne souhaitez pas versé vraiment grande, par conséquent, les problèmes d’excès de vitesse dans ce genre de jeu est certainement un grand NOMBRE!

Qu’est-ce exactement divise les experts des sports de joueurs dans la relaxation? Bien, essentiellement, qu’ils considèrent de paris sportifs beaucoup plus de manière significative par rapport au type de joueur.Ci-dessous serait le pro des facultés.

En face de la Roulette s’applique primaire de la capitalisation paris. Il peut vous fournir un bon gain de 30 $à 50 $une heure et autant que de 80 $pour une heure une fois que la conjecture est grand lorsqu’elle est appliquée correctement. Le gain typique est d’environ 40 $de l’heure. Qui est suffisante pour vous vraiment à le considérer comme l’intérêt ou votre marge de travail. S’impliquer eux-mêmes dans ce jeu unique de l’appareil pour faire une vie et tout simplement beaucoup de gens, après avoir appris l’art de l’Inverseur de marche de Roulette, a choisi de contact, il s’arrête au sujet de leur travail de tous les jours.

Il y a en permanence être peu recommandables chiffres à propos de la chasse quand il y a grand-argent inclure. Avant que vous êtes prêt à abandonner ainsi, lorsque vous avez une importante banque-roll, fixez à l’aide de la caisse du casino. Ne révélez pas votre argent à la collectivité ou à informer le gros de l’argent que vous avez gagnées à personne. Certains casinos on peut importe que vous leur chèque, sur demande, à chaque fois que vous l’argent dans une grande quantité d’argent de casino processeur; il est en veille pour revenir à l’aide de la case par rapport à une grande somme d’argent dans votre porte-monnaie.

Gagner aux machines à sous

Vous avez besoin de savoir qu’il existe deux sortes de machines à sous pour vous voyage avec des machines. Il y a l’appareil moderne qui sera connecté à faible supplémentaires et de machines à sous et des appareils modernes.

Connaître les symboles

Le même que tout autre sport, vous devez saisir l’art des machines à sous qui sont à jouer. Si vous vous plaisez sur les casinos, dans les routes, l’obtention de la bonne emparer de l’ensemble du jeu peut vous aider à faire des choix qui sont possibles. Se familiariser avec les symboles appropriés et des capacités du programme, si vous devez être en appréciant en ligne. La situation est la même concerne en mode hors connexion de la machine.

Un peu d’eau seraient détenues par ce fantasme de la gestion de la montre. Pour vous assurer que vous ne trouverez pas de prestations pour obtenir une poignée de mois, il semble judicieux que casino administration pour gérer l’équipement. Néanmoins, cette fantaisie est faux. En fait, de gagner la même quantité de jackpot sur la machine à sous jeu, les chances seraient les mêmes. Vous pouvez toujours effectuer sur un seul appareil et obtenir de gros, juste comme vous l’avez fait sur le premier essai.Mythe Numéro 2 – augmenter vos chances en jouant sur l’appareil qui gagne à peine un jackpotMore que souvent, vous pourrez observer de recherche de personnes gratuit qui sont restés à obtenir une très longue période de temps sans gagner. C’est leur perception de la période est frais pour cette jeu de machine à sous de frapper un jackpot. Malheureusement, contrairement aux cultures ou des créatures, casino ne sont pas faits pour être due à une période donnée.

Gérer vos mises

De temps à autre, le prix de la ou des résultats qui pourraient changer – toutefois, c’est rarement atteint par eux en permanence. Pour la plupart, ce qui est reconnu est le fait que les emplacements des chances et des pokies peut être changé pour les facteurs qui sont particulières, c’est à dire pour améliorer la façon dont joliment le casino n’général.

Sur l’adhésion utilisant les meilleures machines à sous en ligne gratuites dans la liste d’un grand nombre de jeux, vous êtes susceptible de découvrir comment les simple peuvent être la méthode de fabrication après la lecture et comment fascinant, c’est de jouer. Comme ces sites sont liés à beaucoup de jeux de hasard et d’argent, ils sont fournis avec une protection fiable pour gérer tous les types de tricherie qui viole les sites web des conditions et modalités. Néanmoins il n’est pas question de s’inquiéter si vous ne pas être complètement à ces questions.

Nous sommes susceptibles de rester de façon permanente, donc, alors vous pouvez tenter d’avoir autant de plaisir. Les Casinos sont sur gagner un peu d’argent si vous devriez être de la chance sur le soir, et de passer un bon moment. J’aime vraiment à risque, même quand j’ai effectivement ne pas l’obtenir. Au moins je atteindre avons tous dans la sécurité, un grand moment de luxe et de ma maison.

Gagner au blackjack

Qui sont en mesure de prétendre à s’aventurer dehors de la cène, non, ou, éventuellement, de frapper, vous avez essayé de visite? C’est souvent pas possible ou peu coûteux, bien que s’éloignant de la maison est certainement une expérience agréable. N’ayez pas peur, il n’y a rien que vous ne pouvez certainement faire athome qui est juste comme agréable comme une date particulière. Il n’est pas nécessaire lorsque vous êtes en mesure de jouer au blackjack pour rester autour de athome! Et aussi la façon la plus simple pour aider à rendre le jeu encore plus agréable serait de découvrir un excellent programme qui fait blackjack simple et constante. Un excellent blackjack programme donnera la capacité d’obtenir de façon à vous. vous pouvez facilement obtenir de l’argent en privé, même si cela peut non seulement vous permettre de bénéficier de ce sport plus!

Stratégie de base

Traditionnel pour l’anxiété de perdre leur haut ou il y a beaucoup d’individus n’ont pas envie de jouer au blackjack éventuellement en ligne. Presque tous les casinos en ligne ont les séances d’entraînement de la marque de nouvelles personnes afin de les aider obtenir cette hésitation. Le jeu de l’argent qui est réel n’avez pas besoin de vous avant d’être à l’aise avec ce produit. En plus de l’instruction au sujet de l’application, vous êtes en mesure d’augmenter votre capacité de votre assurance dans le « bureau » grâce à l’utilisation d’un blackjack programme qui est grand. Lorsque vous devenez assuré que vous commencez à gagner et peut commencer à faire usage de votre compréhension pour placer des paris.

Compter les cartes

Il est utilisé à deux que solitaire ou six unités ou dix unités de cartes, tous. Les chiffres sont apparues à la suite de la cartes sont travaillées. Vous détruire si vous 21. Cela signifie que ce qui vous tombe immédiatement. De même, si le croupier seins, vous le succès. Donc dans le cas ou aussi le croupier et vous, les seins ne sont pas, que vous obtenez. Alternativement, compte tenu du fait que le joueur de balle ont à opérer en cas qu’ils détruisent, ils tombent indépendamment de si oui ou non le courtier qui n’est pas ou échecs. Pour en savoir sur la stratégie du comptage de cartes au blackjack, faites un tour sur le guide du blackjack.

Carte de comptage est une autre blackjack cote méthode qui est fascinant. Cela affiche le joueur de balle à la probabilité d’être travaillé deux cartes qui fournissent de la valeur à une main. Tout simplement il suit à quelle fréquence a-1 – 21 et 16, 20, 17 mai apparaissent. Ce peut être aussi peu que 4,8% du temps pour les cartes accumulées à 21. 1 – 16 arrivera probablement les plus à 38,7%.

À l’aide de l’introduction de la commune de jeux, les casinos ont grandi pour devenir probablement le plus de l’endroit désiré pour que les joueurs. La circulation des espèces est fortement élevé . Les personnes Steve Wynn, comme Donald Trump ont transformé leurs propriétés dans le magnifique casino de stations plus ils sont actuellement la frappe de l’argent grâce à vos mains. L’objectif de ces institutions est en fait le Nevada, à las Vegas, mais la majorité des États-unis a casinos cultivé partout.

Séparer – C’Est un choix si vous avez travaillé deux cartes de la même exacte différence partage pourrait être remplacé par peut-être un ensemble de huit ou de richesses avec un maître peut copier split.

Gagner à la roulette

Vous avez peut-être étonnant il y a des gens qui connaissent les deux côtés de la même période de gagner beaucoup d’argent et beaucoup de plaisir? C’est vraiment tout en raison d’un Roulette technique qui est incroyable. Il ya beaucoup de roulette des techniques dont l’état de fournir les meilleurs résultats. Seulement de fausses attentes sont donnés par eux. La spécifique de Roulette technique vous permet d’être par la hausse de vous comme un grand champion dans le jeu de la roulette avec la planète.

Les martingales

L’utilisation de la Martingale fin du programme lorsque le bureau de restriction est frappé ainsi que votre revenu est supprimée. Les Casinos sont lumineux, ils effectuent à l’aide de l’chances au sein de bureau de limites et de leur faveur le garantir.

Beaucoup de personnes connaissent l’ensemble du jeu de la roulette bien sûr, si vous êtes quelqu’un que, de même tombé dans un profond amour avec elle et aussi vous possédez quelques monétaire problèmes que vous souhaitez résoudre, l’autre jeu de casino sis sans doute susceptible de vous permettre d’obtenir l’utilisation de ce désordre dû vous pouvez contempler en profiter bien. Eh bien, comme ce qui a trait vers l’idéal du système disponible, vous devez savoir que vous allez laisser pas l’un d’eux dans de succès de trésorerie à chaque fois que vous allez explorer l’application de ce programme au sujet de la possibilité.

Bien parier à la roulette

Des tonnes paris sont des paris créé sur un seul des trois tonnes dans le sport et plus particulièrement de 1 à 12, 13 à 24 et 25 à 36. Les paris sont positionnés à l’intérieur de la table des pièces connexes. Comme les paris de ligne, deux sont payés par des douzaines de paris à 1.

Vous trouverez des méthodes efficaces pour améliorer vos chances sont gagnant. Avoir un cosy et une bonne place au sein de l’emplacement est un point qui est bon pour séjour de groupe qui est ennuyeux. votre probabilité de gagner de relance. Les deux facettes sont liées dans le jeu, si vous jouez avec tous les autres sports ou la roulette. Néanmoins, si vous avez la possibilité d’effectuer, sans avoir à être en difficulté et peut acheter que de nombreuses cartes tandis que vous pouvez, puis continuez. S’assurer que les cartes ont des diverses quantité de combinaisons; en règle générale, vos chances n’a pas de soulever un peu. Bonne réflexion est une autre caractéristique qui est un succès. Vous avez réellement n’y a qu’à savourer pour ce que c’est l’ensemble du jeu.

Information sur le jeu des machines à sous

Si vous devez être un nouvel arrivant au casinos en ligne de la planète, vous devez parcourir les 4 jeux de casino en ligne qui sont beaucoup de plaisir-emballés. C’est pour cette raison ces activités permettront également être généralement le plus populaire des jeux de casino sur la planète. Les joueurs de partout dans le monde, et ces activités de jouer à la fois professionnel et l’inexpérience des plages. Les avantages de ces activités ne sont pas simplement limitée à la jouissance, à chaque fois que vous effectuez correctement toutefois, vous pouvez également gagner leur vie ou de devenir riche. Cependant il vaut mieux découvrir les jeux de machines à sous sur un site gratuit comme top-machine-sous.com afin de mieux les comprendre.

Une inégale plan de paiement peut passer de 400 à obtenir un deux pièce misez pas plus de 200 pièces de monnaie pour obtenir un solitaire en espèces de pièces de monnaie pour obtenir un trois pièce de choix et de 1 000. Machine à sous de paiement des temps de changement d’appareil depuis l’ordinateur. Il est généralement important car ils ne sont pas nécessairement constamment proportionnelle à comprendre l’une des fentes de paiements. Les meilleures versions arriver sur les machines à sous. Le jackpot est juste un bon jackpot de ces logements sont mis en place pour payer le prix par une baisse des taux sur les petites frappes. Le jackpot est juste une piscine qui se développe à chaque fois que quelqu’un exige une possibilité de le spécifié de périphériques sur un seul.

Stratégies aux machines à sous

Plusieurs de ces spécialistes ont créé des publications qui exposent de gagner sur les machines de toutes les stratégies. Ces publications vous fournir uniques info qui va vous aider à augmenter vos chances de gagner chaque fois que vous effectuez et de réaliser l’ensemble du jeu avec plus de soin. Guide réussi à fentes appareils sera à la fin tellement facile que vous pensez qu’il est difficile à croire sincèrement qu’il est possible d’effectuer et d’obtenir de beaux quantités par la lecture de thèses. Simplement quand vous avez cru ce qui est prometteur a terminé, il n’y a pas moins! L’obtention de publications qui, la main sur le meilleur moyen de fentes appareils stratégies sont simplement plusieurs clics. Tout ce que vous avez à remplir pour obtenir ces publications est d’acheter en ligne et d’attendre à la transformation de votre bundle.

Les icônes standard intégrées sur les emplacements sont Black-Cat, Camion, Expert, Maître, Double, Port de Montage, et de Cinq. leur paiement, ainsi que les combinaisons peuvent être vus sur les emplacements tableau des gains. Les grandes espèces de valeur, plus la quantité beaucoup plus, et de pièces de monnaie sans un doute un contour de vous fournir l’occasion d’obtenir de gros temps sur la Colombie fentes diseuse de bonne aventure.

Sécurisez vos coups grâce à la calculette de probabilités au poker

Les calculettes de probabilité sont une arme pour vous aider à gagner vos parties de poker. Au poker il est essentiel des réfléchir sur la faisabilité d’un coup, il faut savoir évaluer la chance de gagner avec sa main. Vous devez être capable d’évaluer les propbabilités de votre main. Pour cela il existe les calculette de probabilités, elles sont conçues pour vous aider à calculer la chance de gagner votre coup.

Comment fonctionne une calculette de probabilité ?

Une calculette de probabilité est un logiciel qui fonctionne en même temps que vous jouez au poker en ligne. Elle calcul la probabilité de vos cartes en fonction du nombre de joueur, des cartes dévoilées s’il y en a et vous donne les chances qu’a votre main de gagner, de perdre ou d’être nul. La calculette de probabilité est un calculateur très rapide, qui recalcule vos chances à chaque avancée de la partie. Les calculettes de probabilité sont d’ecxellent conseil lors de vos parties de poker. Lors de parties de pker en ligne il est essentiel d’avoir une calculette de probabilité au vu de la rapidité des coups.

Télécharger un calculette de probabilité

Il existe de nombreuses calculette de probabilité en téléchargement, certaines sont payantes d’autres sont gratuites. Certains site on leurs propre calculette de probabilité mais c’est a vous d’entrer les cartes, donc il y a une perte de temps et de rapidité. Si vous cherchez un calculette de probabilité à télécharger, nous vous conseillons « Poker Office » un must, elle est compatible avec de nombreux site de poker en ligne. Lorsque vous souhaitez télécharger une calculette de probabilité il faut faire attention qu’elle soit compatible avec la salle de poker dans laquelle vous jouez. C’est pourquoi Poker Office est actuellement la meilleur du marché, elle fonctionne automatiquement et est très proche de la réalité lorsqu’elle vous donnes les cotes et chance de gagner. Pour nous c’est la meilleur.

Gagner en expérience dans les clubs et cercles de poker

Les clubs et les cercles de poker sont de tres bons endroits pour apprendre à jouer, ou tout simplement pour jouer et parfaire votre expérience. Dans les clubs de poker, tout comme dans les cercles de poker, vous y trouverez une ambiance conviviale pour y développer votre jeu. Les clubs de poker seront là pour vous aider a découvrir le poker et vous apprendre les techniques de jeu. Dans les clubs de poker vous pourrez apprendre tout en vous amusant.

Les cercles de poker quand à eux, seront là pour vous mettre en situation. Vous pourrez y jouer avec des jetons et affronter des adversaires qui ont différentes manières et techniques, cela vous permettra d’améliorer votre jeu et faire grandir votre expérience. Si vous cherchez un club ou un cercle de poker, n’hésitez pas à regarder notre liste et trouvez en un prés de chez vous.

De nombreuses émissions de poker pour vous divertir !

Patrick Bruel sur Canal + pour la saison 5 du WPT

Le World Poker Tout fait son grand retour sur Canal + dès ce soir, vendredi 4 avril 2008, à partir de 22h30, à l’occasion du lancement en France de sa cinquième saison. Fort du succès des saisons précédentes, Canal + continue de surfer sur la vague du poker en diffusant la cinquième saison du tournoi le plus doté des Etats Unis. L’inusable et expérimenté Patrick Bruel sera toujours à la baguette de l’émission, accompagné de Lionel Rosso.

On peut dire que l’émission du World Poker Tour diffusée sur la chaîne cryptée Canal + est à l’origine du boom du poker en France. Sa première diffusion a eu lieu le 17 février 2005 sous la houlette du champion français Patrick Bruel aux commentaires. Depuis, l’émission et le poker en général rencontrent un succès sans faille et de nombreuses chaînes de télévision ont repris le concept dont notamment la chaîne câblée RTL 9 avec les « World Series of Poker » et « Poker After Dark » mais aussi Direct 8 avec « Direct Poker ».

Néanmoins, Canal + possède une des meilleurs émissions de poker grâce à des commentaires avisés, des remarques pertinentes et des conseils de qualité. Ainsi, tout au long de l’année on se délecte devant les inédits et les rediffusions de la saison 5 proposées par la chaîne à péage.

Cette fois-ci, les amoureux du poker pourront savourer les commentaires inédits de Patrick Bruel, à l’occasion de cette toute nouvelle saison. Les émissions sont programmées comme à l’habitude, tous les vendredis en deuxième partie de soirée. Lionel Rousso, qui avait remplacé Denis Balbir la saison précédente, reste aux commentaires aux côtés du consultant de luxe de Canal +, Patrick Bruel.

Découvrir le poker dans les casinos

Si vous ne connaissez pas le poker, vous allez très vite découvrir que c’est un jeu amusant. Vous avez probablement vu des gens assis autour des tables de poker dans des casinos jouant à ce jeu. L’atmosphère est tendue et les joueurs sont très concentrés.

Il y a plusieurs versions du poker mais le Texas Hold’em est la version du poker la plus populaire. D’autres versions sont Omaha Hi/lo et Seven Card Stud. Le plus souvent, vous trouverez ces versions dans les salles de poker tandis que vous trouverez les versions Caribbean Stud, Let it Ride et Three Card dans des casinos différents.

Si vous avez des ambitions de devenir un joueur de poker excellent, vous devez connaître par cœur les mains de poker différentes. Vous pouvez facilement apprendre sur quelles mains de poker vous devez miser mais n’attendez vous pas à ce que cela suffise pour devenir professionnel. Au poker, il y a beaucoup de termes à apprendre. Cependant, il n’est pas possible d’aller jusqu’au bout juste en connaissant les termes différents. Pour devenir un des meilleurs joueurs de poker, vous devez passer beaucoup de temps aux jeux. Autrement dit, l’expérience est la seule chose qui peut améliorer votre jeu mais si vous souhaitez combiner le poker avec une autre chose qui peut vous apprendre à jouer mieux au poker, vous devez lire beaucoup de bons livres sur le poker. Cela peut vous donner des informations utiles.

Pour commencer votre initiation au poker, visitez nos pages sur les règles du poker et sur les différents jeux de poker.

Vous pouvez aussi allez dans les casinos pour jouer au video poker !

Jouer au casino peut vous apporter une expérience supplémentaire et vous faire decouvrir une autre vision du poker.

Casino, poker et paris sportifs vers une légalisation

Les paris sportifs et les jeux de Casino en ligne seront légalisés en France d’ici 2010.
Les Paris sportifs seront les premiers à être libéralisés et le marché français devrait voir débarquer de nombreux sites internet qui proposeront des Bonus Bookmaker toujours plus importants pour attirer les nouveaux joueurs.
Le Poker devrait être concerné dans un second temps mais difficile d’imaginer que le poker passe à coté de la libéralisation tant il est devenu incontournable. Qui aujourd’hui ne connaît pas les règles du poker et n’a pas déjà jouer en ligne sur un site comme Everest Poker. Le Poker est d’ailleurs déjà disponible dans bon nombres de casinos francais où des tournois sont organisés et où vous pouvez jouer au Video Poker.
Vous pouvez découvrir un peu plus sur notre article : le poker face à la loi.

Depuis la mise ne ligne de cette article la législation française face aux jeux d’argent à changer. Cette loi qui devrait régir ces sites à fait couler beaucoup d’encre. Nous serons fixés normalement d’ici juin 2010, mais certaines instance française on laisser croire que cela pourrait être plus long. Affaire à suivre…

Les dominos en ligne

Cela fait déjà de nombreuses années qu’on peut jouer au domino en ligne, mais bien souvent c’est contre un logiciel. Depuis les dominos sont arrivés dans le gaming et en prennent une part de plus en plus importante !

Ce jeu est vraiment très bien conçu, il est batit sur le système des salles de poker en ligne. Vous pouvez jouer au dominos en mode gratuit ou en mode argent réel ! Oui, vous pouvez gagner de l’argent en jouant au domino. Le principe est simple chaque joueur mais une mise sur la table et le gagnant emporte la totalité des mises.

Tout le monde a déjà joué au domino étant enfant, les règles sont vraiment enfantines. Alors pourquoi ne pas faire partie de cette nouvelle folie qu’offre internet, jouez aux dominos !

Pour en savoir plus sur les dominos, vous pouvez visiter les sites de nos partenaires : www.jeu-de-domino.com, le premier portail francophone 100% dédié aux dominos, vous trouverez les règles de base des dominos, mais aussi des variantes de jeu. Vous y trouverez aussi des jeux de dominos gratuit à télécharger et plein d’autres choses encore comme la strategie a adopté pour gagner au domino…

Gérer le bankroll pendant un tournoi

Si vous voulez devenir un joueur de poker qui gagne, vous devrez prendre votre bankroll en considération. Le poker est un jeu qui est rempli de coups de malchance au cours terme et si vous n’avez pas l’argent qui vous permettra de survivre à ces fluctuations, tout le talent du monde ne vous sera d’aucun secours. Il se peut que vous ayez plein d’idées en ce qui concerne le genre de bankroll dont vous avez besoin pour jouer dans une partie pour de l’argent, mais aucune en ce qui concerne le bankroll nécessaire pour jour dans un tournoi. Peut-être est-ce parce que vous êtes un joueur de parties pour de l’argent typique et que vous ne sautez dans un tournoi que sur un coup de tête. Ou alors, cela peut être tout simplement parce que vous ne pensez pas aux considérations financières qui entourent les tournois, et que vous vous demandez juste si vous avez assez d’argent pour payer les frais d’entrée pour votre prochain tournoi. Mais si vous voulez réussir, vous devrez réfléchir à votre bankroll pour les tournois de poker. Vous ne devriez sans doute pas utiliser plus de 10% de votre bankroll pour un seul tournoi. Un bad beat et un seul pourrait alors vous en éliminer, quels que soient vos talents. Vous voulez être dans une position qui vous permettra de jouer plusieurs tournois, afin de vous trouver dans un tournoi au cours duquel les cartes seront en votre faveur. Ce n’est que de cette façon que vous pourrez vraiment utiliser vos compétences. Essayez d’avoir un bankroll séparé pour les parties pour de l’argent et un autre pour les tournois. Pour être un joueur de poker qui connaît le succès sur le long terme, il est important de conserver des statistiques précises, de garder une trace de vos succès et de vos échecs. Vous avez besoin de savoir si vous êtes un joueur qui gagne et quel est votre taux de gain. Si vous mélangez vos bankrolls de parties pour de l’argent et de tournois, il vous sera très difficile de vous en faire une idée précise, alors que c’est pourtant un point crucial. Si votre bankroll de tournoi s’amenuise, n’hésitez pas à commencer à jouer dans des tournois avec des buy-ins moins élevés. Il vous sera peut être plus difficile de conserver votre discipline alors que vous jouez pour des prize-pools inférieurs à ce à quoi vous êtes habitués, mais c’est un bon entraînement. Si vous êtes capable de jouer votre meilleur jeu pendant des heures alors que les enjeux sont bas, vous serez définitivement en mesure de le faire lorsque vous aurez assez construit votre bankroll pour jouer à des enjeux plus élevés. Si vous commencez à connaître un succès consistant dans des tournois de poker, vous pouvez certainement passer à des événements avec un buy-in plus important. Mais essayez de vous en tenir à cette règle du 10%. Une occasion sympa où vous faites un gain de $20,000 ne signifie pas que vous devrez vous précipiter pour jouer deux événements principaux à $10,000. Mais vous pouvez commencer à tenter votre chance lors d’événements à $1000 par exemple. Si vous jouez des tournois de sit-and-go and non pas des tournois à plusieurs tables, vous voudrez sans doute avoir un bankroll légèrement plus élevé. Dans la mesure où vous jouez des sit-and-go plus souvent, la variance pourra être plus élevée. Vous voudrez peut-être aussi jouer dans plus d’un sit-and-go à la fois, vous aurez donc besoin d’un bankroll plus important : pour pouvoir jouer un plus grand nombre de tournois. Assurez-vous d’inclure les satellites dans votre bankroll de tournois de poker. Le montant que vous remportez ou que vous perdez dans les satellites fait partie de l’évaluation générale de vos succès dans les tournois. Vous voudrez peut être mettre de côté une certaine partie de votre bankroll de tournois spécifiquement pour les satellites, bien que ce ne soit pas vraiment nécessaire pour la gestion réussie d’une carrière de tournoi.

Définition des jeux de hasard

Suite à une modification des textes de loi, par le sénat, le poker est exclu des jeux de hasard.
En effet le 24 février 2010, le sénat à réfuté le projet de loi de l’assemblée nationale qui inclué le poker dans les jeux de hasards. Ceci peut-être un gros boulversement pour le poker en ligne.
Biensur cette loi n’est pas encore en place, suite au rejet du sénat, l’assemblé national doit revoter pour le texte modifié.
Enfin une définition officielle pour le jeux de hasard :
« Article 1B : Est un jeu de hasard un jeu payant où le hasard prédomine sur l’habilité et les combinaisons de l’intelligence pour l’obtention du gain. »
Au vue de ce texte et des différentes lois qui ne peuvent en principe se contredire, cette définition est donc la définition officielle.
Ce qui exclu le poker des jeux de hasard !
Donc le futur projet de loi devrait exclure les taxes prévut sur les gains obtenu sur les sites de poker en ligne.
Affaire à suivre…

Jouer au rami en ligne

Le jeu de carte de Rami est une famille de jeux basés sur le talent des joueurs.

Ce jeu qui existe depuis plus de 200 ans et très divertissant et extrêmement populaire, voir le jeu de cartes le plus populaire au monde !

Jouer au Rami c’est l’assurance de passer un bon moment entre amis et adeptes de ce jeu.

Le but du jeu du Rami est simple : être le premier à déposer toutes ses cartes sur le tapis.

On y joue de 2 à 4 personnes. Durant le jeu, les joueurs tirent et jettent une carte à chaque tour afin de créer des combinaisons de cartes gagnantes sous forme de séries ou de suites.

Lors d’un tournoi, le gagnant est le premier joueur à avoir le maximum de points ou le dernier à être dans la partie et ayant atteint le score d’élimination.

Des tableaux des scores diffèrent selon la variante de Rami jouée.

Vous aussi jouer au rami en ligne comme des milliers d’autres internautes. Pour obtenir plus d’information sur comment jouer au rami, visitez notre page Rami, vous en saurez ainsi plus sur les règles du rami, ces différentes variantes comme le gin rami ou le Kalooki, mais découvrir la stratégie au rami et l’histoire du rami. Vous avez aussi tout un tutoriel sur comment jouer au rami en ligne.

Comment jouer au bingo en ligne ?

Le bingo en ligne attire des nouveaux passionnés chaque jour. Certains de ces nouveaux joueurs auront peut être des doutes sur les règles et les variantes de ce jeu qu’on trouve dans les nombreuses salles de bingo en ligne. Pas d’inquiétude, comme la version traditionnelle, le bingo en ligne est très facile d’apprendre. Découvrez la facilité du bingo en ligne et comment commencer à y jouer.

Comment commencer à jouer au bingo en ligne ?

Ces dernières années, tout le monde parle du bingo en ligne. Si vous avez envie de vous y mettre, mais n’êtes pas sûr de comprendre les règles – pas d’inquiétude ! Après avoir lu cet article, vous en saurez plus sur ce jeu populaire et vous serez en route très vite.

Avant de commencer, vous aurez probablement besoin de télécharger un logiciel de bingo à partir du site web que vous choisirez pour jouer. Certaines salles de bingo en ligne offre une version Flask, qui vous permet de jouer directement dans votre navigateur Internet, sans avoir besoin de télécharger un programme. Si vous voulez simplement jouer pour vous amuser un peu ou vous entraîner, la plupart des sites proposent aussi du bingo gratuit.

Sur la plupart des sites de bingo, vous aurez le choix entre la variante à 75 boules, plus populaire aux Etats-Unis ou la variante avec 90 boules, plus souvent jouée en Europe.

Pour jouer, il vous faudra acheter tout d’abord vos cartons. Vous pouvez acheter autant de cartons que vous souhaitez, bien que certaines salles de bingo en ligne limitent l’achat à un certain nombre par joueur, afin d’assurer des chances similaires de gagner pour tout le monde. Si vous avez trop de cartons pour pouvoir garder un œil sur tous à la fois, vous pourrez utiliser une fonction “auto-daub” grâce à laquelle les numéros seront cochés automatiquement sur vos cartons au fur et à mesure qu’ils sont appelés.

Dans les salles de bingo en ligne, le rôle du crieur est rempli par un générateur de chiffres qui garantit le hasard et l’équité absolus du jeu. Lorsque les numéros sur votre carton formeront une figure gagnante désignée – vous avez gagné. Selon la variante de bingo choisi, soit le jeu est alors terminé, soit il continue jusqu’à l’obtention du carton plein par un des joueurs.

Et si le bingo seulement ne vous suffisait pas, vous pourrez également choisir d’essayer un des nombreux jeux bonus qui se déroulent dans les espaces de discussion instantanée. Vous gagneriez peut être un modeste prix ou deux tout en ayant une conversation conviviale avec d’autres joueurs.

Retrouvez tout les termes employés au poker

Vous trouverez ici une définition de tous les termes utilisés dans le poker, et cela aussi bien en français qu’en anglais. Ce glossaire vous sera tres utile pour comprendre les termes utilisés dans le jeu de poker. De plus, il pourra vous être utile pour traduire certains termes anglophones et mieux comprendre le déroulement d’un jeu de poker.

Vous avez ici, un véritable dictionnaire du poker !

A-B (All in, Bet, Bluff…) C-C (Call, Check…) D-G (Deal, EPT, Flop…) H-O (Hand, Kicker,Nuts…) P-R (Pot, Quint, Rack…) S-W (Stud, Table, Turn, WSOP…)

Les tables de poker

Jouer au poker sur les meilleurs tables de poker

Le poker se jouant à plusieurs, il vous faut trouver des tables de poker de qualité pour y jouer.
Ici vous trouverez des tables de poker de qualitées, qui vous permettront d’acquerir de l’expérience nécessaire à votre progression. Ces tables de poker ont été choisi pour leurs qualitées de jeux, leur accessibilité, ainsi que pour leur bonus. Toutes ces tables de poker ont été testé pour vous, afin de vous offrir le meilleur du poker. Vous pourrez y jouer gratuitement pour vous ecxercer, ou jouer pour de l’argent!

Gardez en mémoire que le poker est un divertissement. Pour les joueurs plus aguéris, des tournois y sont réguliérement organisés, avec de gros  gains à la clé!

A tous bon jeu et bonne chance!
Découvrez notre article comment fabriquer sa table de poker, créez votre propre table à moindre frais !

La manufacture Cénacle conçoit et produit des tables de poker pour les particuliers et professionnels du jeu. Vous les retrouverez dans les phases finales des grands tournois européens, dans les émissions télévisées et les cercles de jeux. Nos table de poker répondent aux normes les plus élevées en matière de qualité, fonctionnalité et design. Elles sont personnalisables et convertibles en tables de salon pour venir s’insérer au mieux dans votre intérieur. Retrouvez Cénacle sur son site internet : www.cenacle-creation.fr.

Découvrir le poker

Vous souhaitez jouer au poker? Mais vous n’y connaissez rien. Ce n’est pas grave!

Ici vous avez toutes les clefs pour apprendre à jouer au poker. Grâce à notre école de poker vous apprendrez à jouer au poker pas à pas. Une fois ces leçons de poker prise, nous avons sélectionné pour les meilleurs sites de poker en ligne afin que vous puissiez acquérir de l’expérience et en apprendre toujours plus sur le poker

Pour améliorer votre jeu nous avons une section d’article sur le poker, avec des astuces et stratégies pour gagner au poker. Pour jouer au poker cela n’est pas bien difficile, il faut apprendre les règles de bases du poker, puis suivant la variante du jeu que vous choisirez, vous apprendrez les règles du jeu auquel vous souhaitez jouer. Généralement le poker le plus joué est le Texas hold’em, c’est celui qui fait fureur actuellement et celui joué dans les tournois officiels tel que WSOP,EPT…

Si vous souhaitez jouer au poker en ligne, il vous suffit de sélectionner une salle de poker en ligne ci-dessous et des télécharger gratuitement leur logiciel de poker. Une fois cela fait vous n’avez qu’à suivre les instructions pour ouvrir votre compte, vous n’êtes pas obligé de jouer de l’argent, vous pouvez ouvrir un compte gratuitement. Une fois le logiciel installé vous n’avez plus qu’a sélectionner une table et jouer au poker !

Le poker est plus qu’un simple jeu pour se divertir, il est vraiment passionnant et ecxitant, plus vous jouerez plus vous acquiererez de l’expérience et plus vous gagnerez. Le poker est un jeu prenant.

Jouer au poker dans les casinos en ligne

Les casinos en ligne sont très populaires parmi les joueurs de poker dans le monde entier. Aujourd’hui, out le monde peut tenter la chance aux tables de poker virtuelles dans espoir de remporter le gros lot par une mise de seulement quelques euros.

Malgré le pessimisme internationale suite de la crise économique, il semble que les casinos en ligne s’en tirent. La crise n’a pas effrayé les joueurs. En fait, la tendance est plutôt que de plus en plus de joueurs s’adressent aux casinos afin de gagner un peu d’argent. Ce temps de crise semble être plus profitable pour les casinos en ligne puisqu’il est beaucoup moins cher et beaucoup plus facile d’y jouer par rapport aux casinos traditionnels.

En choisissant un casino en ligne, on peut éviter les coûts de transport et le temps qu’il faut pour aller à un vrai casino pour jouer au poker. Un autre grand avantage est que si on a envie de jouer pour de grandes sommes d’argent, il ne faut pas aller à Las Vegas, Monte Carlo ou aux destinations exotiques en Asie du Sud-est. Grâce au casino en ligne, il est possible de tenter sa chance dans le confort de son propre maison et ne dépenser de l’argent que sur le jeu.

De plus, il ne faut pas s’inquiéter des joueurs ivres et des tables surchargées. Dans un casino en ligne, vous pouvez jouer à vos jeux favoris n’importe quand et aussi longtemps que vous souhaitez sans attendre une place libre sentant la pressure de nombreux joueurs derrière vous qui ont hâte de tenter leur chance, eux-aussi.

Jouer au casino gratuit

Les bonus sans dépôt

Les bonus casino sans dépôt se multiplient actuellement, vous pouvez jouer au casino gratuitement et tester les jeux de casino. Voici un exemple de site que nous avons sélectionné pour vous pour sa qualité des jeux et la sécurité qu’il offre

Etes vous pret a devenir champion des WSOP

Gagner un satelite

Je vous pose aujourd’hui cette question, chers amis fans de poker en ligne , car le WSOP arrive et il est grand temps qu’on pense à y participer. Certaines personnes sont sûrs et (j’en connais assez) qu’il est impossible de participer au WSOP après s’être qualifié sur les sites de poker en ligne.
Je vous assure encore une fois que tout est possible et beaucoup de joueurs qui jouent actuellement au WSOP sont issus des sites de poker en ligne où en participant aux différents satellites ils ont gagné un jour ce billet pour la finale de WSOP.  La voie vers le World Series of Poker commence sur Zeb-poker.com l’un des  blogs de poker les plus appreciés du public.C’est le meilleur endroit en ligne pour gagner le billet au WSOP.
Actuellement la plupart des sites de poker en ligne propose une série de satellites où vous avez l’opportunité de prendre part et gagner le droit d’entrée avec plusieurs options. Les buy-in, les FPP ou encore les satellites pas à pas. Tous ces tournois de poker sont disponibles sur le net – événements – WSOP.

Classement des joueurs de poker

Classement national et mondial

Le 10 janvier 2008, Bertrand « Elky » Grospellier remportait le premier grand tournoi de l’année 2008, l’EPT des Bahamas et les 1.7 millions de dollars qui accompagnaient son titre. Ce jour là, il a été propulsé numéro 1 français par le site de la Fédération Française des joueurs de poker (FFJP) et numéro 1 mondial par le site CardPlayer. Quatre mois après ce magnifique exploit, ces deux classements de référence affichent un autre visage en ce mois d’avril 2008. Jetons-y un coup

Classement français source FFJP

Commençons par le classement délivré par le site de la Fédération des Joueurs de Poker (FFJP) où Bertrand « Elky » Grospellier caracole toujours en tête avec 45 995 points. Sa victoire à la PokerStars Caribbean Adventure n’a toujours pas été égalée et ne risque pas de l’être tellement la performance était grande. Cependant, depuis ce fameux 5 janvier 2008, Elky n’a pas fait de gros résultat et affiche seulement une petite 5ème place lors d’un Event de No Limit Hold’em 2000$ au Casino Wynn de Las Vegas le 13 mars 2008. Pas grand chose donc dans l’escarcelle d’Elky qui reste tout de même confortablement installé sur son trône, au sommet du classement français.

Par contre, son dauphin a changé de visage, puisque le vainqueur français de l’EPT de Prague en décembre 2007, Arnaud Mattern, vient de céder sa place à Antony Lellouche. Avec 30 932 points au compteur et une place de second au dernier EPT de San Remo, Lellouche grimpe au classement alors qu’Arnaud Mattern rétrograde à la troisième marche du podium avec 22 606 points.

Dans le reste du classement, nous pouvons noter qu’Eric Larchevêque fait une remontée impressionnante et se classe au pied du podium avec 18 573 points. Ses récentes performances et sa huitième place (118.224$) lors du Main Event de l’Irish Open en mars 2008, en sont sûrement pour quelque chose. Autre figure montante, Eric Koskas, qui a finit 4ème de l’EPT de San Remo, fait son apparition dans le Top 20 avec 11 851 points.

Classement mondial source CardPlayer

Au niveau mondial, les choses ont beaucoup changé depuis le début d’année 2008. A la tête du classement nous retrouvons le vainqueur de l’EPT de Dortmund, Michael Macdonald, en lieu et place d’Elky. Derrière, nous retrouvons Phil Ivey avec 1 487.214$ de gains et un premier titre WPT dans la poche, celui du L.A Poker Classic datant du 28 février 2008.

A la troisième place du classement, nous ne sommes pas surpris de voir David ‘The Dragon’ Pham. Elu meilleur joueur de tournoi de l’année 2007, David Pham a déjà disputé cinq tables finale de tournois majeurs. Néanmoins, aucune victoire n’est à mettre à l’actif du champion américain puisqu’il aligne beaucoup plus de places d’honneur que de victoires.

Premier du classement mondial au début de l’année, Bertrand « Elky » Grospellier se classe aujourd’hui à la cinquième place, juste derrière le récent vainqueur du Bay 101 shooting Star, Brandon Cantu. Néanmoins, le Français avait évoqué dans notre interview exclusive que son objectif premier était de terminer numéro 1 mondial à la fin de l’année ainsi que de confirmer en remportant un autre titre EPT. L’European Poker Tour de Monte Carlo qui se déroule du 12 au 17 avril prochain est l’occasion idéal pour réaliser ces deux objectifs. A suivre…

Un nouveau championnat du monde de poker?

Des « stars » créent un nouveau championnat pour concurrencer les WSOP

Des « stars » du poker envisagent de créér un nouveau championnat du monde de poker, concurrent des World Series Of Poker (WSOP) qui sont la propriété du groupe Harrah’s.

Les opérateurs de certains grands sites de poker tentent de mobiliser les « stars » du poker dans l’objectif de créér un nouveau championnat du monde de poker, concurrent des World Series Of Poker (WSOP) qui sont la propriété du groupe Harrah’s.

Depuis que le lancement du site WSOP a été confirmé (lire dans le dernier numéro d’IGA Magazine), les principaux acteurs du secteur sont sur le pied de guerre…

Le site PokerActu explique: Le problème se situe principalement sur la façon de qualifier les joueurs pour les WSOP qui est un moyen essentiel pour les salles de poker en ligne de faire de la promotion. Si Harrah’s décide de retirer l’autorisation aux sites tels que FullTilt, PokerStars … d’offrir des satellites pour qualifier des joueurs pour les WSOP, de nombreux d’entre eux perdraient une partie de leur trafic.
De plus tous les champions des WSOP sont maintenant sponsorisés par des salles de poker en ligne, Harrah’s pourrait du coup interdire toute forme de publicité pour des salles concurrentes de la sienne lors des World Series Of Poker, engendrant un chamboulement dans le système économique créé par les WSOP. Fin de citation.

Phil Hellmuth, Howard Lederer et moult autres joueurs envisagent donc sérieusement, avec le soutien de mastodontes du secteur, de créér un vrai championnat du monde concurrent. A suivre…

Source : IGAmagazine

Envie2cash, les solutions pour gagner un peu d’argent sur Internet

Envie2cash est un site qui a été créé dans le but d’informer les internautes sur les techniques existantes pour gagner un peu d’argent légalement sur Internet. Les premières informations pour gagner de l’argent sur Internet ont été transmises concernant les barres de publicité, les mails rémunérés ainsi que les sondages/avis rémunérés et les sites de jeux (flash là plupart du temps) permettant de gagner des points transformables en cadeaux ou en argent selon les sites.

Cette partie concernant les internautes, il a été décidé de dédier une partie du site à la rémunération du webmaster. C’est ainsi que des essais ont été réalisés pour vous lister les régies publicitaires les plus sérieuses et proposant tous types d’affiliation (CPM, CPC, CPA, …). Des astuces concernant des sites qui vous aident à booster votre trafic ont également été données.

Quelques temps après est arrivée la partie jeux d’argent dans laquelle nous vous dévoilons les différents sites de bookmakers sur lesquels vous pouvez faire des paris sportifs. A chaque bookmaker correspond une fiche détaillée présentant le site, ses avantages et ses inconvénients. Vous pouvez par exemple retrouver quel bonus Sajoo vous offre à votre inscription, quels sont les moyens de paiement et de retraits acceptés, quels types de paris vous sont proposés, etc. De même pour les sites de casino et de poker en ligne.

Le fil des ans, le site s’est donc enrichi de nouvelles solutions vous permettant de gagner de l’argent sur Internet, tout en sachant que les jeux d’argent sont source d’addiction et que nous ne vous poussons pas à parier votre argent, nous vous expliquons simplement comment maximiser vos chances de gagner aux paris sportifs, au casino et au poker et comment profiter de bonus à l’inscription.
Passez faire un tour sur Envie2cash et voyez les solutions qui s’offrent à vous !

Créer sa table de poker

Vous souhaitez jouer au poker avec un bon support ? On vous propose de créer votre table de poker à moindre cout,détails ci-dessous.

Les outils

  • marteau
  • clous
  • cutter et ciseau
  • feutre et crayon à papier
  • un bout de ficelle
  • ponceuse
  • scie sauteuse

Les éléments

  • 1 plaque de bois (environ 205x80x2cm)
  • 2 planche de contre-plaqués (épaisseur 0.5cm)
  • Scotch double face et Tarlatane
  • Un pot 1/4 de litre de teinte couleur hêtre
  • Un pot 1/4 de litre de vernis couleur hêtre
  • un bout de moquette
  • un rideau de 150×250
  • 4 flotteurs en mousse dur

Les étapes pour fabriquer une table de poker

1ère étape : tracez votre table

Tracez à l’aide d’un clou, d’un bout de ficelle et de votre crayon les extrémités de votre table pour qu’elle soit ovale. Ensuite coupez avec une scie sauteuse.

2ème étape : découpe des planches de contre-plaquées

Coupez les deux planches de contre-plaqués en utilisant votre planche principale et répétez la premier étape en réduisant la longueur de votre ficelle pour avoir une contour en bois.

3ème étape : découpe de la moquette

Placer votre morceau de moquette superposez vos planches de contre-plaqués et découpez-la à l’aide d’un cutter. Ensuite fixez la avec du scotch double face.

4ème étape

Teintez vos planches de contre-plaqués et vernissez-les.

5ème étape : recouvrir la moquette

Utilisez un rideau ou une nappe pour créer votre tapis de jeu et découpez la en gardant un peu de marge (pensez à bien la repasser)

Utilisez du tarlatane pour bien la tendre.

Pensez à poncer un peu l’intérieur de vos planches et clouer le contour intérieur seulement pour fixer les planches et votre tissu à la planche principale.

6ème étape : le raccord

Le raccord entre vos deux planches peut se faire avec une chute de votre rideau.

7ème étape : les accoudoirs

Pour les accoudoirs, utilisez les chute de votre rideau ou un autre tissu et les 4 flotteurs en mousse. Coupez sur la longueur des flotteurs un angle à 90°.

Placez les accoudoirs sur le rebord de votre table en plaçant une partie du tissu entre votre table et le flotteur utilisez du tarlatane pour éviter de déchirer votre mousse lorsque vous allez clouer votre tissu et votre flotteur à votre table.

Faites passer le tissu au dessus du flotteur pour le clouer sous votre table.

Par contre c’est plus galère pour les extrémités, il faut découper plusieurs morceaux de tissus pour éviter un maximum de faux plis.

Et voilà votre table de poker est terminée, bons jeux !

Pour tout connaitre du poker !

Retrouvez ici tout les articles parus sur 123-poker.com.

Actualités et informations sur le poker

Découvrez les différentes variantes du poker

Dans cette section, nous allons aborder les différentes variantes du poker, leurs régles, leurs stratégies et spécificités. Tel que le Stud, le Texas Hold’em ou encore l’Omaha etc.
Choisissez le poker que vous voulez jouez et découvrez ces régles et techniques!

Le poker fermé

C’est la forme la plus ancienne des pokers, idéal pour apprendre le poker.
Lire les règles et stratégies du poker fermé

Le Stud poker

Plus complexe et plus technique que le poker fermé, il demandera des notions de calcul et de mémoires.
Lire les règles et stratégies du stud poker

Le Texas hold’em

Le poker le plus répandu et le plus joué au monde, c’est le poker officiel des grand tournois mondiaux.
Lire les règles et stratégies du poker texas hold’em

L’Omaha

Proche du texas hold’em il n’en est pas moins différent, sa popularité ne cesse de croître.
Lire les règles et stratégies du poker omaha

Le poker en partie privée

Le poker à la maison est d’abord un divertissement! Idéal pour améliorer sa technique.
Lire les règles et stratégies du poker en partie privée

Il existe d’autres variantes beaucoup mons répendues tel que les pokers à 3 cartes, le pai gow, le video poker…

Jouer au poker entre amis

Ce qui a commencé comme un jeu d’argent sur les bateaux à aubes et dans les arrières salles de la Nouvelle Orléans est devenu un jeu respectable où s’affrontent petits et grands, lors de parties privées. Le Poker est un jeu de société et beaucoup y joue sans argent, uniquement pour le plaisir. D’autres jouent à la maison pour améliorer leur technique afin de se préparer pour le jour où ils se décideront à franchir une porte d’un cercle de jeu. Les règles du Poker en parties privées sont moins strictes, les mises sont moins élevées et gagner de l’argent n’est pas toujours le but principal. Le Poker à la maison est d’abord un divertissement !

La partie privée

Les parties privées de poker ne sont pas automatiquement jouées à la maison. Vous pouvez lancer une partie de Poker amicale à peu près n’importe où. Il vous faut juste un jeu de carte, des amis et du temps libre. La partie privée est d’abord un jeu de société. Beaucoup sont pratiquées avec des jetons (1, 5, 10, etc.), sans valeur monétaire. Un terme plus approprié pourrait être « partie amicale ». Toutefois, cela n’assure pas au jeu d’être toujours calme et courtois. Certaines parties deviennent même quelque peu agitées.

Le Poker à la maison

La section « règle » présente les règles générales des différentes variantes du poker. Tous les Pokers suivent une structure identique, que ce soit l’Omaha joué en casino ou le Poker fermé joué entres amis un soir de vacances.

Les règles du Poker à la maison s’adapteront aux règles de la variante que vous avez choisi de jouer (voir les sections précédentes).

Conseil

Jouer pour de l’argent, jouer à l’amitié, jouer pour le plaisir, jouer pour s’améliorer… autant d’objectifs en soi pour jouer au Poker. Les meilleures parties entres amis sont celles où tous les joueurs partagent le même objectif.

Jouons aux Poker

Vous avez enfin décidé avec vos amis de vous lancer dans une partie de Poker « amicale ». Pour bien faire, vous devez discuter au préalable de la (ou des) variante (s) que vous allez pratiquer, décider où et quand tenir votre partie, et vous mettre d’accord sur les règles et conventions. Parfois, il suffira d’éclaircir certains points avant de commencer la première partie. Dans d’autres cas, vous intègrerez un groupe de joueurs déjà établi, avec des habitudes et des règles déjà en place. Voici quelques astuces pour initier ou rejoindre une partie de Poker entre amis.

S’accorder sur les règles

La plupart des joueurs de Poker, y compris ceux qui sont devenus professionnels, ont commencé en partie privée, à la maison. Les variantes étaient simples et faciles à suivre. La complexité dans les règles vient ensuite, à mesure que le niveau des joueurs augmente et qu’ils se confrontent à de nouveaux challenges.

Pour vous familiariser avec les différentes variantes du Poker les plus couramment pratiquées dans les parties privées, visitez les sections précédentes vous présentant les différentes règles des variantes du Poker.

Conseils

A l’inverse des parties en établissement ou en ligne, le Poker pratiqué entre amis peut subir des variations dans les règles. Si tous les joueurs décident de jouer avec des jokers, pourquoi pas. Ils peuvent également décider de jouer en mode « choix du donneur » (dealer’s choice –le joueur assis au bouton décide quelle variante est pratiquée pour le prochain coup) ou jouer des mains de Poker à six cartes. Il suffit juste de s’assurer que tout le monde comprend et accepte les règles avant de commencer la partie.

Mettez-vous d’accord sur les règles

Un des avantages en jouant à la maison est que vous pouvez montrer vos cartes aux autres joueurs et leur demander conseil, au besoin. Vous pouvez même apporter un livre de règles de Poker à la table. Vous jouez pour le plaisir, non pour vous entre-tuer. Sur quelles règles devez-vous vous accorder ?

Voici quelques choix auxquels vous pouvez être confronté :

  • Où se tiendra la partie ?
  • Combien de temps durera la partie ?
  • Y aura-t-il des boissons et de la nourriture ? si oui, qui s’en chargera ?
  • La partie sera-t-elle intéressée ou jouée uniquement avec des jetons ?

Retour au menu jeux de poker

Apprenez plus de stratégie et phase de jeux pour le stud poker dans notre section strategie poker.

Le poker Omaha

Le poker Omaha est  de plus en plus populaire

Même s’il n’est pas aussi connu que le Texas Hold’em,  l’Omaha gagne de plus en plus en popularité à travers le monde. Relativement proche du Texas Hold’em, le poker Omaha n’en ai pas moins différent, ce qui oblige à adopter d’autres stratégies pour y exceller. On l’appelle parfois « Graduate Hold ‘em » (Hold’em amélioré), car beaucoup de joueurs chevronnés de Texas Hold’em approchent cette variante et s’offrent ainsi de nouvelles sensations. Comme c’est un jeu facile à apprendre, beaucoup de joueurs débutent le poker par l’Omaha. Jouez vous-même quelques parties d’Omaha pour savoir si c’est la variante de poker qui vous convient.

Testez également l’Omaha high-low ou le hi-lo. Le pot y est alors partagé entre la main la plus haute et la main la plus basse, se qui incite plus de joueurs à se maintenir dans le coup, constituant ainsi des pots plus conséquents. L’Omaha hi-lo est même en passe de devenir plus populaire que l’Omaha standard, où seule la main haute est prise en compte.

Les règles de l’Omaha

L’Omaha est un jeu dérivé du Texas Hold’em. Cette section vous explique l’Omaha comme si vous n’aviez jamais joué d’autres variantes de poker. Il vous faudra simplement avoir pris connaissance des bases dans la section « les règles ».

Pour ceux qui connaissent déjà le Texas hold’em, voici les principales différences :

A l’Omaha, on distribue 4 cartes privatives au lieu de 2 au Hold’em. Vous devez utiliser 2 de vos 4 cartes privatives pour former une main de 5 cartes. Même si cela ne paraît être qu’une petite différence, l’Omaha change drastiquement la façon de jouer par rapport au Hold’em.

Le jeu

L’Omaha se pratique avec un jeu standard de 52 cartes. L’objectif est de gagner le pot en détenant la meilleure main à l’abattage. 9 cartes sont disponibles pour chaque joueur : 4 cartes privatives et 5 cartes composant le tableau. Chaque main est composées des 5 meilleures cartes, en utilisant 2 des cartes privatives et 3 des cartes du tableau partagé par tous les joueurs.

On observe la hiérarchie standard du poker (voir la section « les mains ») .

Une fois les règles acceptées, le jeu commence et les 2 premiers joueurs à gauche du donneur sont invités à poser une mise, appelée blind, avant que les cartes soient distribuées. Le 1er joueur à gauche du donneur pose le petit blind et le joueur suivant pose le surblind. Les autres joueurs peuvent suivre, relancer ou passer.

Une table d’Omaha peut réunir de 2 à 10 joueurs, le jeu étant limité par la taille du jeu de cartes.

Tour d’enchères

Il y a 4 tours d’enchères à l’Omaha. Le donneur, identifié par un gros jeton blanc sur lequel est inscrit « dealer », « D » ou encore « bouton », distribue 4 cartes à chaque joueur, une à une et face cachée. C’est la main de départ de chaque joueur ou main privative. Un tour d’enchère commence alors. Dès que les mises sont au même niveau, 3 cartes sont distribuées au centre du tapis, face en haut. C’est ce qu’on appelle le flop, qui constitue les premières cartes communes, partagées entres tous les joueurs. Un second tour d’enchères commence alors.

Le donneur retourne une 4ème carte, appelée turn ou tournant, face ouverte à droite du flop. Le troisième tour d’enchère peut commencer. Les joueurs peuvent alors miser, checker, suivre, relancer ou passer, jusqu’à ce que tous les joueurs encore en lice se retrouvent à égalité d’enchères.

La 5ème carte, appelée river ou rivière, est retournée à droite de la turn. Le quatrième et dernier tour d’enchères commence.

Une fois ce dernier tour d’enchères terminé, on procède à l’abattage. Tous les joueurs encore en course montrent leur main finale, toujours composée de 5 cartes, avec 2 de leurs 4 cartes privatives et 3 des 5 cartes communes du tableau. La meilleure main est désignée comme gagnante et remporte le pot. En cas d’égalité le pot et partagé. L’Omaha est joué en variantes limit, pot-limit et no-limit. A l’Omaha, la variante la plus jouée est certainement le pot-limit, où chaque joueur peut miser au maximum à hauteur du pot courant, au moment de sa mise. En variante limit dite aussi limites fixes, les mises sont fixées à une certaines hauteur pendant les 2 premiers tours d’enchères et doublées pour les 2 derniers. En variante no-limit, les joueurs peuvent miser et relancer du montant qu’ils désirent. Les autres joueurs devront s’aligner ou passer.

Sauf indication contraire, le petit blind est équivalent à la moitié de la plus petite mise et le surblind équivalent à celle-ci. Par exemple, dans une partie à 5-10€, le montant du petit blind est de 2.5€ et le surblind de 5€.

Retour au menu jeux de poker
Apprenez plus de stratégie et phase de jeux pour le poker Omaha dans notre section strategie poker

Les probabilités au poker

La cote des cartes

Le poker est un jeu de probabilités ou de cotes. Par exemple, si vous recevez trois cartes, vous aurez une cote de 5 contre1 d’avoir deux cartes de même valeur formant une paire. Comme le poker est un jeu incluant de la chance, mieux vous connaissez la cote d’un événement, mieux vous prenez vos décisions et plus vous augmentez vos chances de gagner.

Cotes des cartes

Le nombre de combinaisons de cinq cartes différentes dans un jeu de 52 cartes est de 2598960. Vous recevez une quinte royale une fois sur 649740, ce qui explique que beaucoup de joueurs n’en recevront jamais de toute leur vie.

(Si vous jouez 60 mains par heure à raison de 40 heurs par semaine, vous recevrez une quinte royale tous les 5 ans et 73 jours en moyenne).

Combinaisons possibles avec 52 cartes
Ordre décroissant Fréquence moyenne
Quinte flush royale 1 sur 649 740
Quinte flush 1 sur 72 193
Carré 1 sur 4165
Full 1 sur 694
Couleur 1 sur 509
Quinte 1 sur 255
Brelan 1 sur 47
Double paire 1 sur 21
Paire 1 sur 2,4
Carte haute/basse 1 sur 2

Chaque variante présente des probabilités différentes selon le nombre de cartes distribuées par joueur (cinq, sept ou neuf) et le nombre de joueurs actifs (deux à douze). Des grilles d’amélioration sont aussi disponibles pour les cas où le joueur détient une combinaison donné et espère toucher une combinaison supérieure, comme dans le poker fermé par exemple.

Cotes du pot

Il peut être valable de payer une enchère de plus pour voir une carte de plus, mais cela n’est pas toujours le cas selon le montant du pot et le nombre de joueurs présents dans le coup. Si la chance de gagner le pot est de 10 contre 1, si le pot est de 100 euros et si l’enchère à payer est de 5 euros, la cote est bonne et vous devez payer.

Cotes personnelles

Avec l’expérience, vous deviendrez de plus en plus doué dans la prédiction des actions adverses. Vous serez plus à même aussi de savoir si l’adversaire bluffe ou non. Là aussi, les lois de probabilités s’appliquent.

Cartes stratégiques

La section « Probabilité » vous présente des tableaux de probabilités. Vous trouverez aussi des cartes de probabilités dans les magasins de jeux. La plupart des casinos et cercles autorisent les joueurs à avoir ces cartes-là sous les yeux quand ils jouent, surtout quand il s’agit de débutants. Les joueurs plus évolués et les professionnels les ont mémorisées.

Valeur des cartes au poker

Les cartes du poker sont disponibles en deux formats : format « poker » (63*88 mm) et format « bridge » (57*88).

Curieusement, ce sont ces dernières qui ont la faveur des compétitions internationales. Toutes les cartes d’un même jeu ont le même dos mais une face unique. Un jeu standard comporte 52 cartes. Un jeu de carte standard comporte aussi deux ou trois jokers, utilisés dans de rares variantes. On trouve aussi chez certains fabricants une carte en plus qui rappelle les règles de base et la hiérarchie des combinaisons.

Valeurs et famille des cartes de poker

Les coffrets de jetons pour les parties privées comportent généralement leur valeur sur leurs faces. Dans les petites parties privées, les joueurs peuvent aussi préférer jouer avec des pièces, des allumettes, des haricots ou tout autre petit objet pouvant représenter une valeur.

Jetons de casino

Les cartes se répartissent en quatre familles :

  • Trèfle
  • Carreau
  • Coeur
  • Pique

Chaque famille se compose de 13 valeurs, qui sont les suivantes :

  • A=As
  • K=Roi
  • Q=Dame
  • J=Valet
  • 10
  • 9
  • 8
  • 7
  • 6
  • 5
  • 4
  • 3
  • 2

Si vous multipliez quatre familles par treize valeurs, vous obtenez 52 cartes. Maintenant que vous connaissez les cartes, il faut apprendre les combinaisons.

Comment utiliser les jetons au poker ?

On joue au poker avec de l’argent, mais il est hors de question de poser billets de banque et pièces de monnaie sur la table (quoique certaines petites parties privées puissent utiliser des pièces). L’argent est représenté à la table par des jetons. Un code couleur permet de savoir quelle valeur possèdent les jetons utilisés.

Jetons de poker pour les parties privées

Les coffrets de jetons pour les parties privées comportent généralement leur valeur sur leurs faces. Dans les petites parties privées, les joueurs peuvent aussi préférer jouer avec des pièces, des allumettes, des haricots ou tout autre petit objet pouvant représenter une valeur.

Jetons de casino

Les jetons de tournoi en cercles et casinos utilisent quatre ou cinq couleurs différentes, accompagnées ou non de la valeur. Chaque établissement utilise son propre système de correspondance entre couleur et valeur, même si, aux Etats-Unis surtout, un jeu de correspondance prévaut. Les couleurs les plus utilisées sont blanc, rouge, bleu, jaune, vert, noir et violet. Voici un exemple de correspondance couleur/valeur :

  • Blanc=1
  • Rouge=5
  • Bleu=10
  • Vert=25
  • Noir=100
  • Violet=500

Conseil

A la caisse du cercle, quand vous achetez des jetons ou quand vous vous faites rembourser, veillez à bien comprendre la valeur de chaque jeton. Au besoin, posez la question au caissier ou au donneur.

Texas hold’em, le poker le plus populaire

Le poker le plus répandu au monde est le Texas Hold’em. Il est joué à Paris, Lima, Londres et Los Angeles. En fait, dans les parties de Hold’em online peuvent se retrouver simultanément des joueurs de ces villes ou de n’importe quel endroit du monde. La popularité, toujours grandissante du Texas Hold’em, vient de ce que ses règles sont simples mais qui demeure difficile à jouer contre des professionnels. Tous les joueurs veulent en apprendre plus, et un jour, se payer une place au plus grand de tous les tournois de poker, le Main Event des World Series of Poker, où la variante pratiquée est le Texas Hold’em no-limit.

Les règles du Texas Hold’em

Le poker Texas Hold’em, que l’on écrit également Hold’em ou Holdem, est un jeu simple qui s’apprend rapidement mais qu’on met une vie à maitriser. Pendant ce temps, les joueurs peuvent jouer à des parties peu chères, voire gratuites, pour les aider à développer leurs compétences et gagner ainsi plus de pots.

Le jeu

Le Texas Hold’em se pratique avec un jeu standard de 52 cartes. L’objectif est de gagner le pot en détenant la meilleure main à l’abattage. Jusqu’à 7 cartes sont disponibles pour chaque joueur. La main de chaque joueur est composée des 5 meilleures cartes parmi les 2 cartes privatives et les 5 cartes du tableau, ou cartes communes. On observe la hiérarchie standard du Poker (voir la section « les mains »).

Une fois les règles acceptées, le jeu commence. Les deux premiers joueurs à gauche du donneur sont invités à poser une mise, appelée blind , avant que les cartes soient distribuées. Le 1er joueur à la gauche du donneur pose le petit blind et le joueur suivant pose le surblind (ou gros blind) . Les autres joueurs peuvent suivre, relancer ou passer.

Une table de Texas Hold’em peut réunir de 2 à 20 joueurs, mais la plupart des parties sont limitées à 10 joueurs du fait de la taille de la table.

En quoi le Texas Hold’em diffère-t-il du Stud ?

Le Texas Hold’em diffère du Stud sur plusieurs aspects importants. Tout d’abord, les cartes ouvertes du tableau de Hold’em sont des cartes communes, partagées par tous les joueurs. Ce qui veut dire que la main de départ de 2 cartes est plus importante pour un joueur de Hold’em. De même, la position pendant le tour d’enchères y est plus importante qu’au Stud. Elle change à chaque coup, mais de manière prévisible, le bouton se déplaçant autour de la table dans le sens des aiguilles d’une montre. Le tour d’enchères au Stud dépend de la hauteur des cartes du tableau, ce qui est un facteur aléatoire, donc non prévisible.

Tours d’enchères ou mises

Il y a 4 tours d’enchères au Texas Hold’em. Le donneur, identifié par un gros bouton blanc sur lequel est inscrit « dealer », « D », ou encore « bouton », distribue 2 cartes à chaque joueur, une à une et face cachée. C’est la main de départ de chaque joueur ou main privative. Un tour d’enchères commence alors. Dès que les mises sont équilibrées, 3 cartes sont distribuées au centre du tapis, face ouverte. C’est ce que l’on appelle flop, et qui constitue les premières cartes communes, partagées par tous les joueurs. Un second tour d’enchères commence alors.

Le donneur retourne une 4ème carte, appelée turn ou tournant, face ouverte à côté du flop. Le 3ème tour d’enchères peut commencer. Les joueurs peuvent alors miser, checker, suivre, relancer ou se coucher, jusqu’à ce que tous les joueurs encore en lice se retrouvent à égalité d’enchères.

La 5ème carte, appelée river ou rivière, est alors retournée à côté de la turn et le 4ème et le dernier tour d’enchères commence.

Une fois ce dernier tour d’enchères terminé, on procède à l’abattage et tous les joueurs encore en course montre leur main finale, toujours composée de 5 cartes. Elle peut se composée des 2 cartes privatives et de 3 cartes du tableau, d’une carte privative et de 4 cartes du tableau, ou même seulement des 5 cartes du tableau. La meilleure main est alors désignée comme gagnante et remporte le pot. En cas d’égalité, le pot est partagé.

Les joueurs professionnels de Texas Hold’em préfèrent souvent les parties dites Hold’em No-limit où l’enchère maximale n’est limitée que par la hauteur de leur tapis. Certains joueurs amateur ou semi-pro préfèrent les parties à limite fixe qu’on appelle le Hold’em limit (principalement aux Etats-Unis, beaucoup moins en Europe) . La variante la plus courante se joue à 2 limites fixes. Par exemple, une partie de Texas Hold’em limit 10-20 fixe l’enchère initiale à 10€ pour les 2 premiers tours d’enchères, puis à 20€ pour les 2 tours d’enchères suivant. Avec 3 ou 4 relances autorisées à chaque tour, un pot de Hold’em en limites fixes 10-20 peut tout de même atteindre 300€ par joueur…et totaliser donc plus de 1000€ !

Sauf indication contraire, le petit blind est équivalent à la moitié de la plus petite mise, ici 5€, est le surblind équivalent à celle-ci, soit 10€ dans notre exemple.

Chaque tour d’enchères est également limité, ou capé, à 3 ou 4 relances maximum, selon les règles établies en début de partie. Pour plus d’information sur les tours d’enchères au Texas Hold’em, reportez-vous à la section « enchères ».

Retour au menu jeux de poker

Apprenez plus de stratégie et phase de jeux pour le stud poker dans notre section strategie poker.

Comment miser au poker ?

Les décisions du joueur s’expriment à travers des enchères (mise), dont le but est de maximiser le gain et de minimiser la part de chance, ce qui relève d’une prise de décision évoluée.

Termes employé lors des mises

Pot

Le but du poker consiste à encaisser le pot, formé par les différentes enchères ayant eu lieu dans le coup. On peut aussi l’appeler pool ou poule. Un tour d’enchère se termine quand tous les joueurs ont misés à la même hauteur, les autres joueurs ayant passé (quitté le coup). Quand il reste 2 joueurs à la fin du dernier tour d’enchères, il y a abattage des mains et celui qui possède la meilleure main gagne le pot. En partie privée, le pot a généralement l’apparence d’une masse de jetons inorganisée. En casino et cercle, le plus souvent, le donneur arrange le pot en piles.

Ante-blind

Pour encourager les joueurs à s’intéresser au pot, ils paient un ante ou un blind avant de recevoir les cartes. Un ante est misé par chaque joueur pour le même pot. Un blind est misé par 1 ou 2 joueurs, généralement assis immédiatement à gauche du donneur. Dans une partie de Hold’em 1-2, par exemple, le jeu commence par le joueur assis à gauche du donneur et qui mise un petit blind de 1, et le joueur assis à sa gauche mise un gros blind ou surblind de 2.

Miser

Un joueur mise ou enchérit quand il met des jetons au pot.

Ouvrir

Le joueur ouvre en misant un enjeu au pot quand personne n’a encore mis dans ce tour d’enchères. Il décide d’ouvrir car il juge que ses cartes et la configuration du coup le justifient.

Passer

Le joueur passe quand il décide de quitter le coup, ce qui lui fait perdre les enchères qu’il a déjà faites. Ce sera notamment le cas quand il jugera la situation trop dangereuse pour lui ou quand il jugera que sa main n’est plus favorite. Le joueur passe en retournant ses cartes ou en les poussant devant lui. Il doit aussi dire « je passe » ou « fold ».

Suivre

Le joueur suit quand il mise à la hauteur de l’enchère en cours. Il dit : « je suis », « je paie », « payé », « collé », « je vois », ou « call ».

Checker

Le joueur checke quand il ne mise rien mais reste dans le coup. Il dit « check » ou « parole ». Tant qu’un tour d’enchère n’est pas ouvert, le joueur peut checker. Le premier joueur à parler peut donc toujours checker s’il le souhaite. Mais dès qu’un joueur ouvre le pot, les joueurs qui suivent ne peuvent plus checker.

Relancer

Le joueur relance quand il augmente l’enchère en cours. Si l’ouverture est de 10, les joueurs suivants peuvent suivre, passer ou relancer. Si l’ouverture est relancée, les joueurs suivants peuvent à nouveau suivre, passer ou relancer, etc. Un joueur peut relancer parce qu’il se sent favori ou parce qu’il souhaite rendre le coup trop cher pour ses adversaire et les pousser à quitter le coup. Le joueur dit « je relance » ou « raise ».

N’oubliez pas de consulter notre lexique bilingue du poker pour connaitre tout les termes employés au poker.

Découvrez le stud poker à 5 ou 7 cartes

Le Stud poker est surtout répandu dans la partie Est des Etats-Unis et dans certains pays d’Europe, comme l’Allemagne ou l’Autriche. Il existe plusieurs formes de Stud, mais la plus populaire est de loin le Stud à 7 cartes (seven stud). C’est typiquement un jeu domestique, mais on le rencontre aussi dans des casinos et sur internet. On le considère comme un jeu plus complexe que le poker fermé car, comme il comporte à la fois des cartes ouvertes et fermées pour chaque joueur, il met en scène des notions de mémoire et de calcul plus poussées. Il faut aussi savoir bien lire la main adverse pour savoir si on est meilleur ou moins bon qu’elle. C’est un poker amusant qui se répand de plus en plus aux Etats-Unis mais tend à disparaître doucement en Europe. Comme le Stud le plus courant est le Stud à 7 cartes, c’est à lui qu’est consacrée cette section.

REMARQUES IMPORTANTES : Les casinos français exploitent depuis les années 90 un jeu appelé « Stud poker » qui n’a rien à voir avec le Stud à 7 cartes. Il s’agit en réalité du « Caribbean Stud », où les joueurs affrontent tous le croupier et où ils n’échangent pas de cartes (sauf une seule dans certains cas) et ne peuvent relancer qu’une fois, au double de l’ante.

Un jeu proche porte le nom de « Pok 21 ». Il est exploité dans les cercles.

L’un comme l’autre ne présentent aucun intérêt stratégique qui justifierait leur étude dans ce site.

Les règles du Stud poker

Le Stud poker tient son nom de l’appellation d’origine, Stud-horse poker, dont on a perdu la justification. Comme ce jeu requiert davantage de compétences pour l’analyse du coup, il est davantage l’apanage de joueurs plus « sérieux », et notamment des joueurs qui ne pratiquent le poker qu’avec de l’argent. Le Stud a plus de tours d’enchères que le poker fermé, ce qui explique aussi les pots plus importants. Les diverses variantes du Stud en font un jeu fascinant… et rentable pour celui qui le souhaite et en a le talent.

Le jeu

On joue au Stud avec un jeu de 52 cartes. Le but consiste à abattre une main de 5 cartes gagnantes. La hiérarchie des combinaisons est la même qu’au poker fermé (voir « les mains »).

Quand les joueurs se sont mis d’accord sur les règles, chacun mise un ante.

De 2 à 10 joueurs peuvent jouer à la même table mais le nombre idéal est de 7. Au Stud à 7 cartes, le joueur reçoit d’abord 2 cartes fermées et une cartes ouverte, puis à lieu le 1er tour d’enchères. Ensuite, le joueur reçoit successivement 3 cartes ouvertes entrecoupées chacune d’un tour d’enchères. Enfin, le joueur reçoit un carte fermée suivie d’un tour d’enchères et de l’abattage pour comparer les mains. Comme d’habitude au poker, les joueur reçoivent les cartes une par une et dans le sens des aiguilles d’une montre.

Le tour d’enchère est inauguré par le joueur qui possède la plus forte combinaison ouverte, sauf le 1er tour d’enchères qui est inauguré par le joueur qui possède la carte la plus basse (dans ce tour d’enchères, il doit miser une somme déterminée appelée le bring-in). La différence de donnes entre le Stud à 5 cartes et le Stud à 7 cartes est d’abord le 1er tour de donne qui fournit une carte ouverte et une carte fermée à chaque joueur, et aussi dans l’absence de carte fermée finale. Vous noterez que le Stud à 5 cartes compte 4 tours d’enchères et que le Stud à 5 cartes en compte 5.

Enchères ou mises

Comme le Stud impose plus de tours d’enchères que le poker fermé, chaque joueur a plus de décisions à prendre. Cependant, derrière chaque décision se cache cette question « quelles sont les chances que ma main soit la meilleure de la table ? ».

Connaître les cotes des cartes, du pot et des joueurs est décisif.

En plus, les joueurs de Stud doivent savoir quelles cartes améliorent leur main et si ces cartes sont live, c’est-à-dire si elles sont encore disponibles. Le joueur doit donc se souvenir des cartes qui ont été retirées de la table et tenir compte aussi de celles qu’il voit.

Le Stud à 7 cartes se joue presque toujours en limites fixes. Il implique 5 tours d’enchères : après 3, 4, 5, 6 et 7 cartes. Là encore, un tour d’enchères est clos quand tous les joueurs ont soit misé à la même hauteur, soit passé.

Après le dernier tour d’enchères intervient l’abattage qui permet de connaître la meilleure main et de lui attribuer le pot.

Retour au menu jeux de poker

Apprenez plus de stratégie et phase de jeux pour le stud poker dans notre section strategie poker.

Le poker fermé

Le plus ancien des pokers

Le poker fermé est la forme du poker la plus ancienne. C’est aussi la plus facile à apprendre et à pratiquer. C’est le poker des saloons enfumés vus dans les westerns.  Chaque joueur reçoit 5 cartes, puis a lieu un premier tour d’enchère. Quand il est terminé, les joueurs changent leurs cartes contre de nouvelles cartes pour améliorer leur main, après quoi a lieu le deuxième tour d’enchères. Les joueurs encore en lice montrent leurs cartes pour déterminer lequel est le gagnant du coup. C’est aussi facile que cela. Bien sûr, il y a beaucoup de stratégies gagnantes à découvrir, de même que d’autres variantes en jeu fermé. Cette section est idéale pour démarrer le poker.

Les règles du poker fermé

Bien qu’étant la forme fondatrice du poker, le poker fermé n’est plus guère pratiqué aujourd’hui que dans quelques parties privées. C’est aussi par lui qu’on apprend généralement le poker dans les familles grâce à sa simplicité.

Le jeu

On joue au poker fermé avec un jeu de 52 cartes. Dans la forme fondatrice, il s’agit d’abattre la combinaison la plus haute, mais on peu aussi le jouer en bas (low) ou en high-low (voir variante plus loin dans cette section).

Le nombre de joueur est compris entre 2 et 10, mais le nombre idéal est de 6 car il permet de jouer sans avoir à remélanger et redistribuer les écarts.

Quand tous les joueurs se sont mis d’accord sur les conventions, ils misent un ante au pot.

Le donneur distribue une par une 5 cartes à chacun, dans le sens des aiguilles d’une montre.

Un certain nombre de parties obligent le 1er à miser à détenir une combinaison minimale (par exemple : une paire de valets). Quand un joueur possède ce minimum, il ouvre le pot et les autres joueurs peuvent suivre, relancer ou passer. Si aucun joueur ne peut ouvrir, les cartes sont rassemblées et remélangées, et le coup est redonné. En Europe, cette coutume d’ouverture minimum est plus rare et s’applique généralement à des coups spéciaux, à certains moments de la partie. Le reste du temps, aucun minimum n’est exigé.

Enchères ou mises

En commençant par le joueur assis à gauche du donneur, chaque joueur peut checker, ouvrir, suivre, relancer ou passer selon la qualité de sa main de départ.

Le 1er tour d’enchères est clos quand tous les joueurs ont soit misé à la même hauteur, soit passé. Le déroulement des enchères s’opère dans les limites imposées par les conventions choisies, sauf dans le cas du No-limit.

Puis le donneur demande au 1er joueur en lice à partir de sa gauche combien il veut de nouvelles cartes. Le joueur écarte ses rejets et le donneur lui fournit autant de nouvelles cartes. Le joueur les place dans sa main. A la fin de cet écart, le joueur doit toujours posséder 5 cartes. Puis le donneur fait de même avec le joueur suivant, et ainsi de suite jusqu’à ce que tous les joueurs aient procédé à leurs écarts.

Si un joueur ne demande aucune nouvelle carte, il déclare « servi ». Si un joueur demande 4 cartes, le donneur lui en fournit d’abord 3, puis une 4ème quand tous les joueurs ont reçu leurs nouvelles cartes. Si ce joueur se trouve être le dernier à servir, le donneur lui en donne 3, « brûle » la suivante et lui donne la quatrième. Certaines parties autorisent à un joueur à écarter 5 cartes.

Quand l’écart est terminé, à lieu un 2ème tour d’enchères. Là encore, chaque joueur peut checker, ouvrir, suivre, relancer ou passer selon la qualité de sa main d’arrivée. A la fin de ce tour d’enchères, les joueurs encore en lice comparent leurs mains respectives et la meilleure remporte le pot. Après quoi un nouveau coup peut commencer.

Retour au menu jeux de poker

Les règles de bases du poker

Dans un premier temps voici les régles de bases du poker, puis nous approfondirons d’autres régles :

    • Les règles du poker – les règles qu’on appliquera lors de la partie
    • Les mises au poker – comment miser en fonction des coups jouer
    • Les jetons – leurs fonctions et valeurs
    • Les cartes de poker – valeurs et famille de cartes de poker
    • Les joueurs de poker – Les différents types de joueurs rencontrer au poker
    • Mélanger les cartes
    • Le poker face à la loi – Légalité du jeu de poker
    • Un pas plus loin
    • Ethique au poker

Les règles du poker peuvent varier en fonction du jeu joué (Texas hold’em, stud…). Les joueurs s’accorderont avant la partie sur les règles à adopter en fonction du jeu.

Dans un premier temps nous verrons, ici, les règles de bases du poker de manière générale. Mais vous pourrez découvrir les règles propre à chaque jeux sur la page LES JEUX suivant le poker que vous voudriez jouer.

Le poker est un jeu, c’est à dire une activité destinée à distraire. Comme tous les jeux, le but est de gagner et comme tout jeux le poker à des régles.A la différence de bien d’autres jeux, vous mesurez vos performances à l’aide d’argent ou de son équivalent (jetons). Les joueurs gagnent en abattant la meilleur main ou en faisant croire à l’adversaire qu’ils ont la meilleur main ( le bluff), auquel cas l’adversaire préfère abbandonner ses enjeux sans abattre ses cartes. L’ensemble des mises ou enjeux forment le pot.

On appelle main les cartes possédées par le joueur. Les mains sont réparties selon une hiérarchie bien précise, expliquée dans la partie LES MAINS.

Dans la plupart des formes de poker, les joueurs encore en lice en fin de coup abattent leurs cinq meilleurs cartes pour comparer leur force. Dans d’autres versions, les joueurs possèdent cinq cartes; Cependant, dans des pokers comme le Texas hold’hem et l’Omaha, les joueurs disposent de plus de cinq cartes, mais ils n’en utilisent que cinq pour former leur main finale.

Même s’il existe des centaines de formes de poker, elles se regroupent en deux catégories principales et comportent de nombreuses variantes. Si les cartes sont distribuées face en bas, nous avons affaire à la famille des poker fermé. Si certaines cartes sont distribuées face en haut, nous avons affaire à la famille des stud. Deux variantes du stud sont devenues trés répandues et méritent leurs propre page : le Texas hold’hem et l’Omaha.

L’endroit où vous jouez vous dicte comment y jouer. On jouera différemment dans une partie privée à la maison, dans une partie gratuite sur internet et dans une partie no-limit en argent réel dans un casino.

La devise des joueurs de poker : plus vous connaissez le poker, mieux vous y jouez et mieux vous exploitez la chance.

Pour appronfondir vos connaissances en matière de poker, continuez par lire ces chapitres sur les cartes de poker et sur les jetons de poker. Vous ne pouvez jouer au poker sans savoir comment les utiliser.

Apprenez à mélanger vos cartes comme des professionnels grâce à notre tutoriel qui vous expliquera comment bien mélanger un jeu de cartes, tutoriel supervisé par un croupier de casino et partenaire de site de poker gratuit.

Les règles du poker

La première décision à prendre au Poker dépend des règles appliquée. Dans les casinos et cercles, les règles sont généralement affichées en salle ou inscrites sur un imprimé.

Certaines tables fonctionnent selon le système du « choix du donneur » (dealer’s choice). C’est alors le donneur qui décide de la variante qui sera jouée dans le coup qui débute. Si vous ne connaissez pas bien une variante, posez la question au donneur. Chaque joueur a été débutant un jour.

Les limites

Les enchères sont régulées selon 3 limites possibles. La première, le No-Limit, convient surtout au Hold’em mais c’est finalement la moins conviviale même si c’est la plus technique.

Dans une partie en limites fixes, les enchères sont fixées à l’avance. Quand une relance a lieu, tout le monde c’est à combien elle se monte. Chaque coup comporte 2 limites : la première s’applique au 1er stade du coup et la 2ème (généralement égale au double de la 1ère) s’applique au dernier stade du coup.

Par exemple, dans un coup de poker fermé 5-10, la relance vaut 5 lors des 2 premiers tours et 10 lors des 2 derniers.

Une partie Pot-limit permet au joueur de miser le montant du pot. Si le pot contient 32 jetons, le joueur peut ouvrir jusqu’à 32 jetons mais pas au-delà.

Le système dit table stake, de loin dominant, contraint les joueurs à se limiter aux jetons qu’ils ont devant eux pour miser. En freeze-out, les joueurs ne peuvent même pas racheter de jetons quand ils les ont tous perdus (ils sont alors éliminés).

Le joueur qui mise la totalité de ses jetons dit «tapis » ou « all-in». Les enchères continuent le cas échéant entres les autres joueurs, ce qui forme un 2ème pot indépendant du 1er. Selon la force de leur combinaison à l’abattage, un joueur peut recevoir les 2 pots, ou 2 joueurs prennent chacun un pot.

Conseil

Un abattage peut être de nature stratégique. En voyant les cartes d’un adversaire, un joueur peut savoir si celui-ci bluffait ou non, ce qui lui donne une information. Un joueur malin peut donc abattre sa main moyenne même si elle ne gagne pas le coup, dans le seul but d’inciter un adversaire à abattre lui aussi et de savoir s’il bluffait ou non.

Le banquier

Une des premières choses à faire avant de commencer une partie est de désigner le banquier. Les casinos et les cercles ont leur propre banquier professionnel, mais les parties privées doivent en désigner un.

La charge du banquier consiste à comptabiliser les jetons achetés par les joueurs en cours de partie, puis, en fin de partie, à faire les comptes en fonction des jetons restant à chaque joueur. Lui seul a accès à la mallette de jetons et à la fiche des comptes. Dans les cercles et casinos, aux tables de Cash-games, le banquier peut être le donneur ou ce que l’on appelle un changeur, c’est-à-dire quelqu’un qui est chargé de fournir des jetons aux joueurs assis.

Les banquiers ne prélèvent pas de commissions pour leur service. Mais le casino ou le cercle peuvent prélever une commission sur les chèques ou les retraits par carte.

Le donneur

Le donneur a 2 charges : distribuer les cartes et attribuer les coups. Le coup commence quand le donneur mélange les cartes, puis il les distribue aux joueurs une par une dans le sens des aiguilles d’une montre. Quand le coup est terminé, il désigne le vainqueur et pousse le pot vers lui. Dans les cercles et les casinos, le donneur ne prend pas part au jeu.

Dans la plupart des parties privées, le donneur est aussi un joueur et chaque joueur est donneur tour à tour. Dans ce cas, il parle toujours en dernier lors des tours d’enchères. Dans les parties dites « choix du donneur », c’est le donneur qui choisi la variante dans le coup qui débute.

L’histoire du poker

Depuis ces origines à nos jours

Le poker provient d’un ancien jeu dont les origines remontent en perse, un jeu qui s’est répandu en Russie, en France et dans d’autres pays ensuite. Le jeu pratiqué aujourd’hui sous le non de Poker est purement américain, et son nom dérive du français « poqué » qui signifie « fatigué ».

Les origines du poker contemporain

Les experts du poker s’accordent à dire que le poker tel qu’il est pratiqué aujourd’hui trouve son origine dans les bateaux à aubes du Mississippi qui partaient de la Nouvelle-Orléans.les premières versions donnaient 5 cartes aux joueurs qui misaient chacun à leur tour ensuite. Il n’y avait pas de cartes additionnelles, on gardait la même main jusqu’au bout du coup.

Maintenant les joueurs du monde entier (et même les joueurs en ligne) pratiquent des variantes qui évoquent des lieux géographiques : Texas hold’em, Omaha, Cincinnati, Chicago, qu’ils jouent à Paris, Berlin, ou Las Vegas.

La popularité du poker

Il existe des centaines de variantes qui se conforment aux règles de base du poker, plus des variations numériques destinées à intéresser d’avantages les joueurs de styles différents. Pendant les trente dernières années, le Texas hold’hem a gagné progressivement en popularité, notamment parce que c’est le jeu retenu pour le championnat du monde WSOP (WSOP Main Event), la compétition culte des joueurs du poker du monde.

Le poker poursuit son développement avec des versions jouées différemment chez soi, dans les casinos, les cercles, en ligne et ailleurs. Aux Etats-Unis, les casinos pratiquent des variantes différentes selon les lieux pour des raisons historiques. En France la seule forme de poker autorisée en casino est le Texas hold’em mais comme c’est le cas depuis 2006, seuls certains établissement le proposent. Quand aux jeux de vidéo poker, il s’agit de machine à sous particulières largement répandues dans les casinos, mais ne nous y trompons pas : ce jeu n’a rien à voir avec le poker communautaire qui réunit plusieurs joueurs autour d’une table.

Un mot sur deux variantes exploitées en France :

  • Le « Stud poker » apparaît sous cette appellation dans de nombreux casinos et cercles français ; il oppose un croupier et six ou sept joueurs et n’a rien à voir avec le poker historique que nous défendons ici ; son nom d’origine est « Carribbean stud » ; aux Etats-Unis, le Stud poker est un véritable poker surtout répandu sur la côte Est.
  • Le « Pok21 » est un jeu de cercle qui allie black jack et poker dans une forme bâtarde et qui, là encore, n’a rien à voir avec le poker au sens où nous l’entendons ici.

Les bases du poker

Découvrez l’histoire et les origines du poker pour mieux le comprendre.

Puis apprenez les règles de base du poker, elles sont à connaitre avant de choisir une variante du jeux de poker.

Les régles du poker – les règles qu’on appliquera lors de la partie
les mises au poker – comment miser en fonction des coups jouer
Les jetons – leurs fonctions et valeurs
Les cartes de poker – valeurs et famille de cartes de poker
Les joueurs de poker – Les différents types de joueurs rencontrer au poker
Mélanger les cartes – apprendre à mélanger les cartes
Le poker face à la loi – Légalité du jeu de poker – addiction au jeu
Un pas plus loin – ou gagner en expérience – le poker en famille – les logiciels
Ethique au poker – le poker est encadré par règles à respecter, appelées éthique au poker
Le lexique des termes employés – découvrez tout les termes employé au poker avec ce lexique bilingue du poker

Jeux de poker

Dans cette section vous découvrirez les différentes variantes du jeu de poker. Vous y apprendrez également les régles et stratégies afférentes à ces variantes.

Le poker fermé

Le poker fermé est la forme la plus ancienne des pokers, idéal pour apprendre le poker.

Le stud poker

Plus complexe et plus technique que le poker fermé, le stud poker demandera des notions de calcul et de mémoire.

Le Texas hold’em

Le poker le plus répandu et le plus joué au monde, le Texas hold’em est le poker officiel des grand tournois mondiaux.

Le poker Omaha

Proche du Texas hold’em, le poker Omaha n’en est pas moins différent, sa popularité ne cesse de croître.

Le poker en partie privée

Le poker à la maison est d’abord un divertissement ! Le poker en partie privée est idéal pour améliorer sa technique.

Apprendre à jouer au poker

Bienvenue sur notre école de poker, vous y apprendrez à jouer au poker et découvrirez comment améliorer votre jeu afin de pouvoir vous affronter aux meilleurs joueurs de poker.

De nombreux articles sont là pour vous aider que vous soyez débutant ou joueur plus expérimenté, vous trouverez des conseils et des astuces pour réussir au poker.

Vous aurez accès à des cours sur les bases du poker, les règles… mais aussi à des articles traitant de stratégie, de la façon de jouer une main….

Commencez dès maintenant votre cours de poker !

Comment bien mélanger les cartes ?

Pour être certain que les cartes soient distribuées au hasard, le jeu est mélangé entre les coups. Voici comment bien mélanger un jeu de cartes (mélange dit « américain ») :

  • Séparez le jeu en deux demi-jeux de même hauteur
  • Posez chaque demi-jeu l’un à côté de l’autre, parallèlement au bord de la table, et appuyez dessus avec chaque main correspondantes tout en soulevant le petit côté avec le pouce.
  • Rapprochez les deux paquets jusqu’à ce que les pouces se touchent presque.
  • Relâchez légèrement la tension de chaque pouce pour que les cartes se rabattent les unes après les autres et s’imbriquent, formant un nouveau paquet.
  • Ramenez les deux jeux vers le milieu pour terminer l’imbrication. Pour être bien mélangé, un jeu doit normalement subir trois mélanges américains d’affilée puis une coupe.

Lexique des termes du poker

Les termes de S à W

Satellite
Tournoi qualificatif dont le vainqueur gagne le droit d’accès à un tournoi plus cher. On dissocie les « satellites à une table » qui n’ouvrent droit qu’à une seule entrée, des « supersatellites », sans limitation de places.Scoop
Dans les variantes du poker impliquant un partage du pot, « faire le scoop » consiste à remporter la totalité du pot en gagnant dans les deux options possibles (high et low).

Second best (second nuts)
Etre second best, c’est posséder la deuxième combinaison rendue possible par le tableau. Exemple : le tableau 2-3-8-8-K a le carré de huit comme max et le full aux rois par les huit comme second best.

Semi-bluff (semi-bluff)
Action d’enchérir fortement avec une main médiocre mais avec un potentiel de gain final. Exemple : J-10 assortis.

Serré (tight)
Se dit d’un partie dont le tempérament et le niveau de jeu des antagonistes sont de valeur proche, et de haute volée. Chaque coup est gagné « à l’arraché » (contraire : « large »). Se dit aussi d’un joueur très sélectif sur ses mains et qui les jette au premier signe lui faisant penser qu’il n’est plus favori.

Set
Cf. Brelan.

Seven card stud
Cf. Stud à sept cartes.

Shill
Joueur qui se fait payé par le club/casino pour démarrer et animer les parties. Un shill est toujours annoncé en tant que tel par le club.

Shorthanded
Qualifie une partie ou un tournoi où le nombre de joueurs est inférieur ou égal à cinq par table (sans équivalent français).

Showdown
Cf. Abattage.

Shuffle
Cf. Mélanger.

Side game
Cf. Partie d’argent.

Side-pot
Cf. Pot extérieur.

Sit and go
Tournoi qui, au lieu de commencer à une heure fixée à l’avance, commence quand le nombre de joueurs est réuni.

Sky’s the limit
Cf. No-limit.

Slow play
Cf. Sous-jouer.

Solide
Désigne un joueur ou un type de jeu consistant à sélectionner durement ses mains, mais à jouer agressivement les coups dans lesquels il entre.

Souris
Joueur à la fois passif et serré. Il entre dans peu de coups et suit trop d’ouvertures. un des « profils bestiaux » de Phil Hellmuth.

Sous-jouer (slow play, sandbagging)
Quand on possède une bonne main, s’abstenir d’ouvrir ou de relancer.

Spade
Pique.

Splitté (splitted)
On parle d’une paire splittée ou d’un brelan splitté quand le tableau et la main fermée se partagent la combinaison. Exemple au Hold’em, au flop : la main est Q-10 et le flop est Q-5-2 (ici, paire de splittée).

Spread limit
Variante du limit poker pur. Dans la partie 1-8, par exemple, les joueurs peuvent miser le montant de leur choix entre 1 et 8.

Stack
cf. Tapis.

Steal the blinds
Cf. Voler les blinds.

Straight flush
Cf. Quinte flush.

Straight
Cf. Quinte.

String bet
Relance que le joueur fait en deux fois. Sauf s’il a préalablement indiqué de vive voix le montant de sa relance, une relance posée en deux fois est toujours refusée. Elle est remplacée par une enchère pour suivre. Cette règle évite les enchères « intox ».

Structure (structure)
1. Grille de limites d’enchères appliquées à un tournoi ou à une partie.
2. Montant des blinds sur un coup donné.

Stud à cinq cartes (five card stud)
Stud où la première carte est fermée et les quatre autres ouvertes. Encore appelé Kid par référence au film Le Kid de Cincinnati, où il est à l’honneur. Jeu en voie de disparition.

Stud à sept cartes (seven card stud)
Stud où les deux premières cartes sont fermées, les quatre suivantes ouvertes, et la dernière fermée.

Stud
L’une des deux familles de poker ouvert (l’autre étant le Hold’em). Désigne tous les pokers dont au moins une carte est ouverte, sans carte commune, ce qui représente un nombre incalculable de variantes.

Stud eight-or-better (stud high-low)
Autre appellation du Stud high-low tel que joué couramment. Le pot est partagé entre la combinaison la plus haute et la plus basse, quand celle-ci est rendue possible par le tableau, car elle doit être au plus au huit.

Suite (straight)
Cf. Quinte.

Suited
Cf. Assorties.

Suited connectors
Cf. Consécutives assorties.

Suivre (call, stay, stand)
Miser à la hauteur de l’ouverture ou de la relance pour se maintenir dans le coup. On dit aussi « coller ».

Supersatellite
Cf. Satellite.

Surblind (big blind)
Deuxième blind, obligatoire ou optionnel selon les parties, égal au double du blind.

Surjouer
Ouvrir et relancer avec une main qui n’en vaut a priori pas la peine. Ce peut être une manoeuvre volontaire dans un but stratégique ou publicitaire.

Sur-relancer (reraise)
Relancer une relance.

Table
Désigne une partie plus ou moins régulière, plus ou moins réputée parmi les joueurs. Exemple : « La table d’Eric est de plus en plus serrée. »

Tableau (board, community cards)
Au Texas hold’em et ses variantes, désigne l’ensemble des cartes communes.

Take out
Cf. Cave.

Talon (stub)
Portion du jeu qui n’a pas encore été distribuée.

Tapis (all-in, down to the green, short call)
Annonce du joueur qui pousse tous ses jetons au pot dans l’action d’ouvrir, de suivre ou de relancer. On dit aussi : « boîte ». L’expression internationale est « all-in ».

Tapis (stack)
Totalité des jetons possédés par un joueur, sur table.

Tell (tell)
Indice visuel ou sonore qui révèle quelque chose sur la hauteur du jeu ou sur l’état d’esprit du joueur qui l’émet.Satellite
Tournoi qualificatif dont le vainqueur gagne le droit d’accès à un tournoi plus cher. On dissocie les « satellites à une table » qui n’ouvrent droit qu’à une seule entrée, des « supersatellites », sans limitation de places.

Scoop
Dans les variantes du poker impliquant un partage du pot, « faire le scoop » consiste à remporter la totalité du pot en gagnant dans les deux options possibles (high et low).

Second best (second nuts)
Etre second best, c’est posséder la deuxième combinaison rendue possible par le tableau. Exemple : le tableau 2-3-8-8-K a le carré de huit comme max et le full aux rois par les huit comme second best.

Semi-bluff (semi-bluff)
Action d’enchérir fortement avec une main médiocre mais avec un potentiel de gain final. Exemple : J-10 assortis.

Serré (tight)
Se dit d’un partie dont le tempérament et le niveau de jeu des antagonistes sont de valeur proche, et de haute volée. Chaque coup est gagné « à l’arraché » (contraire : « large »). Se dit aussi d’un joueur très sélectif sur ses mains et qui les jette au premier signe lui faisant penser qu’il n’est plus favori.

Set
Cf. Brelan.

Seven card stud
Cf. Stud à sept cartes.

Shill
Joueur qui se fait payer par le club/casino pour démarrer et animer les parties. Un shill est toujours annoncé en tant que tel par le club.

Shorthanded
Qualifie une partie ou un tournoi où le nombre de joueurs est inférieur ou égal à cinq par table (sans équivalent français).

Showdown
Cf. Abattage.

Shuffle
Cf. Mélanger.

Side game
Cf. Partie d’argent.

Side-pot
Cf. Pot extérieur.

Sit and go
Tournoi qui, au lieu de commencer à une heure fixée à l’avance, commence quand le nombre de joueurs est réuni.

Sky’s the limit
Cf. No-limit.

Slow play
Cf. Sous-jouer.

Solide
Désigne un joueur ou un type de jeu consistant à sélectionner durement ses mains, mais à jouer agressivement les coups dans lesquels il entre.

Souris
Joueur à la fois passif et serré. Il entre dans peu de coups et suit trop d’ouvertures. un des « profils bestiaux » de Phil Hellmuth.

Sous-jouer (slow play, sandbagging)
Quand on possède une bonne main, s’abstenir d’ouvrir ou de relancer.

Spade
Pique.

Splitté (splitted)
On parle d’une paire splittée ou d’un brelan splitté quand le tableau et la main fermée se partagent la combinaison. Exemple au Hold’em, au flop : la main est Q-10 et le flop est Q-5-2 (ici, paire de splittée).

Spread limit
Variante du limit poker pur. Dans la partie 1-8, par exemple, les joueurs peuvent miser le montant de leur choix entre 1 et 8.

Stack
cf. Tapis.

Steal the blinds
Cf. Voler les blinds.

Straight flush
Cf. Quinte flush.

Straight
Cf. Quinte.

String bet
Relance que le joueur fait en deux fois. Sauf s’il a préalablement indiqué de vive voix le montant de sa relance, une relance posée en deux fois est toujours refusée. Elle est remplacée par une enchère pour suivre. Cette règle évite les enchères « intox ».

Structure (structure)
1. Grille de limites d’enchères appliquées à un tournoi ou à une partie.
2. Montant des blinds sur un coup donné.

Stud à cinq cartes (five card stud)
Stud où la première carte est fermée et les quatre autres ouvertes. Encore appelé Kid par référence au film Le Kid de Cincinnati, où il est à l’honneur. Jeu en voie de disparition.

Stud à sept cartes (seven card stud)
Stud où les deux premières cartes sont fermées, les quatre suivantes ouvertes, et la dernière fermée.

Stud
L’une des deux familles de poker ouvert (l’autre étant le Hold’em). Désigne tous les pokers dont au moins une carte est ouverte, sans carte commune, ce qui représente un nombre incalculable de variantes.

Stud eight-or-better (stud high-low)
Autre appellation du Stud high-low tel que joué couramment. Le pot est partagé entre la combinaison la plus haute et la plus basse, quand celle-ci est rendue possible par le tableau, car elle doit être au plus au huit.

Suite (straight)
Cf. Quinte.

Suited
Cf. Assorties.

Suited connectors
Cf. Consécutives assorties.

Suivre (call, stay, stand)
Miser à la hauteur de l’ouverture ou de la relance pour se maintenir dans le coup. On dit aussi « coller ».

Supersatellite
Cf. Satellite.

Surblind (big blind)
Deuxième blind, obligatoire ou optionnel selon les parties, égal au double du blind.

Surjouer
Ouvrir et relancer avec une main qui n’en vaut a priori pas la peine. Ce peut être une manoeuvre volontaire dans un but stratégique ou publicitaire.

Sur-relancer (reraise)
Relancer une relance.

Table
Désigne une partie plus ou moins régulière, plus ou moins réputée parmi les joueurs. Exemple : « La table d’Eric est de plus en plus serrée. »

Tableau (board, community cards)
Au Texas hold’em et ses variantes, désigne l’ensemble des cartes communes.

Take out
Cf. Cave.

Talon (stub)
Portion du jeu qui n’a pas encore été distribuée.

Tapis (all-in, down to the green, short call)
Annonce du joueur qui pousse tous ses jetons au pot dans l’action d’ouvrir, de suivre ou de relancer. On dit aussi : « boîte ». L’expression internationale est « all-in ».

Tapis (stack)
Totalité des jetons possédés par un joueur, sur table.

Tell (tell)
Indice visuel ou sonore qui révèle quelque chose sur la hauteur du jeu ou sur l’état d’esprit du joueur qui l’émet.

Tête-à-tête (heads up)
Poker disputé à deux joueurs.

Texas hold’em
Le poker le plus pratiqué aux Etas-Unis. Se joue avec sept cartes, dont cinq au board.

THNL
Abréviation de Texas hold’em no-limit.

Tight
Cf. serré.

Tilt
Cf. Cagoule.

Time ! (le temps !)
Mot prononcé par un joueur ou le croupier pour presser un autre joueur de prendre sa décision rapidement (dans la minute).

Timetable
Barème de progression des blinds et antes dans le cadre d’un tournoi.

Tip
Cf. Pourboire.

Tirage (draw)
Main qui forme, à une carte près, une quinte (four card sequence), une couleur (four flush) ou une quinte floche (four card straight flush).
On distingue plusieurs types de tirages :
1. Tirage bilatéral ou ouvert (open-end straight, bobtail straight). Tirage à quinte où la manquante est à l’une ou à l’autre des extrémités. Exemple : 9-10-J-Q (il manque le huit ou le roi).
2. Tirage backdoor. Tirage des trois cartes : par exemple, 9-10-J est un tirage à quinte backdoor, de même que trois piques constituent un tirage à couleur backdoor.
3. Tirage ventral (ou « par le ventre » ; belly buster, inside straight, gutshot). Tirage à quinte où la carte manquante se situe entre deux autres cartes. Exemple : 10-J-K-A (il manque la dame).
4. Tirage unilatéral (ou « par un bout » ; one-end straight). Tirage à quinte où la carte manquante est un cinq en haut ou un dix en bas : A-2-3-4 et J-Q-K-A.

Tirage des places (draw for seats)
Tirage au sort pour attribuer les sièges aux joueurs. Ce tirage se fait aussi bien en début de tournoi qu’en début de partie privée. Dans ce dernier cas, on étale un jeu face en bas sur la table, chaque joueur tire une carte au hasard et s’assoit dans l’ordre des valeurs.

Tirer mort (drawing dead)
Tirer une combinaison qui ne suffira pas, hélàs, à remporter le coup, parce qu’un adversaire possède déjà une meilleure combinaison. Exemple : au Hold’em, vous possédez J-10 et le flop est 8-8-9. Vous possédez bien un tirage à quinte mais, même si la quinte vous rentre ensuite, vous pouvez être battu par un full.

Tour de donne (dealing round)
Unité d’action comprise entre la donne de la première carte au premier joueur et de la dernière au dernier joueur, avant un tour d’enchères. Le Hold’em comporte quatre tours d’enchères et le Stud à sept cartes, cinq.

Tour d’enchères (betting round)
Unité d’action comprise entre l’enchère d’ouverture et la dernière enchère pour suivre, laquelle place les joueurs à la même hauteur d’enjeux et clôt le tour d’enchères.
Cela déclenche le tour de donne suivant ou l’abattage s’il s’agit du dernier tour d’enchères.

Tournoi (tournament, tourney)
Compétition de poker où l’on ne joue pas directement pour de l’argent mais pour des places dans un palmarès final. L’autre façon de pratiquer le poker est en parties d’argent.

Trèfle (club)
Une des quatre couleurs.

Trips, triplets
Cf. Brelan.

Turn
Au Hold’em ou à l’Omaha, la quatrième carte du tableau.

Under-the-gun (UTG)
Joueur situé juste après le surblindeur, donc celui qui doit parler en premier lors du premier tour d’enchères d’un coup de Hold’em ou d’Omaha (sans équivalent français).

Underdog
Cf. Outsider.

Underplay
Faire une petite ouverture afin de maintenir des adversaire sur le coup.

UTG
Voir under-the-gun.

Voler le pot (steal the pot)
S’adjuger le pot à la suite d’enchères rédhibitoires, alors qu’on ne possède pas la meilleure main.

Voler les blinds (steal the blinds)
Notamment quand on est en fin de parole, relancer les blinds pour les forcer à passer et ainsi les empocher sans voir le flop.

Wheel
Cf. Quinte blanche.

WPT (World Poker Tour)
Un des trois grands circuits mondiaux de tournois.

WSOP (World Series of Poker)
Le plus prestigieux des trois grands circuits mondiaux de tournois. Une quarantaine de tournois consécutifs sont joués à raison d’un par jour, à Las Vegas, sauf le dernier qui est le championnat du monde de poker et qui est un Hold’em no limit à 10 000$ de buy-ins. Il existe une série de festivals pendant l’année qui constituent le « WSOP circuit » et qui dépendent de la même organisation unique.

Lexique des termes du poker

Les termes de P à R

Paire (pair)
Deux cartes de même valeur.Paire max (top pair)
Dans les variantes avec tableau, paire maximum permise par le flop ou le tableau. Si le flop est A-9-7, on a la paire max quand on possède un As. Et on a la « paire max-kicker max » quand on possède A-K.

Paire splittée (splitted pair)
Au poker ouvert, paire constituée d’une carte fermée et d’une carte ouverte. Exemple au Hold’em : si le joueur a K-Q et si le flop est K-10-7, le joueur a paire de roi splittée.

Parole
Synonyme de check.

Partage (split)
Le pot est partagé en cas de variante high-low. Il peut l’être aussi en cas d’égalité à l’abattage, si cette convention a été retenue.

Partage
Cf. Arrangement.

Partie (game)
Unité d’action constituée d’une suite indépendante de coups successifs.

Partie d’argent (cash-game, money game, ring game, side game)
En club ou au casino, partie de poker hors tournoi, mais où on joue directement de l’argent.

Partie privée (home game)
Partie que vous disputez avec des amis, des collègues, la famille… On dit aussi « partie domestique ».

Passer (fold, lay down, drop out, by me, pass)
Abandonner le coup et donc les enjeux déjà versés au pot. On dit aussi « sans moi », « je me couche », etc.

Pique (spade)
Une des quatre couleurs.

Play the board
Cf. Jouer le tableau.

Poker pair
Cf. Paire fermée.

Points (in the money)
Dans un tournoi, terminer « dans les points », c’est finir parmi les places payées.

Poker face
Un visage qui ne montre aucune émotion.

Position
L’endroit où est assis le joueur en fonction du bouton. Plus le joueur parle tard dans le tour de parole, meilleure est sa position et vice versa. Un joueur a la position quand il parle après son adversaire.

Pot (pool)
Total des enjeux à l’instant t, quelle que soit la variété de poker pratiquée.

Pot cut, rake
Cf. Prélèvement.

Pot extérieur (side-pot)
Pot secondaire constitué suite au all-in d’un joueur, avec les enchères auxquelles il ne peut pas prendre part. Il y a autant de side-pots que de joueurs ayant fait « all-in » dans le coup. Le « pot intérieur » est celui dans lequel participent le plus de joueurs.

Pot odds
Cf. Cote du pot.

Pot-limit
Régulation des enjeux fixant la relance maximum à la hauteur du pot courant. Quand un joueur ouvre un tour d’enchères à pot, il mise le montant du pot. Mais quand il relance à pot, il procède en deux temps : il égalise l’ouverture puis relance de la totalité du pot. Exemple : si le pot contient 100 et si un joueur ouvre à 50, si vous voulez faire pot, vous devez miser d’abord 50, puis relancer du tout, donc de 200, ce qui fait une enchère totale de 250.

Pot principal, intérieur (center pot, main pot)
Par opposition au side-pot. Il y a « side-pot » quand un joueur n’a pas assez de jetons pour suivre et quand il a au moins deux adversaires qui forment ensemble un nouveau pot à partir de la somme qui excède son tapis.

Poubelle (bust, garbage)
Main très mauvaise.

Pourboire (tip, toke, zuke)
Petite somme d’argent remise au donneur par le gagnant du coup. Les pourboires constituent souvent la partie principale du revenu des donneurs.

Préflop (preflop)
Dans les poker à tableau, comme le Hold’em ou l’Omaha, période précédant le flop. Par exemple, dans une partie où la plupart des pots sont suivis préflop, vous avez tout intérêt à suivre avec au minimum 2-2, J-T assortis ou A-Q.

Prélèvement (rake, pot cut, drag)
Taxe retranchée de chaque pot par l’organisateur de la partie en rétribution de ses frais (notamment dans les clubs et les casinos).

Protéger, chasser (protect)
1. Relancer pour chasser d’autres joueurs afin de mieux assurer la victoire de votre main.
2. Garder un jeton ou un objet sur ses cartes, ce qui les empêche d’être éliminées par inadvertance.

Q
Abréviation pour Queen (reine, ou, plus justement dame).

Quasi consécutives
9-7 sont quasi consécutives car elles sont séparées par un seul manque.

Quinte (straight)
Cinq cartes consécutives, de couleur quelconque. Encore appelée « suite » ou « séquence ».

Quinte blanche, ou « roue » (wheel, bicycle, ABC straight)
La plus faible des quintes : A-2-3-4-5. Encore appelée « quinte américaine » (jouée high) ou « roue » (jouée low).

Quinte flush (straight flush)
Quinte d’une seule couleur.

Quinte royale (royal flush)
Quinte flush à l’As.

Rabbit hunting
Cf. Chasse au lapin.

Rack
Petite boîte utilisée dans les clubs pour contenir 100 jetons. Exemple : « La nuit dernière, Daniel Negreanu a gagné deux racks de mille. »

Rainbow
Une main, ou un tableau, est dite rainbow quand elle/il comporte des couleurs différentes.

Rake
Cf. Prélèvement.

Razz
Autre appellation du Stud à sept cartes low.

Read
Cf. Décrypter.

Recave (rebuy)
Nouvel achat de cave. Cette opération n’est autorisée qu’entre deux coups.

Relancer (raise, bump)
Renchérir la hauteur de l’enjeu en cours.

Reraise
Cf. Sur-relancer.

Ring game
Cf. Partie d’argent.

River
Au Hold’em ou à l’Omaha, la cinquième et dernière carte du tableau.

Roue
Cf. Quinte blanche.

Royal flush
Cf. Quinte royale.

Lexique des termes du poker

Les termes de H à O

Hand
Cf. Coup et Main.Haut (hight ou hi)
Dans les variantes « hight-low », designe l’option de la combinaison la plus élevée. On dit par exemple : « Je suis max en haut. »

Heads up
Cf. Tête-à-tête.

Heart
Coeur.

Hight
Cf. Haut.

Highest card
Cf. Carte isolée.

Hight-low split
Technique qui peut s’appliquer à la majorité des variantes du poker, selon laquelle le pot final est divisé entre la main la plus haute et la main la plus faible.

Hold’em
Diminutif de Texas hold’em.

Hole card
Cf. Carte fermée.

Horse
Partie dans laquelle vous jouez un nombre égal de mains (ou des tranches égales de temps) dans 5 variantes différentes, qui sont : Hold’em, Omaha hi/lo, Razz, Stud à 7 cartes et Stud eight-or-better (hi/lo).

Implied odds
Cf. Cote implicite.

In the money
Cf. points.

Inside draw
Cf. tirage.

Intérieur
Cf. Pot principal.

J
Abréviation pour Jack (valet).

Jack-pot
Cf. Bad beat jack-pot.

Jeton (chip)
Unité de mise. Les Américains appellent chip n’importe quel jeton. En France, désigne le jeton unité, de plus faible valeur.

Jeu max
Dans les variantes du poker ouvert, main maximum possible d’après les cartes visibles.

Jouer le tableau ( play the board)
Au Hold’em, la combinaison finale peut être constituée des cinq cartes du tableau, dans la mesure ou les deux cartes privatives ne l’améliore pas. Exemple : vous avez 2-2 et le tableau est 4-4-9-9-A. Dans ce cas, votre main est constituée par le tableau. Au pire, vous perdez contre un joueur qui améliore le tableau, et au mieux, vous partagez lz pot avec les autres joueurs.

K
Abréviation pour King (roi)

Kicker
Carte accompagnante. Par exemple, dans la main 8-8-A-3-2, le kicker de la paire de 8 est l’As (on dit alors Kicker max ou Top kicker).

Large (loose)
Se dit d’un joueur ou d’une partie ou les tempéraments et le niveau de jeu des antagonistes sont de valeurs très inégales (par opposition à serré).

Late position
Cf. Fin de parole.

Limite fixe (limit poker)
Qualifie la strucure d’enchères selon laquelle les mises sont limitées à l’avance selon les tours d’enchères, au contraire du no-limit et du pot-limit.

Live (brick & mortar, B & M, offline)
Qualifie les casinos en dur par opposition aux casinos online, ou casinos virtuels.

Log in
Quand on arrive sur un site de poker en ligne, action qui consiste à se connecté à ce site, comme si on poussait la porte du club.

Log out
Quand on quitte un site de poker en ligne, action qui consiste à se déconnecter de ce site, comme si on sortait physiquement du club.

Loose
Cf. Large.

low
Cf. bas.

Main (hand)
Désigne les cartes du joueur, autant celles qu’il possède « en main » (par exemple, à l’Omaha, il en a quatre en main) que celles qui forment sa combinaison finale.

Main marginale (marginal play hand)
Main à la limite du jouable.

Main pot
Cf. Pot prncipal.

Maldonne (misdeal)
Erreur dans la donne des cartes. Dans ce cas, le donneur doit récupérer les cartes et procéder à une nouvelle distribution.

Max (nuts, boss)
Etre max, c’est posséder la plus élevée rendue possible par le tableau. Par exemple, sur un tableau de Hold’em contenant une paire, la combinaison max est le carré. de même, posséder la quinte max signifie que l’on a la quinte la plus forte rendue possible par le tableau, même si cette quinte n’est pas la main max.

Mélanger (shuffle)
Acte de brasser les cartes pour faire une nouvelle donne.

Milieu de parole (middle position)
Position ou e joueur parle après des joueurs et avant d’autres. a une table de 10 joueurs, il s’agit en général des sièges 5, 6 et 7.

Misdeal
Cf. Donne.

Mise (stake)
Jeton qui forme l’enjeu en cours.

Miser (bet)
Placer son enjeu au pot.

Money game
Cf. Partie d’argent.

No-limit (sky’s the limit)
Régulation des enjeux ne fixant aucune limite à la relance, si ce n’est la hauteur du tapis de celui qui enchérit.

Nuts
Cf. Max.

Odds
Cf. cote.

Offsuit
Cf. Dépareillé.

Omaha
Variante du Texas hold’em ou chacun reçoit quatre cartes fermées et où la combinaison se forme avec deux cartes dans la main et trois cartes du tableau.

Omaha high-low eight-or-better
Autre appélation de l’Omaha high-low tel que joué couramment. Le pot est partagé entre la combinaison la plus haute et la plus basse, quand celle-ci est rendue possible par le tableau, car elle doit être au plus au 8.

Online
En ligne, c’est à dire en réseau, sur internet, par téléphone, etc

Open-ended draw
Cf. Tirage.

Out
Cf. Carte améliorante.

Outsider (underdog)
Joueur ou combinaison qui n’est pas favoris pour remporter le coup. Exemple : si vous flopez quatre cartes de la même famille, vous avez deux chances contre une de réussir votre couleur en recevant turn et river. vous êtes forcément outsider par rapport à un joueur qui a déjà une paire.

Ouverture (opening bet, bet)
Premier enjeu du tour d’enchères. Quand personne n’a ouvert at que c’est à votre tour de parler, vous pouvez checker ou ouvrir.

Ouverture forcée (bring-in, forced bet)
Au Stud high et high-low, ouverture obligatoire que doit faire le possesseur de la plus petite carte visible. Au Stud low (Razz), c’est le possesseur de la plus forte carte qui doit payer le bring-in. Son montant est compris entre un quart et la moitié d’une mise de base.

Ouvreur (bettor)
Le joueur qui ouvre un tour d’enchères.

Overcard
Carte du tableau supérieure à votre paire. Ou inversement, carte fermée supérieure à la plus forte carte du tableau (sans équivalent français). Contraire : undercard.

Overpair
Paire fermée supérieure à la plus forte carte du tableau. Ou inversement, paire du tableau supérieure à la paire fermée. Contraire : underpair (sans équivalent français).

Lexique des termes du poker

Les termes de D à G

Dead hand
Main qui a déjà perdu le coup avant même que celui-ci soit terminé.Dead money
Le dead money est l’argent qui se trouve au pot mais qui provient de joueurs qui ne sont plus dans le coup. Plus il y a de « dead money », plus la cote financière du coup est élevée.

Deal
Cf. Arrangement et Donne.

Deal me in
Demande faite au donneur par un joueur de lui donner des cartes.

Deal me out
Demande faite au donneur par un joueur de ne pas lui donner de cartes le temps d’une courte absence. Exemple : « Veuillez ne pas me donner de cartes pendant trois coups, le temps que j’aille au bar et que je revienne. »

Dealing round
Cf. Tour de donne.

Début de parole (early position)
Position telle que le joueur parle avant tous ou la plupart des joueurs. Usage : dans une table de dix joueurs, il s’agit en général des quatre premiers sièges (les deux blindeurs et les deux joueurs suivants).

Décavé (broke, busted, tapped out)
Un joueur est décavé quand il a tout perdu ou quand il n’a plus son budget jeu. Il doit donc s’abstenir de jouer, le temps pour lui de reconstituer son budget jeu. Se dit aussi pour une perte ponctuelle, par exemple quand on est éliminé d’un tournoi hors des places payées.

Décave (freeze out)
Jouer la décave, c’est jouer à concurrence d’une somme non renouvelable. Principe courant en tournoi.

Dépareillé (offsuit)
Deux cartes sont dépareillées quand elles sont de famille différentes.

Déposit
Dépôt d’argent pour alimenter votre compte de joueur en ligne.

Deux paires max (top two pair)
Dans les variantes avec tableau, deux paires maximum permises par le flop ou le tableau. Si le flop est A-9-7, on a les deux paires max quand on possede A-9.

Diamonds
Carreaux.

Donne (deal, serve)
Distribution des cartes. Celui qui l’effectue est le donneur (dealer). La donne a lieu dans le sens des aiguilles d’une montre.

Dotation (prize pool)
Dans un tournoi, l’ensemble de l’argent à gagner, le plus souvent constitué des buy-ins des participants. On dit aussi « gagne ». Exemple : « Combien y a -t-il à la gagne dans ce tournoi? ».

Double paire (two pairs)
Combinaison constituée de deux paires. En américain, l’expression « Aces up », « Kings up », etc, signifie « Deux paires aux as », « Deux paires aux rois », etc.

Doubler son tapis (double up)
En no-limit, doubler son tapis après avoir fait un all-in sur un coup, que l’on remporte.

Doublette
Carte qui arrive au tableau et double l’une des autres cartes, ce qui donne une paire au tableau et rend donc le full et le carré possibles.

Draw
Cf. Tirage.

Droit d’entrée (entry fee)
En tournoi, droit qui s’ajoute à la cave pour financer les frais de l’organisateur. Les fees ne sont évidemment pas distribués aux gagnants.

Early position
Cf. Début de parole.

Enchère (bet, stake)
Egalement « enjeu ». Mise faite par le joueur. Il existe trois enchères possibles : ouvrir, suivre et relancer.

Entry fee
Cf. droit d’entrée.

EPT (European Poker Tour)
Un des trois grands circuits mondiaux de tournois.

Espérance financière (equity, expectation)
La part du pot qui vous revient « logiquement ».
1. Moyenne de gain que vous atteindrez en jouant d’une certaine façon. Exemple : si vous misez 10 € dans un pot à 50€ avec un tirrage qui rentre dans 25% des cas (tirage qui aboutit à une main gagnante). Vous allez perdre 10€ trois fois sur quatre (soit 30€), et en gagner 50 une fois sur quatre. Donc votre espérance est 50-30=20€, c’est à dire une moyenne de 5€ par coup.
2. Montant moyen que vous espérez gagner à une table pendant une période donnée. Admettons qu’en 100 heures de jeu, vous ayez gagné 527€. Votre espérance de gain est alors de 5,27€ par heure. Ce terme est assez abstrait, car à par les cas rares de pots partagés, vous toucherez normalement 100% ou 0% du pot. Mais il s’agit d’une notion mathématique qui considère le long terme, donc le jeu de ceux qui jouent souvent.

Famille (suit)
L’un des quatres symboles : pique, trèfle, coeur, carreau.

Figure (court card, face card, picture card)
Valet, dame ou roi. Encore appelée « carte habillée ».

Fin de parole (late position)
Position tel que le joueur parle après tous ses adversaires ou presque. A une table de 10 joueurs, il s’agit des sièges 8, 9 et 10.

Flasher
Une carte « flash » quand on en voit furtivement l’identité, lors d’une donne incorrecte ou d’une tenue en main pas assez protégée.

Floorman
Membre du personnel d’un club ou d’un casino ou se pratique le poker. Il est habilité à prendre des décisions souveraines. En partie privée, ce peut être une personne extérieure à la partie ou parmis les joueurs, lorsqu’il s’agit de trancher une situation litigieuse.

Flop
Au Hold’em et à l’Omaha, les trois premières cartes du tableau, retournées ensemble.

Floper
Au Hold’em et à l’Omaha, floper un brelan (par exemple) signifie que la main fermée et le flop forment un brelan.

Flush
Cf. Couleur.

Fold
Cf. Passer.

Forced bet
Cf. Ouverture forcée.

Free card
Cf. carte gratuite.

Freeroll
Chance de gagner quelque chose sans risque de perdre. Un tournoi « freeroll » est un tournoi à inscription gratuite.

Freeze out
Cf. Décave.

Full (full house, full hand)
Main constituée d’un brelan et d’une paire. Parfois appelée « main pleine ».

Full house
Cf. Full.

Gagne
Cf. Dotation.

Game
Cf. Partie.

Gutshot
Cf. Tirage.

Lexique des termes du poker

Les termes de C à C

Cagoulé (tilt)
Un joueur cagoulé est dépassé par les évènements, secoué par les bad beats.Call
Cf. Suivre.

Capital (bankroll)
Le montant en argent que vous possédez pour jouer.

Cardroom
Salle réservée aux jeux de cartes.

Carreau (diamond)
Une des cartes couleurs.

Carré (four-of-a-kind, fours)
Quatre cartes de même valeur. Parfois appelé « poker ».

Carte améliorante (out)
Carte restant à tomber qui améliore la main. Si un as est requis pour gagner, vous avez quatre cartes améliorantes car il y a quatre as dans le jeu. En revanche, si un as est déjà visible à la table (au stud), vous n’avez plus que trois outs. En tirage à couleur, au stade du flop au hold’em, ayant deux piques en main et deux autres au flop, vous avez neuf outs car il y a treize cartes par famille de couleur, moins les quatres qui sont déjà tombées. Il est très important de connaître ses outs car il servent à connaître sa cote financière.

Carte fermée (hole card, down card)
Au poker ouvert, carte non visible.

Carte gratuite (free card)
Carte qu’on obtient sans avoir eu à miser dans le tour d’enchères qui la précède.

Carte ouverte (upcard)
Au poker ouvert, carte visible.

Cartes consécutives
Des cartes sont consécutives quand elles sont de valeurs successives (par exemple, 9-10-J-Q).

Cash game
Cf. Partie d’argent.

Cash out
Opération consistant à se faire payer ses gains. Sur un site online, un cash out se fait par virement sur son compte en banque ou par chèque.

Cave (buy-in, take out)
Quantité de jetons servant à former le tapis. La hauteur d’une table se mesure à sa hauteur de cave : plus les caves sont chères, plus on joue gros. Désigne aussi le droit d’entrée à un tournoi.

Center pot
Cf. Pot principal.

Change gears
Cf. Changer de braquet.

Changer (cash-in)
Echanger son argent contre des jetons pour jouer.

Changer de braquet (change gears)
Changer son style de jeu au cours d’une partie ou d’un tournoi. Exemple : « Chris a définitivement changé de braquet depuis que le tournoi est arrivé à la table finale. »

Chasse au lapin (rabbit hunting)
Quand le coup se termine sans abattage, « chasser le lapin » consiste à demander au croupier de retourner les cartes qui seraient tombées ensuite si le coup avait continué. cette demande est de plus en plus souvent refusée parce que puérile. Elle peut d’ailleurs l’être par un des participants au coup.

Cheater
Tricheur.

Check
Ne rien miser tout en restant encore en lice. Possible seulement s’il n’y a pas eu encore d’ouverture. Se prononce « tcheck ».

Check-raise, check & raise
Sur un pot encore non ouvert, checker avec une bonne main pour laisser un adversaire ouvrir, de façon à relancer à son tour ensuite. Permet de gonfler le pot artificiellement. manoeuvre semant toujours le doute dans le camp adverse.

Check-call
Checker dans l’espoir de suivre l’ouverture éventuelle et non de la relancer.

Chip
Le jeton-unité de la cave ; chez les Américains, jeton.

Chip race
En tournoi, opération par laquelle on remplace les jetons de petite valeur devenus inutiles par des jetons de valeur supérieure.

Clubs
Trèfles.

Coeur (heart)
Une des quatre couleurs.

Coin-flip
Coup où le joueur a à peu près une chance sur deux de gagner.

Community cards
Cf. Tableau.

Compléter la mise
Au Stud à sept quartes et ses variantes, il s’agit de payer la différence entre l’ouverture forcée (bring-in) et la mise de base.

Compléter le tirage, rentrer le tirage
Trouver la carte qui réalise la combinaison.

Condamnée (grillée, counterfeit)
En low, se dit des cartes qui, apparaissant au tableau, font perdre de la valeur à votre main parce qu’elles doublent vos cartes en main. Exemple : si vous partez avec A-2-3 K à l’Omaha high-low et si le flop est 3-4-T, le trois du flop condamne le votre en le rendant inutile. En hight, cette notion existe aussi : au Hold’em, si vous partez avec 8-7 est si le flop est 9-T-J, un 8 arrivant à la turn condamne votre main car il permet au détenteur d’une dame de toucher sa quinte gagnante.

Consécutives, connecteurs (connectors)
Des cartes sont consécutives quand leurs valeurs rspectives se suivent. Par exemple 5-6-7-8-9. On peut aussi considérer que K-J, K-T, Q-T, Q-9, J-9 sont des cartes connectées.

Consécutives assorties (suited connectors)
Deux ou tois cartes assorties qui se suivent, comme par exemple 5′-6′ .

Conservateur (conservatrice)
Se dit d’un joueur ou d’un style de jeu qui n’utilise que les très bonnes mains.

Cote (odds)
Rapport entre rater un main et la réussir. Exemple : « Si j’ai un tirage à quinte au flop, ma quinte finale est à 2 contre 1. »

Cote des cartes
Probabilité que l’on a d’améliorer en fonction des cartes du tableau.

Cote du pot, cote financière (pot odds)
Cote des cartes comparée à ce que peut rapporter le pot si on le gagne. Exemple : le pot contient 60. Un joueur ouvre de 6, ce qui porte le pot à 66. Il vous coûte 6 pour suivre, donc votre cote financière est de 11 contre 1, soit 8%. Si votre probabilité de toucher la meilleure main est supérieure à 8%, vous avez tout intérêt à payer. Autre exemple : si vous avez un tirage à couleur et s’il ne reste qu’on carte à tomber, votre cote est de 4 contre 1. S’il vous en coûte 8 pour suivre, il faut donc que le pot contienne au moins 32 pour vous maintenir.

Cote implicite (implied odds)
Cote conditionnelle que l’on calcule en fonction des enchères qui vont probablement avoir lieu par la suite.

Couleur (flush)
Combinaison constituée de cinq cartes de même famille. Par exemple : A-10-9-5-4 à carreau. Cette combinaison est battue par le full mais bat la quinte.

Counterfeit
Cf. Condamné.

Coup (hand)
Unité d’action comprise entre la mise de l’ante par tous (ou du blind par un ou deux joueurs) et l’attribution du pot au(x) gagnant(s).

Cure-dents (toothpick)
Le « principe du cure-dents » consiste à partir avec un tapis ridicule et, à force de le risquer et de gagner des coups, à obtenir au final un tapis énorme. L’idée est de « transformer un cure-dents en forêt ». Il en va de même dans les satellites : un satellite à bas prix permet d’entrer dans un gros tournoi doté d’un gain colossal. L’une des plus grosses opérations de ce genre a été réalisée par Moneymaket qui a transformé, en 2003, 39 dolars en 2,5 millions de dollars, soit plus de 64 000 fois la mise!

Cut-off
Cf. Avant-bouton

Lexique des termes du poker

Les termes de A à B

Abattage (showdown)
Etalage des cartes, quand les adversaires en lice ont demandé à voir.

Add-on (add-on)
En tournoi, jetons supplémentaires dont l’achat est optionnel à la fin de la période de rebuys.

Affichage
Au Stud et ses variantes, désigne les cartes visibles de chaque joueur.

Agressif (aggresive)
Qualifie le joueur qui relance et sur-relance souvent et se contente rarement de suivre.
Exemple : Michel est vraiment un joueur agressif

All-in
Cf. Tapis.

Ante
Modique droit d’entrée au pot, misé avant de recevoir les cartes. Par abus de language, on l’appelle aussi « chip ».

Appariées
Des cartes sont appariées quand elles sont de même valeur.

Arrangement (deal)
1. Proposition faite par un joueur à son ou ses adversaires, en vue de partager entre eux le pot
sans avoir à montrer leurs cartes. Se fait le plus souvent avant la dernière carte. Rare en Europe.

2. Dans le cadre d’un tournoi, proposition faite par un joueur à son ou ses adversaires finalistes  en vue de partager entre eux la dotation selon une autre clé que celle de l’organisateur.

Assorties (suited)
Des cartes sont assorties quand elles sont de même famille (pique, coeur, carreau ou trèfle).

Avant-bouton (cut-off)
Joueur situé juste avant le bouton dans l’ordre de parole.

Baby
au poker « low », carte faisant partie d’une « roue » (A-2-3-4-5).

Backdoor (runner-runner)
toucher une quinte backdoor signifie de la toucher alors qu’il fallait deux cartes améliorantes pour la constituer. Exemple : J’ai tiré la couleur backdoor et j’ai gagné le pot.

Bad beat
Rencontre de deux grosse combinaisons. Par exemple, sur un tableau de Hold’em contenant une paire, le carré rencontre un full.

Bankroll
Cf. Capital.

BB
Abréviation signifiant Big Blind (surblind).

Bet
Cf. Ouverture.

Betting round
Cf. Tour d’enchères.

Big blind
Cf. Surblind.

Big slick
Surnom de la main emblématique de Texas hold’hem formée de A-K.

Blind
Ouverture obligatoire versée avant les cartes qui permet au blindeur de parler en dernier lors du premier tour d’enchères.Il peut être suivi d’un surblind fait par le joueur immédiatement après le blindeur ; le montant du surblind, qui peut être obligatoire ou optionnel, est égal au double du blind. Le surblind est auusi appelé « gros blind ».

Bluff
Terme générique qui recouvre diverses techniques déstinées à induire les adversaires en erreur par des enchères paradoxales par rapport à la nature de la main.

Board (widows, common cards, community cards)
Cf. Tableau.

Bouton (button, puck)
Dans les parties avec donneur extérieur, jeton dévalorisé qui passe de joueur en joueur, et qui montre au donneur lequel d’entre eux est le donneur fictif. La donne commence donc au joueur situé à gauche du bouton.

Brelan (set, three-of-a-kind, trips)
Trois cartesde même valeur (à ne pas confondre avec la « tierce », qui est une figure de belote).

Brelan splitté (set)
Au poker ouvert, brelan constitué de deux cartes fermées et une ouverte (ou l’inverse).

Brick & Mortar, B&M
Cf. Live.

Bring-in
Cf. Ouverture forcéé.

Broke, busted
Cf. Décavé.

Brûler (burn)
Eliminer une carte du jeu avant ou pendant la donne.

Bulle (bubble)
Première place non payée dans un tournoi. Par exemple, si le tournoi paie les dix-huit premières places, la bulle est la dix-neuvième place. Elle se trouve sous la limite appelée money cutoff line, et la moins bonne place payée se trouve au dessus.
C’est un moment très stratégique dans les tournois.

Button
Cf. Bouton.

Buy-in
Cf. Cave.

Meilleur site de poker

Nous avons sélectionné pour vous les meilleurs site de poker en ligne. Nous avons testé ces sites afin de vous offrir uniquement le meilleur du poker. Ces sites de poker en ligne ont été choisis pour la qualité et la variété des jeux de poker qu’ils offrent, mais sur différents critères comme : la qualité des graphismes, les bonus poker offert, la fréquence des tournois et notamment des freerolls.

Ceux-ci pour ce que le joueur cotoie journalièrement, mais aussi des critères de sécurité des transactions, d’accessibilté au support clientel et pour le sérieux qu’offre un site de poker, par leurs licences et les contrôles qualités effectués.

Vous pouvez aussi consulter les revues de ces sites de poker et vous faire encore plus une opinion avant de choisir où jouer. Vous n’avez plus qu’à choisir le meilleur site de poker !

Site de poker en ligne français

Le poker connait actuellement un engouement populaire, dû à plusieurs facteurs comme la multiplication des salles de poker en ligne, les nombreuses émissions télévisées qui lui sont consacrées (WSOP,EPT, Direct poker…) et biensur l’ouverture du marché français au poker en ligne qui fait couler beaucoup d’encre.

123-poker.com ce veut être un site d’information sur le poker, avec une école de poker qui vous permetra de découvrir les jeux de poker, apprendre les règles et stratégies du poker, vous apprendrez les bases et le fonctionnement du poker, mais également apprendrez à jouer au poker, comment jouer une main, gagner un coups… Mais en vous inscrivant gratuitement sur notre site de poker, vous recevrez également des conseils et astuces pour réussir et gagner au poker.

123-poker.com ne s’arrête pas là, vous pourrez comparer les salles de poker en ligne pour jouer sur le meilleur site de poker et restez informé de l’actualité du poker, mais aussi l’actualité des site de poker en ligne. Vous aurez accès aux meilleurs bonus, profiterez des meilleurs promotions du moment proposées par les sites de poker, vous serez également informé sur les tournois et freerolls accessibles dans les meilleurs sites de poker en ligne.

Il n’y a pas que le site de poker. Si vous voulez essayer quelque chose de différent, pourquoi pas un casino en ligne français ? Pour les amateurs de poker nous vous proposons une sélection de site de poker en ligne, agréé ARJEL.

Les mains au poker

Valeur des combinaisons

Les cartes détenues par un joueur forment une main. Il existe neuf combinaisons au poker. Le joueur qui abat la meilleure main gagne le coup.

Dans la plupart des parties, c’est la combinaison la plus haute qui l’emporte. Dans d’autres plus rares (low), c’est l’inverse : la plus basse gagne. Dans d’autres enfin (high-low split), le pot est partagé entre la plus haute et la plus basse, en part égale.

Hiérarchie des combinaisons

Voici les neuf combinaisons du poker, présentées dans l’ordre décroissant. Les valeurs les plus hautes battent les valeurs inférieures. Par exemple, une couleur au Roi bat une couleur à la Dame et une paire de Dix bat une paire de Six…

Quinte Flush et quinte flush royale

Une quinte flush comporte cinq cartes consécutives appartenant à la même famille. La plus fortes de toutes, la quinte royale, est une quinte flush à l’As.

Carré

Le carré réunit les quatre cartes d’une même valeur, plus une cinquième carte quelconque.

Exemple un carré d’As plus un Roi.

Full

Le full comporte trois cartes de même valeur et deux cartes de même valeur.

Exemple : Trois As et deux Roi forment un full aux As par les Roi.

Couleur

La couleur comporte cinq cartes non consécutives appartenant à la même famille.

Exemple : 5 cartes à cœur.

Quinte

La quinte ou suite comporte cinq cartes consécutives et de famille diverses.

Exemple : 7, 8, 9, 10, J forment une quinte au valet.

Brelan

Le brelan comporte trois cartes de même valeur assorties de deux cartes éparses.

Exemple : trois neuf avec un As et un Valet.

Double paire

La double paire comporte deux cartes d’une valeur, deux cartes d’une autre valeur et une cinquième carte quelconque.

Exemple : une paire de Dames et une paire de Neuf et un As, aussi nommés deux paires aux Dames par les Neuf avec As.

La force de la double paire est donnée par la paire la plus haute de la main. Ainsi, A-A-2-2-3 est supérieure à K-K-Q-Q-A.

La paire

La comporte deux cartes de même valeur et trois cartes éparses.

Exemple : une paire d’As et un Dix de trèfle, un Roi de cœur, et un Deux de pique.

Carte Haute

Quand une main ne possède aucune des combinaisons indiquées ci-dessus et que vous jouez dans une partie High (ce qui est le cas le plus répandu), la valeur de votre main est déterminée par sa carte la plus haute.

Exemple : un As

Carte Basse

Quand une main ne possède aucune des combinaisons indiquées ci-dessus et que vous jouez une partie Low, la valeur de votre main est déterminée en prenant les cinq cartes les plus basse de toutes.

Exemple : Un cinq qui est forcément la meilleure main basse.

Dans ces mains-là, l’As compte pour un et c’est donc la carte la plus basse. Dans une partie High-Low, une main A-2-3-4-5 a cœur porte le nom de « roue », elle est « max » en bas et vaut une Quinte Flush en haut.

Conseil

Un certain nombre de personnes préfèrent jouer des parties où le but de la partie est de détenir la main la plus basse(Low) ou de partager le pot entre la main la plus haute et la plus basse (high-low). Le poker low le plus répandu est le Razz, une forme de Stud à sept cartes (voir le Stud). Les pokers high-low les plus répandus sont le Stud/8 et l’Omaha/8.

Jeux d’argent en ligne

Cet espace est dédié aux autres jeux d’argent que vous pouvez trouver sur internet, vous pourrez vous y amuser en y gagnant également de l’argent.

Découvrez le casino en ligne et ces jeux de casino gratuit tels que les machines à sous, le blackjack et bien entendu la roulette.

Autre jeux de cartes prisé par les joueurs de poker : le rami en ligne.

Et aussi découvrez le bingo en ligne, jeu passionnant qui fait de plus en plus d’adeptes et qui s’organise en véritable réseau social.

Jeux de poker

Le poker est un jeu d’adresse, de hasard et d’argent pratiqué avec des cartes. plus un joueur est compétent, plus il a de la « chance » et plus il gagne. Même quand on joue avec des jetons, gagner est un plaisir. 123-poker.com est là pour vous initier aux régles de base du poker et à la terminologie employée dans les différentes formes du poker, jouées chez soi, au casino ou en club, avec une machine à sous ou sur internet. Quand vous avez compris le jeu de poker, vous pouvez améliorer vos chances de gagner et augmenter votre plaisir !

Probabilités et statistiques

Le poker est un jeu de probabilités ou de cotes. Par exemple, si vous recevez trois cartes, vous aurez une cote de 5 contre1 d’avoir deux cartes de même valeur formant une paire. Comme le poker est un jeu incluant de la chance, mieux vous connaissez la cote d’un événement, mieux vous prenez vos décisions et plus vous augmentez vos chances de gagner.

Les bases du poker

Le poker est un jeu, c’est-à-dire une activité destinée à distraire. Comme tous les jeux, le but est de gagner. A la différence de bien d’autre jeu, vous mesurez vos performances au poker à l’aide d’argent ou son equivalent (jetons). Les joueurs gagnent en abattant la meilleure main ou en faisant croire à l’adversaire qu’ils ont la meilleure main (le bluff), auquel cas l’adversaire préférant abandonner ses enjeux sans abattre ses cartes. L’ensemble des mises forment le pot.

Les cartes de poker

Valeur des cartes au poker ?

Les cartes du poker sont disponibles en deux formats : format « poker » (63*88 mm) et format « bridge » (57*88).

Curieusement, ce sont ces dernières qui ont la faveur des compétitions internationales. Toutes les cartes d’un même jeu ont le même dos mais une face unique. Un jeu standard comporte 52 cartes. Un jeu de carte standard comporte aussi deux ou trois jokers, utilisés dans de rares variantes. On trouve aussi chez certains fabricants une carte en plus qui rappelle les règles de base et la hiérarchie des combinaisons.

Valeurs et famille des cartes de poker

Les cartes se répartissent en quatre familles :

·   Trèfle
·   Carreau
·   Cœur
·   Pique

Chaque famille se compose de 13 valeurs, qui sont les suivantes :

·   A=As
·   K=Roi
·   Q=Dame
·   J=Valet
·   T=Dix
·   9= Neuf
·   8=Huit
·   7=Sept
·   6=Six
·   5=Cinq
·   4=Quatre
·   3=Trois
·   2=Deux

Si vous multipliez quatre familles par treize valeurs, vous obtenez 52 cartes.
Maintenant que vous connaissez les cartes, il faut apprendre les combinaisons.

La stratégie du SmallBall

Cette technique s’adresse avant tout à des joueurs expérimentés de type large  mais avec des attaques pré-flop modérés avec des mises d’environ 3 grosses blinds.
Elle demande une bonne connaissance du poker, de solides capacités d’analyse, une bonne connaissance des positions et une très bonne lecture du jeu adverse.

L’éventail de mains de cette stratégie est très ouvert car l’on compte beaucoup plus sur notre utilisation de la position et sur nos capacités post-flop pour gagner que sur la force de nos mains préflop.
Ainsi un joueur Smallball jouera des mains tel que: (cinq,six), (valet,huit) , (as,quatre) etc c’est à dire toute les mains du joueur serré-agressif.
En employant cette stratégie, il ne s’agit pas d’être très agressif  mais de relancer avec modération avec des mises du genre 2,5 à 3 grosses blinds.
Les attaques pré-flop ne doivent pas être très onéreuses afin de ne pas prendre de risques trop grand.
Ici, il s’agit d’accumuler lentement mais sûrement des jetons sans avoir à risquer des trop gros montants.
Cette stratégie peut sembler peu agressive et limite sécuritaire, pourtant il s’agit simplement de jouer de nombreux petits pots sans risquer son tournoi.

Même si cette stratégie offre de nombreux avantages, il y a plusieurs conditions à respecter :

– Avoir une profondeur de tapis suffisante, car vous perdrez quelques coups et il ne faut pas que les pots perdus représentent un pourcentage significatif de votre tapis.
– Une bonne connaissance du niveau de jeu de vos adversaires.
Cette stratégie demande d’avoir des adversaires avec des niveaux de jeu certains, elle est inutile contre des joueurs débutants même si elle paraît profitable contre eux.
– Ce type de jeu est défensif et solide, vous évitant de jouer des gros pots couteux, vous risquez moins pour gagner plus.

Vous risquez de vous tromper régulièrement en utilisant cette stratégie, vous aurez souvent des décisions difficiles à prendre, vous perdrez souvent quelques pots mais ceux-ci seront moins couteux et compenser par vos gains avec des bonnes mains.
C’est avant tout un style de jeu intéressant avec des attaques fréquentes qui vous donnerons plaisir à jouer.

Qu’est-ce que le semi-bluff ?

Explications du Semi-bluff

Le Semi-bluff est une pratique très utilisée parmi les joueurs de poker. C’est une très bonne façon de semer la confusion sur votre jeu et de vous transformer en un adversaire plus redoutable.

Le Semi-bluff est quand vous pensez ne pas avoir la meilleure main, mais que le jeu que vous détenez vous offre de fortes probabilités d’amélioration vers une main supérieure à celle que détient votre adversaire.

Si le bluff vous permet de jouer n’importe quelle main, il en va autrement du Semi-bluff. Cette  technique consiste à jouer des mains susceptibles d’être améliorées lors des tours d’enchères suivantes. On appelle les cartes qui améliorent votre jeu, des -outs-. Par exemple, vous possédez 9 et 4 mais le flop ne vous donne que 7/6/8. Il vous manque donc un 10 ou un 5 pour faire une suite.
10 et 5 sont donc vos -outs-.

Le Semi-bluff est donc très utile au poker car il va offrir une chance de plus de gagner le coup mais aussi berner vos adversaires qui vont croire que vous avez tout au mieux une paire.

Certains joueurs sont difficiles à désorienter .La réussite d’un Semi-bluff dépendra des tendances de votre adversaire. S’il est du style à toujours miser et jeter rarement ses cartes, alors il payera bien souvent, et faire un semi-bluff sera inutile car vous n’atteindrez pas l’objectif de lui faire jeter sa main,mieux vaut alors checker pour obtenir une carte gratuite qui peut compléter votre tirage. Si par contre, il sait abandonner sa main sur une mise importante,alors semi-bluffer est une bonne chose à faire.
Mais comme n’importe quelle autre technique, le Semi-bluff est toujours plus efficace si vous l’utilisez au bon moment et dans la bonne situation.
Semi-bluffez abusivement : votre adversaire saura que vous avez obtenu un bon tirage.
Semi-bluffez trop peu: votre adversaire se couchera lorsque vous miserez.
La clé du Semi-bluff est de varier votre jeu et de rester imprévisible avec vos mises.

Les jeux de poker

Découvrez les différentes variantes du poker

Dans cette section, nous allons aborder les différentes variantes du poker, leurs régles, leurs stratégies et spécificités. Tel que le Stud, le Texas Hold’em ou encore l’omaha etc.
Chosisez le poker que vous voulez jouez et découvrez ces régles et techniques!

Le poker fermé

Est la forme la plus ancienne des pokers, idéal pour apprendre le poker.
Lire les règles et stratégies du : poker fermé

Le Stud poker

Plus complexe et plus technique que le poker fermé, il demandera des notion de calcul et de mémoires.
Lire les règles et stratégies du : stud poker

Le Texas hold’em

Le poker le plus répandu et le plus joué au monde, c’est le poker officiel des grand tournois mondiaux.
Lire les règles et stratégies du : poker texas hold’em

L’Omaha

Proche du texas hold’em il n’en est pas moins différent, sa popularité ne cesse de croître.
Lire les règles et stratégies du : poker omaha

Le poker en partie privée

Le poker à la maison est d’abord un divertissement! Idéal pour améliorer sa technique.
Lire les règles et stratégies du : poker en partie privée
Il existe d’autres variantes beaucoup mons répendues tel que les pokers à 3 cartes, le pai gow, le video poker… ce sont des jeux de poker plus divertissant et amusant que les variantes ci-dessus que vous pouvez trouver sur des poker site.

La stratégie au poker

Comment mettre en place une stratégie gagnante au poker

Le poker est un jeu ou la stratégie tient une place importante, plus qu’un simple jeu de carte, le poker utilise de nombreuses stratégie et technique diverses. Vous trouverez dans cette section de nombreux article traitant des diverses stratégies que vous pouvez mettre en place pour gagner au poker.

Les stratégies de bases sont à connaitre pour pouvoir se mesurer à de vrais joueurs de poker, mais aussi vous devrait connaitre les bases du bluff, la stratégie la plus courrement associer et employé au poker.

La stratégie au poker vous aidera à faire la différence lors d’une partie de poker, tout les grands joueurs ont développé des stratégies et techniques de jeux leurs permettant d’atteindre les meilleurs places dans les plus prestigieux tournois de poker mondiaux.

Bonne lecture et bon utilisation de ces articles !

Stratégie pour gagner sur un site de poker
Qu’est-ce que le semi-bluff
Le bluff au texas hold’em expliqué
La stratégie du check-raise
Apprendre a lire les tells
La stratégie du SmallBall
Stratégie au poker omaha
Le jeu loose agressif
La technique du squeeze
Poker et mathématique pour construire votre stratégie

Les joueurs de poker

Apprendre à connaitre les différents joueurs de poker

Le poker est un jeu d’analyse relative de la valeur de vos cartes par rapport aux cartes adverses. Comme vous ne pouvez pas lire leurs cartes, vous devez apprendre à « lire » les joueurs. Cette compétence s’affine avec l’expérience, mais il existe aussi des techniques pour analyser les signaux adverses, les tells.

Le tell est l’expression extérieure d’une pensée intérieure. Beaucoup de joueurs essaient de minimiser les expressions du visage avec une poker face pour que les autres joueurs ne puissent pas deviner ce qu’ils pensent et ainsi analyser leurs cartes. Certains portent des lunettes de soleil, même dans un endroit où la lumière est basse, pour empêcher les autres d’observer leur regard.

Lire les tells

·        Connaissez-vous vous-même

Les autres joueurs de la table vous ressemblent sur bien des plans. Savoir ce que vous feriez vous-même avec une main spécifique vous aidera à analyser vos adversaires. Avec une paire d’as, vous pouvez couvrir votre bouche pour cacher un sourire. Avec une quinte, vous pouvez vous sentir anxieux pour le nouveau tour d’enchère. Avec un full, vous pouvez agripper votre poitrine, …

·         Bluffer

Un bluff est l’action de jouer fortement une main qu’on devine ne pas être la meilleure du coup. En jouant comme s’il possédait la meilleure main, par exemple en relançant avec une main moyenne du type paire de 9, le joueur peut inciter d’autres joueurs à se croire battus et à jeter leur main.

Les différents types de joueurs

Vous reconnaitrez rapidement que les joueurs peuvent être regroupés en types reconnaissables à leur expression faciale, leur habillement et leur maniérisme. Connaître ces types vous aidera à « lire » les adversaires, à apprendre comment répondre à leurs actions et à gagner plus souvent contre eux.

Joueurs larges : Les joueurs larges pratiquent toutes les mains sauf les pires. Ils bluffent fréquemment, surtout en fin de coup quand ils comprennent qu’ils n’ont pas la meilleure main de la table. Ils participent à la majorité des coups mais gagnent peu. Ils sont impatients. Les Etasuniens les appellent fish (poissons) parce qu’on les trouve en bancs nombreux. En français, ils sont ce qu’on appelle des pigeons.

·  Joueurs serrés : Les joueurs serrés pratiquent seulement les meilleures mains. Ils bluffent rarement parce qu’ils croient fermement que leur main est la meilleure de la table. Ils investissent dans moins de coups mais gagnent davantage. Ils sont patients. Ils ne jouent pas les mains faibles.

·  Joueurs agressifs : Les joueurs agressifs préfèrent relancer ou passer. Ils suivent rarement. Ils savent qu’ils gagneront certains coups avec des cartes faibles du fait de leur agressivité qui va faire fuir leurs adversaires.

·  Joueurs passifs : Les joueurs passifs préfèrent suivre que passer et relancent rarement. Ils savent qu’ils gagneront certains coups mais préfèrent ne pas perdre les autres, et c’est là qu’ils se trompent.

·  La plupart des joueurs : La plupart des joueurs de poker sont des combinaisons des différents types précédents, avec 1 ou 2 types dominants. En plus, certains joueurs rusés varient leur façon de jouer dans le but de semer la confusion chez les adversaires qui deviennent incapables de les « lire »correctement.

La technique du squeeze

Une technique de bluff simple et agressive !

Le squeeze est en fait une technique de bluff très simple à comprendre.
L’idée consiste à sur-relancer un relanceur qui a été pourtant été suivi. Celui-ci est alors comprimé (traduction de squeeze), pris en étau, quoi qu’il en soit, votre squeeze mettra ce joueur dans une situation très inconfortable.
De par son concept même, le squeeze nécessite que vous ayez la position sur vos adversaires.
C’est pourquoi vous ne devrez sur-relancer que lorsque vous êtes en position tardive, afin d’être certain que personne après vous ne vous suivra, autrement, ce sera fini pour vous.
Bien sûr, la position idéale pour squeezer est celle du bouton, car il est quasi-certain que les blinds se coucheront.
Mais vous pourrez aussi squeezer depuis les blinds, c’est d’ailleurs un bon moyen de les protéger, mais en contrepartie, si vous êtes suivis, vous vous retrouverez dans une situation extrêmement inconfortable.

Veillez également à prendre en considération la position de vos deux adversaires.
Le relanceur doit être un joueur large-agressif, car il jouera plus souvent avec des mains moyennes.
Tandis qu’un joueur serré qui relance aura certainement une grosse main (une pocket card notamment) et votre squeeze aura peu de chance de fonctionner.
Quant au suiveur, il est doit être d’un niveau correct car vous devez à tout prix éviter les calling-station.
Quand vous tentez un squeeze, peu importe la valeur de votre main, vous ne jouer plus les cartes mais vos adversaires et la situation.
Bien sûr, c’est toujours mieux d’avoir une main correcte mais il ne faudra pas faire le difficile.

Pour que votre squeeze fonctionne, il est impératif que vous ayez une image de joueur serré.
Si vous avez déjà raté un bluff ou si vous avez déjà utilisé la technique du squeeze, vos adversaires liront votre jeu et n’hésiterons pas à suivre votre relance.

Le squeeze est un coup de bluff très agressif, qui repose principalement sur la fold-equity.
Il fonctionnera souvent si vous respectez quelques règles, notamment en ce qui concerne votre image à la table. Le squeeze a l’inconvénient d’être assez lisible, donc n’en abusez pas, car en cas d’échec, vous vous retrouverez dans une situation embarrassante, vos adversaires ayant certainement de bonnes mains et face à eux, vous n’aurez plus que pour seule arme la position.

Le jeu loose agressif

Le jeu loose agressif

Le style loose agressif au Texas Hold’em est principalement utile au poker short handed, c’est-à-dire aux tables de 5 joueurs maximum. Sur de telles tables, les joueurs doivent adopter un jeu plus large, et pour gagner ils doivent plus que jamais tirer avantage de leur position à la table. Certains relancent même continuellement au bouton.

Un bon joueur de poker short-handed relance en moyenne 25% des mains préflop, c’est à dire une main sur 4. Mais cela ne veut pas dire qu’il ne relance pas deux fois de suite. En fait, il aurait tendance à relancer quasi-systématiquement au bouton, très souvent au cut-off, et rarement lorsqu’il est placé dans les blindes.
Seulement, oser relancer un plus grand nombre de mains n’est que le point de départ du jeu loose agressif en short-handed. Cela ne représente que les fondations d’une construction en plusieurs étages.
La construction d’une stratégie en short-handed peut prendre beaucoup de temps, à moins que quelqu’un ne vous oriente directement vers les point importants à étudier.

1-Le continuation-bet, savoir quand ne pas l’utiliser.
Lorsque vous ratez votre flop, ce qui arrive la plupart du temps, encore plus lorsque vous jouez un grand nombre de mains moyennes (ce qui est une caractéristique du style loose-agressif), vous devez avoir une idée de quand réaliser un continuation-bet et de quand passer. Si le coup réunit plus de 2 adversaires, cela signifie d’une part que vos relances préflop ne sont pas respectée et d’autre part qu’au moins un joueur a de grandes chances d’avoir touché un jeu. Dans tous les cas, il y a peu de chance que votre continuation bet ne soit pas « au moins » suivi.

2- Quand un adversaire vous suit, relancez plus fort .
Un adversaire mauvais/moyen qui aura une image loose de vous aura tendance à vous suivre très souvent et trop longtemps là où un bon joueur vous relancerait. Lorsque vous remarquez un joueur de ce type, vous pouvez valoriser vers le haut vos bonnes mains en relançant plus fort. Cependant, si vous n’avez pas grand chose, jouez passivement et profitez des cartes gratuites pour toucher un jeu chanceux ou abandonner le coup.

3- Repérer les moves qu’emploient vos adversaires contre les joueurs loose-agréssifs.
Certains joueurs, lorsqu’ils auront l’avantage de la position sur vous, caleront systématiquement vos relances au flop pour vous relancer si vous checkez le turn. Vous devez repérer ce type d’adversaires et leur envoyer un « double-continuation bet », c’est à dire le relancer au turn après que votre continuation bet soit suivi.
Tous les joueurs de poker, parfois même inconsciemment, utilisent des moves stéréotypés, plus ou moins décelables. Le joueur observateur les mémorise au fur et à mesure des parties et apprend à s’en servir pour augmenter ses gains mais aussi limiter ses pertes.

La stratégie au poker omaha

Stratégie au poker Omaha

Le poker Omaha est un jeu très différent du texas Hold’em même si la manière de jouer est similaire. Une fois que vous aurez appris cela étant dit, ce jeu de poker peut être très profitable.

La plupart des joueurs en ligne sont très relâchés en ce qui concerne l’Omaha. Il est vrai que n’importe quelle main peut-être gagnante, mais apprendre quelles mains de départ sont profitables et comment plier un perdant après le Flop, sont des choses très importantes. La première leçon stratégique à apprendre est comment jouer serrés. Limitez vous à seulement quelques mains quand vous commencez à jouer et vous serrez capables de rester même pendant que vous apprenez les complexités du jeu. Il n’y a pas beaucoup de bluff dans le Hi/Lo et les gens chassent fréquemment les cartes.

Les cartes faces à découverts vous fourniront une énorme source d’information. Si il y a trois trèfles durant la partie alors quelqu’un a un flush. Si il y a une paire durant la partie alors quelqu’un a un Full . Quand vous avez une bonne main avant le Flop dans une partie de Omaha, il sera impératif que vous fassiez une levée pour vous débarrasser de vos cartes inutiles.

Il est également très important de faire en sorte que les gens paient pour chasser leur flush ou full sur le Turn et River (tour ou rivière). Si vous floppez une bonne main, vous perdrez plus souvent au Turn et River que vous êtes habitués à le faire au Hold’em, mais faites en sorte que vous faites payer aux autres joueurs le fait de chasser leur cartes quand vous avez une main forte.

Dans l’Omaha Hi/lo n’importe quelle combinaison de cartes peu battre et battra une main forte. Si vous êtes dans les derniers à jouer et qu’un flop avec plus de deux cartes 9 et au-dessus sort, vous éliminerez la plupart qui essaient de faire une main basse avec une mise minimale. Vous vous ferez plus d’argent dans ce jeu quand vous n’aurez pas à partager le pot avec quelqu’un d’autre.

La main basse partage souvent le pot entre deux joueurs ou plus, mais la main haute prend souvent la moitié de la totalité du pot. Quand vous avez une bonne main forte vous voulez rafler le plus d’argent possible à disposition. Attendez le -turn- pour commencer à parier avec une main importante.