Le jeu loose agressif

Le jeu loose agressif

Le style loose agressif au Texas Hold’em est principalement utile au poker short handed, c’est-à-dire aux tables de 5 joueurs maximum. Sur de telles tables, les joueurs doivent adopter un jeu plus large, et pour gagner ils doivent plus que jamais tirer avantage de leur position à la table. Certains relancent même continuellement au bouton.

Un bon joueur de poker short-handed relance en moyenne 25% des mains préflop, c’est à dire une main sur 4. Mais cela ne veut pas dire qu’il ne relance pas deux fois de suite. En fait, il aurait tendance à relancer quasi-systématiquement au bouton, très souvent au cut-off, et rarement lorsqu’il est placé dans les blindes.
Seulement, oser relancer un plus grand nombre de mains n’est que le point de départ du jeu loose agressif en short-handed. Cela ne représente que les fondations d’une construction en plusieurs étages.
La construction d’une stratégie en short-handed peut prendre beaucoup de temps, à moins que quelqu’un ne vous oriente directement vers les point importants à étudier.

1-Le continuation-bet, savoir quand ne pas l’utiliser.
Lorsque vous ratez votre flop, ce qui arrive la plupart du temps, encore plus lorsque vous jouez un grand nombre de mains moyennes (ce qui est une caractéristique du style loose-agressif), vous devez avoir une idée de quand réaliser un continuation-bet et de quand passer. Si le coup réunit plus de 2 adversaires, cela signifie d’une part que vos relances préflop ne sont pas respectée et d’autre part qu’au moins un joueur a de grandes chances d’avoir touché un jeu. Dans tous les cas, il y a peu de chance que votre continuation bet ne soit pas « au moins » suivi.

2- Quand un adversaire vous suit, relancez plus fort .
Un adversaire mauvais/moyen qui aura une image loose de vous aura tendance à vous suivre très souvent et trop longtemps là où un bon joueur vous relancerait. Lorsque vous remarquez un joueur de ce type, vous pouvez valoriser vers le haut vos bonnes mains en relançant plus fort. Cependant, si vous n’avez pas grand chose, jouez passivement et profitez des cartes gratuites pour toucher un jeu chanceux ou abandonner le coup.

3- Repérer les moves qu’emploient vos adversaires contre les joueurs loose-agréssifs.
Certains joueurs, lorsqu’ils auront l’avantage de la position sur vous, caleront systématiquement vos relances au flop pour vous relancer si vous checkez le turn. Vous devez repérer ce type d’adversaires et leur envoyer un « double-continuation bet », c’est à dire le relancer au turn après que votre continuation bet soit suivi.
Tous les joueurs de poker, parfois même inconsciemment, utilisent des moves stéréotypés, plus ou moins décelables. Le joueur observateur les mémorise au fur et à mesure des parties et apprend à s’en servir pour augmenter ses gains mais aussi limiter ses pertes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *