Lexique des termes du poker

Les termes de C à C

Cagoulé (tilt)
Un joueur cagoulé est dépassé par les évènements, secoué par les bad beats.Call
Cf. Suivre.

Capital (bankroll)
Le montant en argent que vous possédez pour jouer.

Cardroom
Salle réservée aux jeux de cartes.

Carreau (diamond)
Une des cartes couleurs.

Carré (four-of-a-kind, fours)
Quatre cartes de même valeur. Parfois appelé « poker ».

Carte améliorante (out)
Carte restant à tomber qui améliore la main. Si un as est requis pour gagner, vous avez quatre cartes améliorantes car il y a quatre as dans le jeu. En revanche, si un as est déjà visible à la table (au stud), vous n’avez plus que trois outs. En tirage à couleur, au stade du flop au hold’em, ayant deux piques en main et deux autres au flop, vous avez neuf outs car il y a treize cartes par famille de couleur, moins les quatres qui sont déjà tombées. Il est très important de connaître ses outs car il servent à connaître sa cote financière.

Carte fermée (hole card, down card)
Au poker ouvert, carte non visible.

Carte gratuite (free card)
Carte qu’on obtient sans avoir eu à miser dans le tour d’enchères qui la précède.

Carte ouverte (upcard)
Au poker ouvert, carte visible.

Cartes consécutives
Des cartes sont consécutives quand elles sont de valeurs successives (par exemple, 9-10-J-Q).

Cash game
Cf. Partie d’argent.

Cash out
Opération consistant à se faire payer ses gains. Sur un site online, un cash out se fait par virement sur son compte en banque ou par chèque.

Cave (buy-in, take out)
Quantité de jetons servant à former le tapis. La hauteur d’une table se mesure à sa hauteur de cave : plus les caves sont chères, plus on joue gros. Désigne aussi le droit d’entrée à un tournoi.

Center pot
Cf. Pot principal.

Change gears
Cf. Changer de braquet.

Changer (cash-in)
Echanger son argent contre des jetons pour jouer.

Changer de braquet (change gears)
Changer son style de jeu au cours d’une partie ou d’un tournoi. Exemple : « Chris a définitivement changé de braquet depuis que le tournoi est arrivé à la table finale. »

Chasse au lapin (rabbit hunting)
Quand le coup se termine sans abattage, « chasser le lapin » consiste à demander au croupier de retourner les cartes qui seraient tombées ensuite si le coup avait continué. cette demande est de plus en plus souvent refusée parce que puérile. Elle peut d’ailleurs l’être par un des participants au coup.

Cheater
Tricheur.

Check
Ne rien miser tout en restant encore en lice. Possible seulement s’il n’y a pas eu encore d’ouverture. Se prononce « tcheck ».

Check-raise, check & raise
Sur un pot encore non ouvert, checker avec une bonne main pour laisser un adversaire ouvrir, de façon à relancer à son tour ensuite. Permet de gonfler le pot artificiellement. manoeuvre semant toujours le doute dans le camp adverse.

Check-call
Checker dans l’espoir de suivre l’ouverture éventuelle et non de la relancer.

Chip
Le jeton-unité de la cave ; chez les Américains, jeton.

Chip race
En tournoi, opération par laquelle on remplace les jetons de petite valeur devenus inutiles par des jetons de valeur supérieure.

Clubs
Trèfles.

Coeur (heart)
Une des quatre couleurs.

Coin-flip
Coup où le joueur a à peu près une chance sur deux de gagner.

Community cards
Cf. Tableau.

Compléter la mise
Au Stud à sept quartes et ses variantes, il s’agit de payer la différence entre l’ouverture forcée (bring-in) et la mise de base.

Compléter le tirage, rentrer le tirage
Trouver la carte qui réalise la combinaison.

Condamnée (grillée, counterfeit)
En low, se dit des cartes qui, apparaissant au tableau, font perdre de la valeur à votre main parce qu’elles doublent vos cartes en main. Exemple : si vous partez avec A-2-3 K à l’Omaha high-low et si le flop est 3-4-T, le trois du flop condamne le votre en le rendant inutile. En hight, cette notion existe aussi : au Hold’em, si vous partez avec 8-7 est si le flop est 9-T-J, un 8 arrivant à la turn condamne votre main car il permet au détenteur d’une dame de toucher sa quinte gagnante.

Consécutives, connecteurs (connectors)
Des cartes sont consécutives quand leurs valeurs rspectives se suivent. Par exemple 5-6-7-8-9. On peut aussi considérer que K-J, K-T, Q-T, Q-9, J-9 sont des cartes connectées.

Consécutives assorties (suited connectors)
Deux ou tois cartes assorties qui se suivent, comme par exemple 5′-6′ .

Conservateur (conservatrice)
Se dit d’un joueur ou d’un style de jeu qui n’utilise que les très bonnes mains.

Cote (odds)
Rapport entre rater un main et la réussir. Exemple : « Si j’ai un tirage à quinte au flop, ma quinte finale est à 2 contre 1. »

Cote des cartes
Probabilité que l’on a d’améliorer en fonction des cartes du tableau.

Cote du pot, cote financière (pot odds)
Cote des cartes comparée à ce que peut rapporter le pot si on le gagne. Exemple : le pot contient 60. Un joueur ouvre de 6, ce qui porte le pot à 66. Il vous coûte 6 pour suivre, donc votre cote financière est de 11 contre 1, soit 8%. Si votre probabilité de toucher la meilleure main est supérieure à 8%, vous avez tout intérêt à payer. Autre exemple : si vous avez un tirage à couleur et s’il ne reste qu’on carte à tomber, votre cote est de 4 contre 1. S’il vous en coûte 8 pour suivre, il faut donc que le pot contienne au moins 32 pour vous maintenir.

Cote implicite (implied odds)
Cote conditionnelle que l’on calcule en fonction des enchères qui vont probablement avoir lieu par la suite.

Couleur (flush)
Combinaison constituée de cinq cartes de même famille. Par exemple : A-10-9-5-4 à carreau. Cette combinaison est battue par le full mais bat la quinte.

Counterfeit
Cf. Condamné.

Coup (hand)
Unité d’action comprise entre la mise de l’ante par tous (ou du blind par un ou deux joueurs) et l’attribution du pot au(x) gagnant(s).

Cure-dents (toothpick)
Le « principe du cure-dents » consiste à partir avec un tapis ridicule et, à force de le risquer et de gagner des coups, à obtenir au final un tapis énorme. L’idée est de « transformer un cure-dents en forêt ». Il en va de même dans les satellites : un satellite à bas prix permet d’entrer dans un gros tournoi doté d’un gain colossal. L’une des plus grosses opérations de ce genre a été réalisée par Moneymaket qui a transformé, en 2003, 39 dolars en 2,5 millions de dollars, soit plus de 64 000 fois la mise!

Cut-off
Cf. Avant-bouton

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *