Lexique des termes du poker

Les termes de S à W

Satellite
Tournoi qualificatif dont le vainqueur gagne le droit d’accès à un tournoi plus cher. On dissocie les « satellites à une table » qui n’ouvrent droit qu’à une seule entrée, des « supersatellites », sans limitation de places.Scoop
Dans les variantes du poker impliquant un partage du pot, « faire le scoop » consiste à remporter la totalité du pot en gagnant dans les deux options possibles (high et low).

Second best (second nuts)
Etre second best, c’est posséder la deuxième combinaison rendue possible par le tableau. Exemple : le tableau 2-3-8-8-K a le carré de huit comme max et le full aux rois par les huit comme second best.

Semi-bluff (semi-bluff)
Action d’enchérir fortement avec une main médiocre mais avec un potentiel de gain final. Exemple : J-10 assortis.

Serré (tight)
Se dit d’un partie dont le tempérament et le niveau de jeu des antagonistes sont de valeur proche, et de haute volée. Chaque coup est gagné « à l’arraché » (contraire : « large »). Se dit aussi d’un joueur très sélectif sur ses mains et qui les jette au premier signe lui faisant penser qu’il n’est plus favori.

Set
Cf. Brelan.

Seven card stud
Cf. Stud à sept cartes.

Shill
Joueur qui se fait payé par le club/casino pour démarrer et animer les parties. Un shill est toujours annoncé en tant que tel par le club.

Shorthanded
Qualifie une partie ou un tournoi où le nombre de joueurs est inférieur ou égal à cinq par table (sans équivalent français).

Showdown
Cf. Abattage.

Shuffle
Cf. Mélanger.

Side game
Cf. Partie d’argent.

Side-pot
Cf. Pot extérieur.

Sit and go
Tournoi qui, au lieu de commencer à une heure fixée à l’avance, commence quand le nombre de joueurs est réuni.

Sky’s the limit
Cf. No-limit.

Slow play
Cf. Sous-jouer.

Solide
Désigne un joueur ou un type de jeu consistant à sélectionner durement ses mains, mais à jouer agressivement les coups dans lesquels il entre.

Souris
Joueur à la fois passif et serré. Il entre dans peu de coups et suit trop d’ouvertures. un des « profils bestiaux » de Phil Hellmuth.

Sous-jouer (slow play, sandbagging)
Quand on possède une bonne main, s’abstenir d’ouvrir ou de relancer.

Spade
Pique.

Splitté (splitted)
On parle d’une paire splittée ou d’un brelan splitté quand le tableau et la main fermée se partagent la combinaison. Exemple au Hold’em, au flop : la main est Q-10 et le flop est Q-5-2 (ici, paire de splittée).

Spread limit
Variante du limit poker pur. Dans la partie 1-8, par exemple, les joueurs peuvent miser le montant de leur choix entre 1 et 8.

Stack
cf. Tapis.

Steal the blinds
Cf. Voler les blinds.

Straight flush
Cf. Quinte flush.

Straight
Cf. Quinte.

String bet
Relance que le joueur fait en deux fois. Sauf s’il a préalablement indiqué de vive voix le montant de sa relance, une relance posée en deux fois est toujours refusée. Elle est remplacée par une enchère pour suivre. Cette règle évite les enchères « intox ».

Structure (structure)
1. Grille de limites d’enchères appliquées à un tournoi ou à une partie.
2. Montant des blinds sur un coup donné.

Stud à cinq cartes (five card stud)
Stud où la première carte est fermée et les quatre autres ouvertes. Encore appelé Kid par référence au film Le Kid de Cincinnati, où il est à l’honneur. Jeu en voie de disparition.

Stud à sept cartes (seven card stud)
Stud où les deux premières cartes sont fermées, les quatre suivantes ouvertes, et la dernière fermée.

Stud
L’une des deux familles de poker ouvert (l’autre étant le Hold’em). Désigne tous les pokers dont au moins une carte est ouverte, sans carte commune, ce qui représente un nombre incalculable de variantes.

Stud eight-or-better (stud high-low)
Autre appellation du Stud high-low tel que joué couramment. Le pot est partagé entre la combinaison la plus haute et la plus basse, quand celle-ci est rendue possible par le tableau, car elle doit être au plus au huit.

Suite (straight)
Cf. Quinte.

Suited
Cf. Assorties.

Suited connectors
Cf. Consécutives assorties.

Suivre (call, stay, stand)
Miser à la hauteur de l’ouverture ou de la relance pour se maintenir dans le coup. On dit aussi « coller ».

Supersatellite
Cf. Satellite.

Surblind (big blind)
Deuxième blind, obligatoire ou optionnel selon les parties, égal au double du blind.

Surjouer
Ouvrir et relancer avec une main qui n’en vaut a priori pas la peine. Ce peut être une manoeuvre volontaire dans un but stratégique ou publicitaire.

Sur-relancer (reraise)
Relancer une relance.

Table
Désigne une partie plus ou moins régulière, plus ou moins réputée parmi les joueurs. Exemple : « La table d’Eric est de plus en plus serrée. »

Tableau (board, community cards)
Au Texas hold’em et ses variantes, désigne l’ensemble des cartes communes.

Take out
Cf. Cave.

Talon (stub)
Portion du jeu qui n’a pas encore été distribuée.

Tapis (all-in, down to the green, short call)
Annonce du joueur qui pousse tous ses jetons au pot dans l’action d’ouvrir, de suivre ou de relancer. On dit aussi : « boîte ». L’expression internationale est « all-in ».

Tapis (stack)
Totalité des jetons possédés par un joueur, sur table.

Tell (tell)
Indice visuel ou sonore qui révèle quelque chose sur la hauteur du jeu ou sur l’état d’esprit du joueur qui l’émet.Satellite
Tournoi qualificatif dont le vainqueur gagne le droit d’accès à un tournoi plus cher. On dissocie les « satellites à une table » qui n’ouvrent droit qu’à une seule entrée, des « supersatellites », sans limitation de places.

Scoop
Dans les variantes du poker impliquant un partage du pot, « faire le scoop » consiste à remporter la totalité du pot en gagnant dans les deux options possibles (high et low).

Second best (second nuts)
Etre second best, c’est posséder la deuxième combinaison rendue possible par le tableau. Exemple : le tableau 2-3-8-8-K a le carré de huit comme max et le full aux rois par les huit comme second best.

Semi-bluff (semi-bluff)
Action d’enchérir fortement avec une main médiocre mais avec un potentiel de gain final. Exemple : J-10 assortis.

Serré (tight)
Se dit d’un partie dont le tempérament et le niveau de jeu des antagonistes sont de valeur proche, et de haute volée. Chaque coup est gagné « à l’arraché » (contraire : « large »). Se dit aussi d’un joueur très sélectif sur ses mains et qui les jette au premier signe lui faisant penser qu’il n’est plus favori.

Set
Cf. Brelan.

Seven card stud
Cf. Stud à sept cartes.

Shill
Joueur qui se fait payer par le club/casino pour démarrer et animer les parties. Un shill est toujours annoncé en tant que tel par le club.

Shorthanded
Qualifie une partie ou un tournoi où le nombre de joueurs est inférieur ou égal à cinq par table (sans équivalent français).

Showdown
Cf. Abattage.

Shuffle
Cf. Mélanger.

Side game
Cf. Partie d’argent.

Side-pot
Cf. Pot extérieur.

Sit and go
Tournoi qui, au lieu de commencer à une heure fixée à l’avance, commence quand le nombre de joueurs est réuni.

Sky’s the limit
Cf. No-limit.

Slow play
Cf. Sous-jouer.

Solide
Désigne un joueur ou un type de jeu consistant à sélectionner durement ses mains, mais à jouer agressivement les coups dans lesquels il entre.

Souris
Joueur à la fois passif et serré. Il entre dans peu de coups et suit trop d’ouvertures. un des « profils bestiaux » de Phil Hellmuth.

Sous-jouer (slow play, sandbagging)
Quand on possède une bonne main, s’abstenir d’ouvrir ou de relancer.

Spade
Pique.

Splitté (splitted)
On parle d’une paire splittée ou d’un brelan splitté quand le tableau et la main fermée se partagent la combinaison. Exemple au Hold’em, au flop : la main est Q-10 et le flop est Q-5-2 (ici, paire de splittée).

Spread limit
Variante du limit poker pur. Dans la partie 1-8, par exemple, les joueurs peuvent miser le montant de leur choix entre 1 et 8.

Stack
cf. Tapis.

Steal the blinds
Cf. Voler les blinds.

Straight flush
Cf. Quinte flush.

Straight
Cf. Quinte.

String bet
Relance que le joueur fait en deux fois. Sauf s’il a préalablement indiqué de vive voix le montant de sa relance, une relance posée en deux fois est toujours refusée. Elle est remplacée par une enchère pour suivre. Cette règle évite les enchères « intox ».

Structure (structure)
1. Grille de limites d’enchères appliquées à un tournoi ou à une partie.
2. Montant des blinds sur un coup donné.

Stud à cinq cartes (five card stud)
Stud où la première carte est fermée et les quatre autres ouvertes. Encore appelé Kid par référence au film Le Kid de Cincinnati, où il est à l’honneur. Jeu en voie de disparition.

Stud à sept cartes (seven card stud)
Stud où les deux premières cartes sont fermées, les quatre suivantes ouvertes, et la dernière fermée.

Stud
L’une des deux familles de poker ouvert (l’autre étant le Hold’em). Désigne tous les pokers dont au moins une carte est ouverte, sans carte commune, ce qui représente un nombre incalculable de variantes.

Stud eight-or-better (stud high-low)
Autre appellation du Stud high-low tel que joué couramment. Le pot est partagé entre la combinaison la plus haute et la plus basse, quand celle-ci est rendue possible par le tableau, car elle doit être au plus au huit.

Suite (straight)
Cf. Quinte.

Suited
Cf. Assorties.

Suited connectors
Cf. Consécutives assorties.

Suivre (call, stay, stand)
Miser à la hauteur de l’ouverture ou de la relance pour se maintenir dans le coup. On dit aussi « coller ».

Supersatellite
Cf. Satellite.

Surblind (big blind)
Deuxième blind, obligatoire ou optionnel selon les parties, égal au double du blind.

Surjouer
Ouvrir et relancer avec une main qui n’en vaut a priori pas la peine. Ce peut être une manoeuvre volontaire dans un but stratégique ou publicitaire.

Sur-relancer (reraise)
Relancer une relance.

Table
Désigne une partie plus ou moins régulière, plus ou moins réputée parmi les joueurs. Exemple : « La table d’Eric est de plus en plus serrée. »

Tableau (board, community cards)
Au Texas hold’em et ses variantes, désigne l’ensemble des cartes communes.

Take out
Cf. Cave.

Talon (stub)
Portion du jeu qui n’a pas encore été distribuée.

Tapis (all-in, down to the green, short call)
Annonce du joueur qui pousse tous ses jetons au pot dans l’action d’ouvrir, de suivre ou de relancer. On dit aussi : « boîte ». L’expression internationale est « all-in ».

Tapis (stack)
Totalité des jetons possédés par un joueur, sur table.

Tell (tell)
Indice visuel ou sonore qui révèle quelque chose sur la hauteur du jeu ou sur l’état d’esprit du joueur qui l’émet.

Tête-à-tête (heads up)
Poker disputé à deux joueurs.

Texas hold’em
Le poker le plus pratiqué aux Etas-Unis. Se joue avec sept cartes, dont cinq au board.

THNL
Abréviation de Texas hold’em no-limit.

Tight
Cf. serré.

Tilt
Cf. Cagoule.

Time ! (le temps !)
Mot prononcé par un joueur ou le croupier pour presser un autre joueur de prendre sa décision rapidement (dans la minute).

Timetable
Barème de progression des blinds et antes dans le cadre d’un tournoi.

Tip
Cf. Pourboire.

Tirage (draw)
Main qui forme, à une carte près, une quinte (four card sequence), une couleur (four flush) ou une quinte floche (four card straight flush).
On distingue plusieurs types de tirages :
1. Tirage bilatéral ou ouvert (open-end straight, bobtail straight). Tirage à quinte où la manquante est à l’une ou à l’autre des extrémités. Exemple : 9-10-J-Q (il manque le huit ou le roi).
2. Tirage backdoor. Tirage des trois cartes : par exemple, 9-10-J est un tirage à quinte backdoor, de même que trois piques constituent un tirage à couleur backdoor.
3. Tirage ventral (ou « par le ventre » ; belly buster, inside straight, gutshot). Tirage à quinte où la carte manquante se situe entre deux autres cartes. Exemple : 10-J-K-A (il manque la dame).
4. Tirage unilatéral (ou « par un bout » ; one-end straight). Tirage à quinte où la carte manquante est un cinq en haut ou un dix en bas : A-2-3-4 et J-Q-K-A.

Tirage des places (draw for seats)
Tirage au sort pour attribuer les sièges aux joueurs. Ce tirage se fait aussi bien en début de tournoi qu’en début de partie privée. Dans ce dernier cas, on étale un jeu face en bas sur la table, chaque joueur tire une carte au hasard et s’assoit dans l’ordre des valeurs.

Tirer mort (drawing dead)
Tirer une combinaison qui ne suffira pas, hélàs, à remporter le coup, parce qu’un adversaire possède déjà une meilleure combinaison. Exemple : au Hold’em, vous possédez J-10 et le flop est 8-8-9. Vous possédez bien un tirage à quinte mais, même si la quinte vous rentre ensuite, vous pouvez être battu par un full.

Tour de donne (dealing round)
Unité d’action comprise entre la donne de la première carte au premier joueur et de la dernière au dernier joueur, avant un tour d’enchères. Le Hold’em comporte quatre tours d’enchères et le Stud à sept cartes, cinq.

Tour d’enchères (betting round)
Unité d’action comprise entre l’enchère d’ouverture et la dernière enchère pour suivre, laquelle place les joueurs à la même hauteur d’enjeux et clôt le tour d’enchères.
Cela déclenche le tour de donne suivant ou l’abattage s’il s’agit du dernier tour d’enchères.

Tournoi (tournament, tourney)
Compétition de poker où l’on ne joue pas directement pour de l’argent mais pour des places dans un palmarès final. L’autre façon de pratiquer le poker est en parties d’argent.

Trèfle (club)
Une des quatre couleurs.

Trips, triplets
Cf. Brelan.

Turn
Au Hold’em ou à l’Omaha, la quatrième carte du tableau.

Under-the-gun (UTG)
Joueur situé juste après le surblindeur, donc celui qui doit parler en premier lors du premier tour d’enchères d’un coup de Hold’em ou d’Omaha (sans équivalent français).

Underdog
Cf. Outsider.

Underplay
Faire une petite ouverture afin de maintenir des adversaire sur le coup.

UTG
Voir under-the-gun.

Voler le pot (steal the pot)
S’adjuger le pot à la suite d’enchères rédhibitoires, alors qu’on ne possède pas la meilleure main.

Voler les blinds (steal the blinds)
Notamment quand on est en fin de parole, relancer les blinds pour les forcer à passer et ainsi les empocher sans voir le flop.

Wheel
Cf. Quinte blanche.

WPT (World Poker Tour)
Un des trois grands circuits mondiaux de tournois.

WSOP (World Series of Poker)
Le plus prestigieux des trois grands circuits mondiaux de tournois. Une quarantaine de tournois consécutifs sont joués à raison d’un par jour, à Las Vegas, sauf le dernier qui est le championnat du monde de poker et qui est un Hold’em no limit à 10 000$ de buy-ins. Il existe une série de festivals pendant l’année qui constituent le « WSOP circuit » et qui dépendent de la même organisation unique.

Lexique des termes du poker

Les termes de P à R

Paire (pair)
Deux cartes de même valeur.Paire max (top pair)
Dans les variantes avec tableau, paire maximum permise par le flop ou le tableau. Si le flop est A-9-7, on a la paire max quand on possède un As. Et on a la « paire max-kicker max » quand on possède A-K.

Paire splittée (splitted pair)
Au poker ouvert, paire constituée d’une carte fermée et d’une carte ouverte. Exemple au Hold’em : si le joueur a K-Q et si le flop est K-10-7, le joueur a paire de roi splittée.

Parole
Synonyme de check.

Partage (split)
Le pot est partagé en cas de variante high-low. Il peut l’être aussi en cas d’égalité à l’abattage, si cette convention a été retenue.

Partage
Cf. Arrangement.

Partie (game)
Unité d’action constituée d’une suite indépendante de coups successifs.

Partie d’argent (cash-game, money game, ring game, side game)
En club ou au casino, partie de poker hors tournoi, mais où on joue directement de l’argent.

Partie privée (home game)
Partie que vous disputez avec des amis, des collègues, la famille… On dit aussi « partie domestique ».

Passer (fold, lay down, drop out, by me, pass)
Abandonner le coup et donc les enjeux déjà versés au pot. On dit aussi « sans moi », « je me couche », etc.

Pique (spade)
Une des quatre couleurs.

Play the board
Cf. Jouer le tableau.

Poker pair
Cf. Paire fermée.

Points (in the money)
Dans un tournoi, terminer « dans les points », c’est finir parmi les places payées.

Poker face
Un visage qui ne montre aucune émotion.

Position
L’endroit où est assis le joueur en fonction du bouton. Plus le joueur parle tard dans le tour de parole, meilleure est sa position et vice versa. Un joueur a la position quand il parle après son adversaire.

Pot (pool)
Total des enjeux à l’instant t, quelle que soit la variété de poker pratiquée.

Pot cut, rake
Cf. Prélèvement.

Pot extérieur (side-pot)
Pot secondaire constitué suite au all-in d’un joueur, avec les enchères auxquelles il ne peut pas prendre part. Il y a autant de side-pots que de joueurs ayant fait « all-in » dans le coup. Le « pot intérieur » est celui dans lequel participent le plus de joueurs.

Pot odds
Cf. Cote du pot.

Pot-limit
Régulation des enjeux fixant la relance maximum à la hauteur du pot courant. Quand un joueur ouvre un tour d’enchères à pot, il mise le montant du pot. Mais quand il relance à pot, il procède en deux temps : il égalise l’ouverture puis relance de la totalité du pot. Exemple : si le pot contient 100 et si un joueur ouvre à 50, si vous voulez faire pot, vous devez miser d’abord 50, puis relancer du tout, donc de 200, ce qui fait une enchère totale de 250.

Pot principal, intérieur (center pot, main pot)
Par opposition au side-pot. Il y a « side-pot » quand un joueur n’a pas assez de jetons pour suivre et quand il a au moins deux adversaires qui forment ensemble un nouveau pot à partir de la somme qui excède son tapis.

Poubelle (bust, garbage)
Main très mauvaise.

Pourboire (tip, toke, zuke)
Petite somme d’argent remise au donneur par le gagnant du coup. Les pourboires constituent souvent la partie principale du revenu des donneurs.

Préflop (preflop)
Dans les poker à tableau, comme le Hold’em ou l’Omaha, période précédant le flop. Par exemple, dans une partie où la plupart des pots sont suivis préflop, vous avez tout intérêt à suivre avec au minimum 2-2, J-T assortis ou A-Q.

Prélèvement (rake, pot cut, drag)
Taxe retranchée de chaque pot par l’organisateur de la partie en rétribution de ses frais (notamment dans les clubs et les casinos).

Protéger, chasser (protect)
1. Relancer pour chasser d’autres joueurs afin de mieux assurer la victoire de votre main.
2. Garder un jeton ou un objet sur ses cartes, ce qui les empêche d’être éliminées par inadvertance.

Q
Abréviation pour Queen (reine, ou, plus justement dame).

Quasi consécutives
9-7 sont quasi consécutives car elles sont séparées par un seul manque.

Quinte (straight)
Cinq cartes consécutives, de couleur quelconque. Encore appelée « suite » ou « séquence ».

Quinte blanche, ou « roue » (wheel, bicycle, ABC straight)
La plus faible des quintes : A-2-3-4-5. Encore appelée « quinte américaine » (jouée high) ou « roue » (jouée low).

Quinte flush (straight flush)
Quinte d’une seule couleur.

Quinte royale (royal flush)
Quinte flush à l’As.

Rabbit hunting
Cf. Chasse au lapin.

Rack
Petite boîte utilisée dans les clubs pour contenir 100 jetons. Exemple : « La nuit dernière, Daniel Negreanu a gagné deux racks de mille. »

Rainbow
Une main, ou un tableau, est dite rainbow quand elle/il comporte des couleurs différentes.

Rake
Cf. Prélèvement.

Razz
Autre appellation du Stud à sept cartes low.

Read
Cf. Décrypter.

Recave (rebuy)
Nouvel achat de cave. Cette opération n’est autorisée qu’entre deux coups.

Relancer (raise, bump)
Renchérir la hauteur de l’enjeu en cours.

Reraise
Cf. Sur-relancer.

Ring game
Cf. Partie d’argent.

River
Au Hold’em ou à l’Omaha, la cinquième et dernière carte du tableau.

Roue
Cf. Quinte blanche.

Royal flush
Cf. Quinte royale.

Lexique des termes du poker

Les termes de H à O

Hand
Cf. Coup et Main.Haut (hight ou hi)
Dans les variantes « hight-low », designe l’option de la combinaison la plus élevée. On dit par exemple : « Je suis max en haut. »

Heads up
Cf. Tête-à-tête.

Heart
Coeur.

Hight
Cf. Haut.

Highest card
Cf. Carte isolée.

Hight-low split
Technique qui peut s’appliquer à la majorité des variantes du poker, selon laquelle le pot final est divisé entre la main la plus haute et la main la plus faible.

Hold’em
Diminutif de Texas hold’em.

Hole card
Cf. Carte fermée.

Horse
Partie dans laquelle vous jouez un nombre égal de mains (ou des tranches égales de temps) dans 5 variantes différentes, qui sont : Hold’em, Omaha hi/lo, Razz, Stud à 7 cartes et Stud eight-or-better (hi/lo).

Implied odds
Cf. Cote implicite.

In the money
Cf. points.

Inside draw
Cf. tirage.

Intérieur
Cf. Pot principal.

J
Abréviation pour Jack (valet).

Jack-pot
Cf. Bad beat jack-pot.

Jeton (chip)
Unité de mise. Les Américains appellent chip n’importe quel jeton. En France, désigne le jeton unité, de plus faible valeur.

Jeu max
Dans les variantes du poker ouvert, main maximum possible d’après les cartes visibles.

Jouer le tableau ( play the board)
Au Hold’em, la combinaison finale peut être constituée des cinq cartes du tableau, dans la mesure ou les deux cartes privatives ne l’améliore pas. Exemple : vous avez 2-2 et le tableau est 4-4-9-9-A. Dans ce cas, votre main est constituée par le tableau. Au pire, vous perdez contre un joueur qui améliore le tableau, et au mieux, vous partagez lz pot avec les autres joueurs.

K
Abréviation pour King (roi)

Kicker
Carte accompagnante. Par exemple, dans la main 8-8-A-3-2, le kicker de la paire de 8 est l’As (on dit alors Kicker max ou Top kicker).

Large (loose)
Se dit d’un joueur ou d’une partie ou les tempéraments et le niveau de jeu des antagonistes sont de valeurs très inégales (par opposition à serré).

Late position
Cf. Fin de parole.

Limite fixe (limit poker)
Qualifie la strucure d’enchères selon laquelle les mises sont limitées à l’avance selon les tours d’enchères, au contraire du no-limit et du pot-limit.

Live (brick & mortar, B & M, offline)
Qualifie les casinos en dur par opposition aux casinos online, ou casinos virtuels.

Log in
Quand on arrive sur un site de poker en ligne, action qui consiste à se connecté à ce site, comme si on poussait la porte du club.

Log out
Quand on quitte un site de poker en ligne, action qui consiste à se déconnecter de ce site, comme si on sortait physiquement du club.

Loose
Cf. Large.

low
Cf. bas.

Main (hand)
Désigne les cartes du joueur, autant celles qu’il possède « en main » (par exemple, à l’Omaha, il en a quatre en main) que celles qui forment sa combinaison finale.

Main marginale (marginal play hand)
Main à la limite du jouable.

Main pot
Cf. Pot prncipal.

Maldonne (misdeal)
Erreur dans la donne des cartes. Dans ce cas, le donneur doit récupérer les cartes et procéder à une nouvelle distribution.

Max (nuts, boss)
Etre max, c’est posséder la plus élevée rendue possible par le tableau. Par exemple, sur un tableau de Hold’em contenant une paire, la combinaison max est le carré. de même, posséder la quinte max signifie que l’on a la quinte la plus forte rendue possible par le tableau, même si cette quinte n’est pas la main max.

Mélanger (shuffle)
Acte de brasser les cartes pour faire une nouvelle donne.

Milieu de parole (middle position)
Position ou e joueur parle après des joueurs et avant d’autres. a une table de 10 joueurs, il s’agit en général des sièges 5, 6 et 7.

Misdeal
Cf. Donne.

Mise (stake)
Jeton qui forme l’enjeu en cours.

Miser (bet)
Placer son enjeu au pot.

Money game
Cf. Partie d’argent.

No-limit (sky’s the limit)
Régulation des enjeux ne fixant aucune limite à la relance, si ce n’est la hauteur du tapis de celui qui enchérit.

Nuts
Cf. Max.

Odds
Cf. cote.

Offsuit
Cf. Dépareillé.

Omaha
Variante du Texas hold’em ou chacun reçoit quatre cartes fermées et où la combinaison se forme avec deux cartes dans la main et trois cartes du tableau.

Omaha high-low eight-or-better
Autre appélation de l’Omaha high-low tel que joué couramment. Le pot est partagé entre la combinaison la plus haute et la plus basse, quand celle-ci est rendue possible par le tableau, car elle doit être au plus au 8.

Online
En ligne, c’est à dire en réseau, sur internet, par téléphone, etc

Open-ended draw
Cf. Tirage.

Out
Cf. Carte améliorante.

Outsider (underdog)
Joueur ou combinaison qui n’est pas favoris pour remporter le coup. Exemple : si vous flopez quatre cartes de la même famille, vous avez deux chances contre une de réussir votre couleur en recevant turn et river. vous êtes forcément outsider par rapport à un joueur qui a déjà une paire.

Ouverture (opening bet, bet)
Premier enjeu du tour d’enchères. Quand personne n’a ouvert at que c’est à votre tour de parler, vous pouvez checker ou ouvrir.

Ouverture forcée (bring-in, forced bet)
Au Stud high et high-low, ouverture obligatoire que doit faire le possesseur de la plus petite carte visible. Au Stud low (Razz), c’est le possesseur de la plus forte carte qui doit payer le bring-in. Son montant est compris entre un quart et la moitié d’une mise de base.

Ouvreur (bettor)
Le joueur qui ouvre un tour d’enchères.

Overcard
Carte du tableau supérieure à votre paire. Ou inversement, carte fermée supérieure à la plus forte carte du tableau (sans équivalent français). Contraire : undercard.

Overpair
Paire fermée supérieure à la plus forte carte du tableau. Ou inversement, paire du tableau supérieure à la paire fermée. Contraire : underpair (sans équivalent français).

Lexique des termes du poker

Les termes de D à G

Dead hand
Main qui a déjà perdu le coup avant même que celui-ci soit terminé.Dead money
Le dead money est l’argent qui se trouve au pot mais qui provient de joueurs qui ne sont plus dans le coup. Plus il y a de « dead money », plus la cote financière du coup est élevée.

Deal
Cf. Arrangement et Donne.

Deal me in
Demande faite au donneur par un joueur de lui donner des cartes.

Deal me out
Demande faite au donneur par un joueur de ne pas lui donner de cartes le temps d’une courte absence. Exemple : « Veuillez ne pas me donner de cartes pendant trois coups, le temps que j’aille au bar et que je revienne. »

Dealing round
Cf. Tour de donne.

Début de parole (early position)
Position telle que le joueur parle avant tous ou la plupart des joueurs. Usage : dans une table de dix joueurs, il s’agit en général des quatre premiers sièges (les deux blindeurs et les deux joueurs suivants).

Décavé (broke, busted, tapped out)
Un joueur est décavé quand il a tout perdu ou quand il n’a plus son budget jeu. Il doit donc s’abstenir de jouer, le temps pour lui de reconstituer son budget jeu. Se dit aussi pour une perte ponctuelle, par exemple quand on est éliminé d’un tournoi hors des places payées.

Décave (freeze out)
Jouer la décave, c’est jouer à concurrence d’une somme non renouvelable. Principe courant en tournoi.

Dépareillé (offsuit)
Deux cartes sont dépareillées quand elles sont de famille différentes.

Déposit
Dépôt d’argent pour alimenter votre compte de joueur en ligne.

Deux paires max (top two pair)
Dans les variantes avec tableau, deux paires maximum permises par le flop ou le tableau. Si le flop est A-9-7, on a les deux paires max quand on possede A-9.

Diamonds
Carreaux.

Donne (deal, serve)
Distribution des cartes. Celui qui l’effectue est le donneur (dealer). La donne a lieu dans le sens des aiguilles d’une montre.

Dotation (prize pool)
Dans un tournoi, l’ensemble de l’argent à gagner, le plus souvent constitué des buy-ins des participants. On dit aussi « gagne ». Exemple : « Combien y a -t-il à la gagne dans ce tournoi? ».

Double paire (two pairs)
Combinaison constituée de deux paires. En américain, l’expression « Aces up », « Kings up », etc, signifie « Deux paires aux as », « Deux paires aux rois », etc.

Doubler son tapis (double up)
En no-limit, doubler son tapis après avoir fait un all-in sur un coup, que l’on remporte.

Doublette
Carte qui arrive au tableau et double l’une des autres cartes, ce qui donne une paire au tableau et rend donc le full et le carré possibles.

Draw
Cf. Tirage.

Droit d’entrée (entry fee)
En tournoi, droit qui s’ajoute à la cave pour financer les frais de l’organisateur. Les fees ne sont évidemment pas distribués aux gagnants.

Early position
Cf. Début de parole.

Enchère (bet, stake)
Egalement « enjeu ». Mise faite par le joueur. Il existe trois enchères possibles : ouvrir, suivre et relancer.

Entry fee
Cf. droit d’entrée.

EPT (European Poker Tour)
Un des trois grands circuits mondiaux de tournois.

Espérance financière (equity, expectation)
La part du pot qui vous revient « logiquement ».
1. Moyenne de gain que vous atteindrez en jouant d’une certaine façon. Exemple : si vous misez 10 € dans un pot à 50€ avec un tirrage qui rentre dans 25% des cas (tirage qui aboutit à une main gagnante). Vous allez perdre 10€ trois fois sur quatre (soit 30€), et en gagner 50 une fois sur quatre. Donc votre espérance est 50-30=20€, c’est à dire une moyenne de 5€ par coup.
2. Montant moyen que vous espérez gagner à une table pendant une période donnée. Admettons qu’en 100 heures de jeu, vous ayez gagné 527€. Votre espérance de gain est alors de 5,27€ par heure. Ce terme est assez abstrait, car à par les cas rares de pots partagés, vous toucherez normalement 100% ou 0% du pot. Mais il s’agit d’une notion mathématique qui considère le long terme, donc le jeu de ceux qui jouent souvent.

Famille (suit)
L’un des quatres symboles : pique, trèfle, coeur, carreau.

Figure (court card, face card, picture card)
Valet, dame ou roi. Encore appelée « carte habillée ».

Fin de parole (late position)
Position tel que le joueur parle après tous ses adversaires ou presque. A une table de 10 joueurs, il s’agit des sièges 8, 9 et 10.

Flasher
Une carte « flash » quand on en voit furtivement l’identité, lors d’une donne incorrecte ou d’une tenue en main pas assez protégée.

Floorman
Membre du personnel d’un club ou d’un casino ou se pratique le poker. Il est habilité à prendre des décisions souveraines. En partie privée, ce peut être une personne extérieure à la partie ou parmis les joueurs, lorsqu’il s’agit de trancher une situation litigieuse.

Flop
Au Hold’em et à l’Omaha, les trois premières cartes du tableau, retournées ensemble.

Floper
Au Hold’em et à l’Omaha, floper un brelan (par exemple) signifie que la main fermée et le flop forment un brelan.

Flush
Cf. Couleur.

Fold
Cf. Passer.

Forced bet
Cf. Ouverture forcée.

Free card
Cf. carte gratuite.

Freeroll
Chance de gagner quelque chose sans risque de perdre. Un tournoi « freeroll » est un tournoi à inscription gratuite.

Freeze out
Cf. Décave.

Full (full house, full hand)
Main constituée d’un brelan et d’une paire. Parfois appelée « main pleine ».

Full house
Cf. Full.

Gagne
Cf. Dotation.

Game
Cf. Partie.

Gutshot
Cf. Tirage.

Lexique des termes du poker

Les termes de C à C

Cagoulé (tilt)
Un joueur cagoulé est dépassé par les évènements, secoué par les bad beats.Call
Cf. Suivre.

Capital (bankroll)
Le montant en argent que vous possédez pour jouer.

Cardroom
Salle réservée aux jeux de cartes.

Carreau (diamond)
Une des cartes couleurs.

Carré (four-of-a-kind, fours)
Quatre cartes de même valeur. Parfois appelé « poker ».

Carte améliorante (out)
Carte restant à tomber qui améliore la main. Si un as est requis pour gagner, vous avez quatre cartes améliorantes car il y a quatre as dans le jeu. En revanche, si un as est déjà visible à la table (au stud), vous n’avez plus que trois outs. En tirage à couleur, au stade du flop au hold’em, ayant deux piques en main et deux autres au flop, vous avez neuf outs car il y a treize cartes par famille de couleur, moins les quatres qui sont déjà tombées. Il est très important de connaître ses outs car il servent à connaître sa cote financière.

Carte fermée (hole card, down card)
Au poker ouvert, carte non visible.

Carte gratuite (free card)
Carte qu’on obtient sans avoir eu à miser dans le tour d’enchères qui la précède.

Carte ouverte (upcard)
Au poker ouvert, carte visible.

Cartes consécutives
Des cartes sont consécutives quand elles sont de valeurs successives (par exemple, 9-10-J-Q).

Cash game
Cf. Partie d’argent.

Cash out
Opération consistant à se faire payer ses gains. Sur un site online, un cash out se fait par virement sur son compte en banque ou par chèque.

Cave (buy-in, take out)
Quantité de jetons servant à former le tapis. La hauteur d’une table se mesure à sa hauteur de cave : plus les caves sont chères, plus on joue gros. Désigne aussi le droit d’entrée à un tournoi.

Center pot
Cf. Pot principal.

Change gears
Cf. Changer de braquet.

Changer (cash-in)
Echanger son argent contre des jetons pour jouer.

Changer de braquet (change gears)
Changer son style de jeu au cours d’une partie ou d’un tournoi. Exemple : « Chris a définitivement changé de braquet depuis que le tournoi est arrivé à la table finale. »

Chasse au lapin (rabbit hunting)
Quand le coup se termine sans abattage, « chasser le lapin » consiste à demander au croupier de retourner les cartes qui seraient tombées ensuite si le coup avait continué. cette demande est de plus en plus souvent refusée parce que puérile. Elle peut d’ailleurs l’être par un des participants au coup.

Cheater
Tricheur.

Check
Ne rien miser tout en restant encore en lice. Possible seulement s’il n’y a pas eu encore d’ouverture. Se prononce « tcheck ».

Check-raise, check & raise
Sur un pot encore non ouvert, checker avec une bonne main pour laisser un adversaire ouvrir, de façon à relancer à son tour ensuite. Permet de gonfler le pot artificiellement. manoeuvre semant toujours le doute dans le camp adverse.

Check-call
Checker dans l’espoir de suivre l’ouverture éventuelle et non de la relancer.

Chip
Le jeton-unité de la cave ; chez les Américains, jeton.

Chip race
En tournoi, opération par laquelle on remplace les jetons de petite valeur devenus inutiles par des jetons de valeur supérieure.

Clubs
Trèfles.

Coeur (heart)
Une des quatre couleurs.

Coin-flip
Coup où le joueur a à peu près une chance sur deux de gagner.

Community cards
Cf. Tableau.

Compléter la mise
Au Stud à sept quartes et ses variantes, il s’agit de payer la différence entre l’ouverture forcée (bring-in) et la mise de base.

Compléter le tirage, rentrer le tirage
Trouver la carte qui réalise la combinaison.

Condamnée (grillée, counterfeit)
En low, se dit des cartes qui, apparaissant au tableau, font perdre de la valeur à votre main parce qu’elles doublent vos cartes en main. Exemple : si vous partez avec A-2-3 K à l’Omaha high-low et si le flop est 3-4-T, le trois du flop condamne le votre en le rendant inutile. En hight, cette notion existe aussi : au Hold’em, si vous partez avec 8-7 est si le flop est 9-T-J, un 8 arrivant à la turn condamne votre main car il permet au détenteur d’une dame de toucher sa quinte gagnante.

Consécutives, connecteurs (connectors)
Des cartes sont consécutives quand leurs valeurs rspectives se suivent. Par exemple 5-6-7-8-9. On peut aussi considérer que K-J, K-T, Q-T, Q-9, J-9 sont des cartes connectées.

Consécutives assorties (suited connectors)
Deux ou tois cartes assorties qui se suivent, comme par exemple 5′-6′ .

Conservateur (conservatrice)
Se dit d’un joueur ou d’un style de jeu qui n’utilise que les très bonnes mains.

Cote (odds)
Rapport entre rater un main et la réussir. Exemple : « Si j’ai un tirage à quinte au flop, ma quinte finale est à 2 contre 1. »

Cote des cartes
Probabilité que l’on a d’améliorer en fonction des cartes du tableau.

Cote du pot, cote financière (pot odds)
Cote des cartes comparée à ce que peut rapporter le pot si on le gagne. Exemple : le pot contient 60. Un joueur ouvre de 6, ce qui porte le pot à 66. Il vous coûte 6 pour suivre, donc votre cote financière est de 11 contre 1, soit 8%. Si votre probabilité de toucher la meilleure main est supérieure à 8%, vous avez tout intérêt à payer. Autre exemple : si vous avez un tirage à couleur et s’il ne reste qu’on carte à tomber, votre cote est de 4 contre 1. S’il vous en coûte 8 pour suivre, il faut donc que le pot contienne au moins 32 pour vous maintenir.

Cote implicite (implied odds)
Cote conditionnelle que l’on calcule en fonction des enchères qui vont probablement avoir lieu par la suite.

Couleur (flush)
Combinaison constituée de cinq cartes de même famille. Par exemple : A-10-9-5-4 à carreau. Cette combinaison est battue par le full mais bat la quinte.

Counterfeit
Cf. Condamné.

Coup (hand)
Unité d’action comprise entre la mise de l’ante par tous (ou du blind par un ou deux joueurs) et l’attribution du pot au(x) gagnant(s).

Cure-dents (toothpick)
Le « principe du cure-dents » consiste à partir avec un tapis ridicule et, à force de le risquer et de gagner des coups, à obtenir au final un tapis énorme. L’idée est de « transformer un cure-dents en forêt ». Il en va de même dans les satellites : un satellite à bas prix permet d’entrer dans un gros tournoi doté d’un gain colossal. L’une des plus grosses opérations de ce genre a été réalisée par Moneymaket qui a transformé, en 2003, 39 dolars en 2,5 millions de dollars, soit plus de 64 000 fois la mise!

Cut-off
Cf. Avant-bouton

Lexique des termes du poker

Les termes de A à B

Abattage (showdown)
Etalage des cartes, quand les adversaires en lice ont demandé à voir.

Add-on (add-on)
En tournoi, jetons supplémentaires dont l’achat est optionnel à la fin de la période de rebuys.

Affichage
Au Stud et ses variantes, désigne les cartes visibles de chaque joueur.

Agressif (aggresive)
Qualifie le joueur qui relance et sur-relance souvent et se contente rarement de suivre.
Exemple : Michel est vraiment un joueur agressif

All-in
Cf. Tapis.

Ante
Modique droit d’entrée au pot, misé avant de recevoir les cartes. Par abus de language, on l’appelle aussi « chip ».

Appariées
Des cartes sont appariées quand elles sont de même valeur.

Arrangement (deal)
1. Proposition faite par un joueur à son ou ses adversaires, en vue de partager entre eux le pot
sans avoir à montrer leurs cartes. Se fait le plus souvent avant la dernière carte. Rare en Europe.

2. Dans le cadre d’un tournoi, proposition faite par un joueur à son ou ses adversaires finalistes  en vue de partager entre eux la dotation selon une autre clé que celle de l’organisateur.

Assorties (suited)
Des cartes sont assorties quand elles sont de même famille (pique, coeur, carreau ou trèfle).

Avant-bouton (cut-off)
Joueur situé juste avant le bouton dans l’ordre de parole.

Baby
au poker « low », carte faisant partie d’une « roue » (A-2-3-4-5).

Backdoor (runner-runner)
toucher une quinte backdoor signifie de la toucher alors qu’il fallait deux cartes améliorantes pour la constituer. Exemple : J’ai tiré la couleur backdoor et j’ai gagné le pot.

Bad beat
Rencontre de deux grosse combinaisons. Par exemple, sur un tableau de Hold’em contenant une paire, le carré rencontre un full.

Bankroll
Cf. Capital.

BB
Abréviation signifiant Big Blind (surblind).

Bet
Cf. Ouverture.

Betting round
Cf. Tour d’enchères.

Big blind
Cf. Surblind.

Big slick
Surnom de la main emblématique de Texas hold’hem formée de A-K.

Blind
Ouverture obligatoire versée avant les cartes qui permet au blindeur de parler en dernier lors du premier tour d’enchères.Il peut être suivi d’un surblind fait par le joueur immédiatement après le blindeur ; le montant du surblind, qui peut être obligatoire ou optionnel, est égal au double du blind. Le surblind est auusi appelé « gros blind ».

Bluff
Terme générique qui recouvre diverses techniques déstinées à induire les adversaires en erreur par des enchères paradoxales par rapport à la nature de la main.

Board (widows, common cards, community cards)
Cf. Tableau.

Bouton (button, puck)
Dans les parties avec donneur extérieur, jeton dévalorisé qui passe de joueur en joueur, et qui montre au donneur lequel d’entre eux est le donneur fictif. La donne commence donc au joueur situé à gauche du bouton.

Brelan (set, three-of-a-kind, trips)
Trois cartesde même valeur (à ne pas confondre avec la « tierce », qui est une figure de belote).

Brelan splitté (set)
Au poker ouvert, brelan constitué de deux cartes fermées et une ouverte (ou l’inverse).

Brick & Mortar, B&M
Cf. Live.

Bring-in
Cf. Ouverture forcéé.

Broke, busted
Cf. Décavé.

Brûler (burn)
Eliminer une carte du jeu avant ou pendant la donne.

Bulle (bubble)
Première place non payée dans un tournoi. Par exemple, si le tournoi paie les dix-huit premières places, la bulle est la dix-neuvième place. Elle se trouve sous la limite appelée money cutoff line, et la moins bonne place payée se trouve au dessus.
C’est un moment très stratégique dans les tournois.

Button
Cf. Bouton.

Buy-in
Cf. Cave.

Meilleur site de poker

Nous avons sélectionné pour vous les meilleurs site de poker en ligne. Nous avons testé ces sites afin de vous offrir uniquement le meilleur du poker. Ces sites de poker en ligne ont été choisis pour la qualité et la variété des jeux de poker qu’ils offrent, mais sur différents critères comme : la qualité des graphismes, les bonus poker offert, la fréquence des tournois et notamment des freerolls.

Ceux-ci pour ce que le joueur cotoie journalièrement, mais aussi des critères de sécurité des transactions, d’accessibilté au support clientel et pour le sérieux qu’offre un site de poker, par leurs licences et les contrôles qualités effectués.

Vous pouvez aussi consulter les revues de ces sites de poker et vous faire encore plus une opinion avant de choisir où jouer. Vous n’avez plus qu’à choisir le meilleur site de poker !

Site de poker en ligne français

Le poker connait actuellement un engouement populaire, dû à plusieurs facteurs comme la multiplication des salles de poker en ligne, les nombreuses émissions télévisées qui lui sont consacrées (WSOP,EPT, Direct poker…) et biensur l’ouverture du marché français au poker en ligne qui fait couler beaucoup d’encre.

123-poker.com ce veut être un site d’information sur le poker, avec une école de poker qui vous permetra de découvrir les jeux de poker, apprendre les règles et stratégies du poker, vous apprendrez les bases et le fonctionnement du poker, mais également apprendrez à jouer au poker, comment jouer une main, gagner un coups… Mais en vous inscrivant gratuitement sur notre site de poker, vous recevrez également des conseils et astuces pour réussir et gagner au poker.

123-poker.com ne s’arrête pas là, vous pourrez comparer les salles de poker en ligne pour jouer sur le meilleur site de poker et restez informé de l’actualité du poker, mais aussi l’actualité des site de poker en ligne. Vous aurez accès aux meilleurs bonus, profiterez des meilleurs promotions du moment proposées par les sites de poker, vous serez également informé sur les tournois et freerolls accessibles dans les meilleurs sites de poker en ligne.

Il n’y a pas que le site de poker. Si vous voulez essayer quelque chose de différent, pourquoi pas un casino en ligne français ? Pour les amateurs de poker nous vous proposons une sélection de site de poker en ligne, agréé ARJEL.