Le poker Omaha

Le poker Omaha est  de plus en plus populaire

Même s’il n’est pas aussi connu que le Texas Hold’em,  l’Omaha gagne de plus en plus en popularité à travers le monde. Relativement proche du Texas Hold’em, le poker Omaha n’en ai pas moins différent, ce qui oblige à adopter d’autres stratégies pour y exceller. On l’appelle parfois « Graduate Hold ‘em » (Hold’em amélioré), car beaucoup de joueurs chevronnés de Texas Hold’em approchent cette variante et s’offrent ainsi de nouvelles sensations. Comme c’est un jeu facile à apprendre, beaucoup de joueurs débutent le poker par l’Omaha. Jouez vous-même quelques parties d’Omaha pour savoir si c’est la variante de poker qui vous convient.

Testez également l’Omaha high-low ou le hi-lo. Le pot y est alors partagé entre la main la plus haute et la main la plus basse, se qui incite plus de joueurs à se maintenir dans le coup, constituant ainsi des pots plus conséquents. L’Omaha hi-lo est même en passe de devenir plus populaire que l’Omaha standard, où seule la main haute est prise en compte.

Les règles de l’Omaha

L’Omaha est un jeu dérivé du Texas Hold’em. Cette section vous explique l’Omaha comme si vous n’aviez jamais joué d’autres variantes de poker. Il vous faudra simplement avoir pris connaissance des bases dans la section « les règles ».

Pour ceux qui connaissent déjà le Texas hold’em, voici les principales différences :

A l’Omaha, on distribue 4 cartes privatives au lieu de 2 au Hold’em. Vous devez utiliser 2 de vos 4 cartes privatives pour former une main de 5 cartes. Même si cela ne paraît être qu’une petite différence, l’Omaha change drastiquement la façon de jouer par rapport au Hold’em.

Le jeu

L’Omaha se pratique avec un jeu standard de 52 cartes. L’objectif est de gagner le pot en détenant la meilleure main à l’abattage. 9 cartes sont disponibles pour chaque joueur : 4 cartes privatives et 5 cartes composant le tableau. Chaque main est composées des 5 meilleures cartes, en utilisant 2 des cartes privatives et 3 des cartes du tableau partagé par tous les joueurs.

On observe la hiérarchie standard du poker (voir la section « les mains ») .

Une fois les règles acceptées, le jeu commence et les 2 premiers joueurs à gauche du donneur sont invités à poser une mise, appelée blind, avant que les cartes soient distribuées. Le 1er joueur à gauche du donneur pose le petit blind et le joueur suivant pose le surblind. Les autres joueurs peuvent suivre, relancer ou passer.

Une table d’Omaha peut réunir de 2 à 10 joueurs, le jeu étant limité par la taille du jeu de cartes.

Tour d’enchères

Il y a 4 tours d’enchères à l’Omaha. Le donneur, identifié par un gros jeton blanc sur lequel est inscrit « dealer », « D » ou encore « bouton », distribue 4 cartes à chaque joueur, une à une et face cachée. C’est la main de départ de chaque joueur ou main privative. Un tour d’enchère commence alors. Dès que les mises sont au même niveau, 3 cartes sont distribuées au centre du tapis, face en haut. C’est ce qu’on appelle le flop, qui constitue les premières cartes communes, partagées entres tous les joueurs. Un second tour d’enchères commence alors.

Le donneur retourne une 4ème carte, appelée turn ou tournant, face ouverte à droite du flop. Le troisième tour d’enchère peut commencer. Les joueurs peuvent alors miser, checker, suivre, relancer ou passer, jusqu’à ce que tous les joueurs encore en lice se retrouvent à égalité d’enchères.

La 5ème carte, appelée river ou rivière, est retournée à droite de la turn. Le quatrième et dernier tour d’enchères commence.

Une fois ce dernier tour d’enchères terminé, on procède à l’abattage. Tous les joueurs encore en course montrent leur main finale, toujours composée de 5 cartes, avec 2 de leurs 4 cartes privatives et 3 des 5 cartes communes du tableau. La meilleure main est désignée comme gagnante et remporte le pot. En cas d’égalité le pot et partagé. L’Omaha est joué en variantes limit, pot-limit et no-limit. A l’Omaha, la variante la plus jouée est certainement le pot-limit, où chaque joueur peut miser au maximum à hauteur du pot courant, au moment de sa mise. En variante limit dite aussi limites fixes, les mises sont fixées à une certaines hauteur pendant les 2 premiers tours d’enchères et doublées pour les 2 derniers. En variante no-limit, les joueurs peuvent miser et relancer du montant qu’ils désirent. Les autres joueurs devront s’aligner ou passer.

Sauf indication contraire, le petit blind est équivalent à la moitié de la plus petite mise et le surblind équivalent à celle-ci. Par exemple, dans une partie à 5-10€, le montant du petit blind est de 2.5€ et le surblind de 5€.

Retour au menu jeux de poker
Apprenez plus de stratégie et phase de jeux pour le poker Omaha dans notre section strategie poker

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *