Les mains au poker

Valeur des combinaisons

Les cartes détenues par un joueur forment une main. Il existe neuf combinaisons au poker. Le joueur qui abat la meilleure main gagne le coup.

Dans la plupart des parties, c’est la combinaison la plus haute qui l’emporte. Dans d’autres plus rares (low), c’est l’inverse : la plus basse gagne. Dans d’autres enfin (high-low split), le pot est partagé entre la plus haute et la plus basse, en part égale.

Hiérarchie des combinaisons

Voici les neuf combinaisons du poker, présentées dans l’ordre décroissant. Les valeurs les plus hautes battent les valeurs inférieures. Par exemple, une couleur au Roi bat une couleur à la Dame et une paire de Dix bat une paire de Six…

Quinte Flush et quinte flush royale

Une quinte flush comporte cinq cartes consécutives appartenant à la même famille. La plus fortes de toutes, la quinte royale, est une quinte flush à l’As.

Carré

Le carré réunit les quatre cartes d’une même valeur, plus une cinquième carte quelconque.

Exemple un carré d’As plus un Roi.

Full

Le full comporte trois cartes de même valeur et deux cartes de même valeur.

Exemple : Trois As et deux Roi forment un full aux As par les Roi.

Couleur

La couleur comporte cinq cartes non consécutives appartenant à la même famille.

Exemple : 5 cartes à cœur.

Quinte

La quinte ou suite comporte cinq cartes consécutives et de famille diverses.

Exemple : 7, 8, 9, 10, J forment une quinte au valet.

Brelan

Le brelan comporte trois cartes de même valeur assorties de deux cartes éparses.

Exemple : trois neuf avec un As et un Valet.

Double paire

La double paire comporte deux cartes d’une valeur, deux cartes d’une autre valeur et une cinquième carte quelconque.

Exemple : une paire de Dames et une paire de Neuf et un As, aussi nommés deux paires aux Dames par les Neuf avec As.

La force de la double paire est donnée par la paire la plus haute de la main. Ainsi, A-A-2-2-3 est supérieure à K-K-Q-Q-A.

La paire

La comporte deux cartes de même valeur et trois cartes éparses.

Exemple : une paire d’As et un Dix de trèfle, un Roi de cœur, et un Deux de pique.

Carte Haute

Quand une main ne possède aucune des combinaisons indiquées ci-dessus et que vous jouez dans une partie High (ce qui est le cas le plus répandu), la valeur de votre main est déterminée par sa carte la plus haute.

Exemple : un As

Carte Basse

Quand une main ne possède aucune des combinaisons indiquées ci-dessus et que vous jouez une partie Low, la valeur de votre main est déterminée en prenant les cinq cartes les plus basse de toutes.

Exemple : Un cinq qui est forcément la meilleure main basse.

Dans ces mains-là, l’As compte pour un et c’est donc la carte la plus basse. Dans une partie High-Low, une main A-2-3-4-5 a cœur porte le nom de « roue », elle est « max » en bas et vaut une Quinte Flush en haut.

Conseil

Un certain nombre de personnes préfèrent jouer des parties où le but de la partie est de détenir la main la plus basse(Low) ou de partager le pot entre la main la plus haute et la plus basse (high-low). Le poker low le plus répandu est le Razz, une forme de Stud à sept cartes (voir le Stud). Les pokers high-low les plus répandus sont le Stud/8 et l’Omaha/8.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *